QATAR PRIX VERMEILLE (GR1) - L’étoile et l’ange

Courses / 15.09.2019

QATAR PRIX VERMEILLE (GR1) - L’étoile et l’ange

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

On ignore si Frankie Dettori voit un ostéopathe ou un chiropracteur. Mais si tel est le cas, ces derniers doivent attraper des cheveux blancs à l’approche de tous les grands week-ends de course… Saut de l’ange après saut de l’ange, les semaines de Frankie se suivent et se ressemblent. Un saut de l’ange le samedi à Doncaster, avec la victoire de Logician (Frankel) dans le St Leger (Gr1) pour l’entraînement de John Gosden…

Vingt-quatre heures après, rebelote, mais cette fois à ParisLongchamp : un saut de l’ange pour la victoire de l’élégante Star Catcher (Sea the Stars) dans le Qatar Prix Vermeille (Gr1). Pour l’entraînement de John Gosden, encore. L’un va rarement sans l’autre. Le sémillant jockey italien compte seize victoires de Gr1 en 2019, dont treize pour le grand entraîneur au chapeau. Treize, c'est le nombre de victoires de John Gosden cette année. Jamais sans Frankie !

De bout en bout. Star Catcher avait l’as dans les stalles et sa camarade d’entraînement Anapurna (Frankel) partait de la stalle 2… Les deux ont décidé de mal partir : pas un avantage avec de tels numéros de corde. Star Catcher a pu s’en sortir car Frankie Dettori s’est vite faufilé le long de la corde pour prendre la tête. On le sait maître de la course en tête et il a de nouveau donné une leçon à tous ses adversaires ce dimanche. Star Catcher a mené à son rythme et, dans la ligne droite, a réagi au bon moment, repartant au nez et à la barbe de ses adversaires. Elle s’impose de trois quarts de longueur devant Musis Amica (Dawn Approach), laquelle a réalisé une drôle de ligne droite après avoir été montée off en dernière position. Ligne d’Or (Dansili) est troisième à une longueur. Pour la troisième place, ce fut serré : Villa Marina (Le Havre) a trouvé le temps un peu long pour finir, tandis que Fleeting (Zoffany) est cinquième à une tête. Channel (Nathaniel) a totalement plafonné à mi-ligne droite, finissant sixième à deux longueurs et demie.

S’adapter. Star Catcher est une bonne pouliche. La représentante et élève d’Anthony Oppenheimer a progressé durant tout le printemps. Gagnante de son maiden au mois d’avril, elle a ensuite été battue dans une Listed sur 2.000m, manquant d’un peu de vitesse pour cette distance. Son entourage a allongé le tir. Résultat des courses : une victoire dans les Ribblesdale Stakes (Gr2), les Oaks de Royal Ascot, puis les Irish Oaks (Gr1) face à l’armée O’Brien… Et ce Qatar Prix Vermeille.

Pourtant, cela ne s’est pas passé comme prévu ce dimanche. John Gosden a expliqué : « Ce n’était pas le plan d’aller devant avec Star Catcher. Mais nous avions l’as dans les stalles avec Star Catcher et le deux avec Anapurna. Et tout le monde a voulu avancer. Nous pensions nous retrouver plus au milieu et nous souhaitions que les pouliches partent bien pour prendre une bonne position. Et les deux pouliches ont manqué leur départ ! Frankie a réussi à se faufiler le long de la corde pour s’installer en tête au bout de 200m. Oisin [Murphy, jockey d'Anapurna, ndlr] n’a pas eu cette chance : il s’est retrouvé bloqué le long du rail et Anapurna a été un peu claustrophobe. Dans un Gr1 à ParisLongchamp, on sait que l’on serre la corde. Pendant ce temps, Frankie Dettori a fait ce qu’il fait de mieux : il sait parfaitement à quelle vitesse il va, il adore Longchamp et je crois que c’est l’hippodrome le plus difficile à gérer, en Europe, pour un jockey. »

