PRIX ROBERT LEJEUNE (HAIES) (Gr3) - Falstaff renverse la hiérarchie

Courses / 23.09.2019

PRIX ROBERT LEJEUNE (HAIES) (Gr3) - Falstaff renverse la hiérarchie

AUTEUIL, LUNDI

Composé de quatre unités, ce Prix Robert Lejeune (Gr3) ne manquait cependant pas d’intérêt, avec la présence des deux leaders de leur génération au printemps sur les haies, les entiers For Fun (Motivator) et Nirvana du Berlais (Martaline). Ce lundi, un petit nouveau a renversé la hiérarchie en s’imposant dans un bon style, pour sa première tentative au niveau Groupe : Falstaff (Never on Sunday). Le représentant de Laurent Dassault et de Daniel-Yves Trèves a confirmé l’estime que lui porte son entourage, et gagné par la même occasion son ticket pour le Prix Cambacérès (Gr1).

Une course régulière, malgré le faible nombre de partants. La course a été régulière sous l’impulsion de l’autre atout de François Nicolle, Marchand de Venise (Martaline), qui était muni d’un bonnet comme d’habitude. Favori de l’épreuve, For Fun s’est emparé des commandes de la course dans le tournant d’Auteuil, tandis que Falstaff attendait sagement en dernière position. Progressant en dehors dans la ligne opposée, ce dernier s’est retrouvé au deuxième rang dans le tournant final. Accélérant à l’extérieur de For Fun à l’entrée de la ligne droite, le futur lauréat a ensuite fait preuve de pugnacité pour prendre l’ascendant sur son adversaire sur le plat, s’imposant de trois quarts de longueur. For Fun n’a pas démérité pour autant, lui qui rendait 3 kilos à Falstaff. De plus, il s’est montré fautif à la dernière haie de la ligne d’en face ainsi qu’à l’ultime obstacle. Nirvana du Berlais a complété le podium à trois longueurs et demie, loin devant un décevant Marchand de Venise.

Meilleur en terrain lourd. Il s’agissait de la troisième sortie de Falstaff, qui avait remporté dès ses débuts le Prix d’Essai des Poulains à Compiègne, en terrain très lourd. Il devançait alors For Fun, qui l’avait ensuite battu à Auteuil dans le Prix Go Ahead (L), dont Falstaff avait conclu quatrième. Ce lundi, le protégé de François Nicolle effectuait une rentrée après cinq mois d’absence et devrait encore progresser. Son entraîneur nous a confié : « Je savais que le cheval était très bien. Nous l’estimons beaucoup. Ceci dit, il faisait une rentrée avec quasiment ce qui se fait de mieux… Je m’attendais à ce qu’il prenne une bonne place, mais de là à gagner ! Je suis un peu surpris. Il était prêt et Gaëtan Masure a monté une belle course. C’est un bon cheval qui a un coup de rein remarquable pour finir, comme il l’avait montré lors de ses débuts. Il se débrouille mieux en terrain lourd, donc la fin de saison devrait bien se passer ! Nous allons viser le Prix Cambacérès. Quant à Marchand de Venise, il n’a pas d’excuse. Il n’a tout simplement pas le niveau. La course a été limpide et il n’a pas tiré. De plus, il a tout bien sauté. C’est décevant. Je vais l’emmener à Compiègne, où il va retourner en steeple. » Falstaff a offert un premier Groupe à Auteuil à ses propriétaires, qui s’étaient déjà illustrés à ce niveau en obstacle grâce à Jazz in Montreux (Rip van Winkle), vainqueur du Prix Hopper (Gr3) en 2017 à Compiègne.

Pedigree Weatherbys : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Falstaff-.pdf

Un neveu d’Heshem. Élevé par Jocelyne Ducasse et Daniel-Yves Trèves, Falstaff est un fils de Never on Sunday (Sunday Break), à qui il offre une première victoire de Groupe. Disparu au printemps 2017, ce vainqueur du Prix d’Ispahan (Gr1) avait connu des soucis de fertilité et a par conséquent peu produit. La mère de Falstaff, Cry of Love (Sakhee), n’a pas couru. Falstaff est son deuxième produit après Never Cry (Never On Sunday), gagnant à 3ans en plat, au niveau réclamer, à deux reprises. Cry of Love a un 2ans inédit nommé Cresto (Literato), qui est à l’entraînement chez Didier Guillemin, une yearling par Intello (Galileo) qui passera en vente à Arqana en octobre, ainsi qu’un foal par Pedro the Great (Henrythenavigator).

La deuxième mère, Doohulla (Stravinsky), a remporté deux courses en Angleterre, dont une à 2ans sur les 1.200m de Lingfield et s’est classée troisième des Bosra Sham Fillies’ Stakes (L) sur 1.200m. Elle a notamment donné Heshem (Footstepsinthesand), vainqueur du Prix Eugène Adam (Gr2) et deuxième de la Dubai Turf (Gr1) et du Prix Dollar (Gr2), et Rainbow Chic ex-Xanadou (Peintre Célèbre), lauréat du Prix Paul de Moussac (Gr3).

La troisième mère, Viva Zapata (Affirmed), a gagné le Prix du Gros-Chêne (Gr2). Outre Doohulla, elle a produit Viva Nureyev (Nureyev), deuxième du Prix Yacowlef (L) et troisième du Prix Djebel (devenu Gr3), et Zapata Beauty (Manila), troisième du Prix Imprudence (devenu Gr3). C’est la famille d’Accipiter (Showcasing), lauréate à 2ans des Harry Roseberry Stakes (L).

 

 

 

Forty Niner

 

 

Sunday Break

 

 

 

 

Catequil

 

Never on Sunday

 

 

 

 

 

Kendor

 

 

Hexane

 

 

 

 

Texan Beauty

FALSTAFF (H3)

 

 

 

 

 

 

Bahri

 

 

Sakhee

 

 

 

 

Thawakib

 

Cry of Love

 

 

 

 

 

Stravinsky

 

 

Doohulla

 

 

 

 

Viva Zapata