Rocques, premier partant en France pour Hirotsugu Inokuma

International / 21.09.2019

Rocques, premier partant en France pour Hirotsugu Inokuma

Rocques, premier partant en France pour Hirotsugu Inokuma

Pas revue depuis sa bonne quatrième place dans les Oak Tree Stakes (Gr3), Rocques (Lawman) a changé de propriétaire cette semaine. L’ancienne représentante de Gérard Augustin-Normand, d’Alain Jathière et de l’écurie du Gave va désormais porter la casaque du propriétaire japonais Hirotsugu Inokuma et elle va rester sous l’entraînement de Fabrice Chappet avant de partir vers d’autres horizons.

Le deal a été réalisé par Xavier Bozo, avec Nicolas de Watrigant en intermédiaire. Xavier Bozo nous a expliqué : « En principe, Rocques devrait courir le Qatar Prix de la Forêt. Ce n’est pas certain à 100 % : elle avait eu un petit contretemps qui l’a empêchée de courir le Prix du Pin. Mais l’idée est d’aller directement sur le Prix de la Forêt. »

Un premier partant en France pour Hirotsugu Inokuma. Rocques sera le premier cheval entraîné en France appartenant à Hirotsugu Inokuma, dont les chevaux, au Japon, portent le suffixe Barows, nom de la compagnie de téléphonie mobile dont il est le président. Il est donc le propriétaire de Roger Barows (Deep Impact), gagnant du Derby japonais en un temps record en 2019 et longtemps candidat au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), avant qu’une tendinite ne mette fin à sa carrière. Hirotsugu Inokuma est propriétaire au Japon depuis 2003, si l’on en croit la base de données Umanity. Roger Barows lui avait offert un premier succès de Gr1. Auparavant, il avait remporté quatre Grs3. Il aurait actuellement trente-quatre chevaux à l’entraînement au Japon.

Xavier Bozo nous a dit : « Rocques a surtout été achetée dans l’idée de l’élevage. Elle va partir au Japon après le Prix de la Forêt, le temps de faire la quarantaine. Je suppose qu’il est fort possible qu’elle ait été achetée pour soutenir les débuts au haras de Roger Barows. Lorsque j’ai parlé de Rocques à M. Inokuma, le nom de la troisième mère, Casey (Caerleon), a fait tilt. Cela remonte, mais c’est une jument qui a bien produit au Japon [mère de Tenzan Seiza, lauréat du Kyoto Shimbun Hai (L), à l’époque, ndlr]. »

Problème de couleurs… Les couleurs de Hirotsugu Inokuma sont bien connues au Japon… Ainsi qu’en Europe, et c’est bien le problème : ce sont les mêmes que celles de George Strawbridge et, pour avoir un cheval entraîné en France, il lui a donc fallu s’adapter. Xavier Bozo nous a dit : « Afin de différencier sa casaque, il a fallu effectuer quelques petits changements : ce sera donc avec une ceinture gros vert et une toque écartelée blanc et vert. » Hirotsugu Inokuma sera très certainement en France, le week-end du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, pour voir Rocques… Mais aussi pour soutenir Kiseki (Rulership), qui appartient à sa proche amie Tatsue Ishikawa. Au Japon, ils ont quasiment les mêmes casaques, si ce n’est que celle de Tatsue Ishikawa a deux ceintures.