Anthony Oppenheimer, très ému après cette victoire, nous a dit : « C’est incroyable, vraiment. Star Catcher n’est pas une pouliche imposante mais elle est incroyable en course. Je ne sais vraiment pas où nous allons nous diriger. Aujourd’hui, je trouve qu’elle réalise une grande performance. Elle n’est pas bien partie mais Frankie, cet immense jockey, a réalisé qu’il fallait avancer. Alors qu’Anapurna, l’autre élément de John Gosden, une bonne pouliche, s’est retrouvée totalement enfermée côté corde. Mais Frankie a su éviter cette situation. Je suis vraiment aux anges. Je n’avais jamais gagné le Vermeille et c’est une course que j’ai toujours voulu remporter. »

Gosden et Oppenheimer se renvoient la balle… Mais l’Arc est peu probable ! En ce qui concerne la suite du programme, difficile d’y voir très clair : John Gosden dit souhaiter l’avis d’Anthony Oppenheimer et Anthony Oppenheimer veut suivre les conseils de son entraîneur ! Une chose paraît certaine : Star Catcher ne devrait pas être sur le chemin de sa camarade d’entraînement Enable (Nathaniel) dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). John Gosden a commenté : « Il faut rendre hommage à Anthony Oppenheimer, l’éleveur et propriétaire de Star Catcher : il avait en tête de faire les Ribblesdale Stakes, les Irish Oaks puis le Vermeille. Nous n’avions qu’à suivre le plan. Les options pour les pouliches sont désormais Ascot ou la Breeders’ Cup. Je vais consulter son propriétaire, éleveur et oracle Anthony Oppenheimer pour la suite ! Elle n’est pas engagée dans l’Arc et nous avons une autre pouliche à l’écurie qui aime l’Arc… »

Anthony Oppenheimer, de son côté, pense à Ascot. Star Catcher n’est pas engagée dans l’Arc et, selon lui, la course arrive trop vite. Il nous a dit : « Elle n’est pas engagée dans l’Arc. Mais je pense que mon entraîneur n’ira probablement pas vers l’Arc. Et c’est beaucoup d’argent de la supplémenter. Mon entraîneur décidera. Je pense qu’il faut être prudent. C’est une pouliche généreuse et l’Arc n’est qu’à trois semaines du Vermeille : je pense que c’est trop rapproché pour elle. Les Champions Day sont à cinq semaines : je crois que les 2.000m des Champion Stakes (Gr1) seraient trop courts mais il y a la possibilité des Champion Fillies & Mares Stakes (Gr1) sur 2.400m. Par contre, je ne souhaiterais pas la courir en terrain lourd… Pas plus qu’en terrain léger ! » Le terrain pourrait donc poser problème : on sait qu’il a tendance à être lourd lors du Champions Day à Ascot… Et John Gosden a aussi évoqué la Breeders’ Cup, courue cette année à Santa Anita. Terrain léger quasi garanti !

On a revu la Musis Amica du Diane. Deuxième, Musis Amica réalise une drôle de performance. La pouliche avait marqué les esprits après sa deuxième place dans le Prix de Diane 2018 (Gr1), où elle avait fini comme le vent pour échouer à une encolure de Laurens (Siyouni). Blessée ensuite, elle a fait son retour à la compétition en juin dernier et ne nous avait pas encore remontré son meilleur visage. C’est chose faite ce dimanche : nous avons revu la Musis Amica du Diane 2018, capable de placer une pointe de vitesse acérée.

Lisa-Jane Graffard, représentante en France de Godolphin, nous a dit : « Elle court super bien, en finissant comme lors du Diane 2018. C'était l'idée aujourd'hui de ne pas la sortir de son train et de la laisser venir à la fin. C'est une jument très froide, très cool. Elle a placé une belle accélération, c'est super. Elle confirme ses bonnes performances de l'année précédente. En dernier lieu, elle avait beaucoup soufflé après la course. Nous ne savons pas pourquoi elle avait mal couru, c'est une pouliche qui est un peu difficile à cerner. Nous espérons que la prochaine course sera la bonne ! Nous avons toujours pensé qu'elle serait mieux en terrain souple. Il est probable qu'elle coure le week-end de l'Arc, mais nous ne savons pas encore dans quelle épreuve. Nous allons la laisser récupérer avant de prendre une décision. »

Un peu trop long pour Villa Marina… Et pour Channel. Du côté des 3ans, Villa Marina, quatrième, et Channel, sixième, découvraient la distance de 2.400m. Les yeux étaient logiquement tournés vers Channel, lauréate du Prix de Diane. Elle avait ensuite mal couru dans les Qatar Nassau Stakes (Gr1) et n’a pas dû rassurer son entourage ce dimanche. Son entraîneur, Francis-Henri Graffard, nous a dit : « Elle a eu un bon parcours, avant d'avoir un bon passage des 400m au 200m, mais elle manque de tenue à la fin. Son jockey m'a confirmé cela. C'était aussi peut-être trop relevé aujourd'hui. Il n'y pas trop d'excuses, mais elle est mieux sur 2.000m. »

Pour Villa Marina, quatrième, la situation était un peu différente. Elle arrivait sur la montante vers ce Prix Vermeille, ayant remporté le Prix de Psyché (Gr3) à Deauville. Elle ne démérite pas mais, pour son entraîneur, Carlos Laffon-Parias, son avenir est sur plus court. Il nous a dit : « La pouliche court très bien. Nous avions un doute sur la distance qui s'est confirmé en course. Même si Olivier [Peslier, ndlr] a temporisé un maximum, nous avons vu qu'à la fin, la distance était un peu longue. Elle va aller sur le Prix de l'Opéra (Gr1), c'est la suite logique. »

PEDIGREE WEATHERBYS

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Star-Catcher.pdf

La sœur de Cannock Chase. Anthony Oppenheimer avait présenté Star Catcher à la vente de foals chez Tattersalls en décembre et il l'avait conservée pour 240.000 Gns (280.000 €). La pouliche est issue de la première génération conçue à 125.000 $ par Sea the Stars. La mère, Lynnwood Chase (Horse Chestnut), a été achetée 140.000 € sur le ring de Deauville en 2003 et a montré peu de choses lors de ses sorties en France : sixième pour ses débuts à Chantilly, sur 1.600m, au mois de septembre de ses 2ans, puis quatrième sur 2.000m à Longchamp au mois d’avril de ses 3ans, sous l’entraînement de Richard Gibson. Mais elle est devenue une bonne poulinière. Elle a donné Cannock Chase (Lemon Drop Kid), qui a connu son jour de gloire dans le Canadian International (Gr1), et Pisco Sour (Lemon Drop Kid), qui a remporté le Prix Eugène Adam (Gr2).

Lynnwood Chase est une sœur de Lord Admiral (El Prado), lauréat du Jebel Hatta (Gr2, à l’époque), des Ballycorus Stakes (Gr3) et des Al Rashidiya Stakes (Gr3). Lord Admiral compte de multiples places au niveau Gr2 et Gr3 et il est aussi placé de Gr1, puisqu’il a pris la troisième place de la Tattersalls Gold Cup (Gr1). Lynnwood Chase a une pouliche de 2ans par Kingman (Invincible Spirit), une yearling par Frankel (Galileo) et un foal par Time Test (Dubawi).

 

 

 

Green Desert

 

 

Cape Cross

 

 

 

 

Park Appeal

 

Sea the Stars

 

 

 

 

 

Miswaki

 

 

Urban Sea

 

 

 

 

Allegretta

STAR CATCHER (F3)

 

 

 

 

 

 

Fort Wood

 

 

Horse Chesnut

 

 

 

 

London Wall

 

Lynnwood Chase

 

 

 

 

 

Trempolino

 

 

Lady Ilsley

 

 

 

 

Sue Warner


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 1’28’’20

De 1.000m à 600m : 23’’65

De 600m à 400m : 12’’04

De 400m à 200m : 11’’54

De 200m à l’arrivée : 12’’20

Temps total : 2’27’’63