SHADWELL JOEL STAKES (GR2) - Les vacances ont fait du bien à Benbatl

International / 27.09.2019

SHADWELL JOEL STAKES (GR2) - Les vacances ont fait du bien à Benbatl

NEWMARKET (GB), VENDREDI

Les vrais chevaux de Gr1 et les équipes de football qui participent à la Ligue des champions ont un point commun : ils possèdent quelque chose en plus. Le 5ans Benbatl (Dubawi) appartient à cette catégorie et il l’a démontré dans les Shadwell Joel Stakes (Gr2, 1.800m). Il faisait sa rentrée après onze mois d’absence, ce qui au final a joué en sa faveur, car à ce stade de la saison la fraîcheur est primordiale. Très allant, Benbatl a assuré le train et n’a même pas donné à ses rivaux le temps de prononcer leurs efforts. Quand Lanfranco Dettori a déboîté King of Comedy (Kingman), mal parti, Benbatl s’est relancé et s’est détaché de cinq longueurs sur son jeune et compliqué adversaire, lequel a dû se contenter de la deuxième place devant Zaaki (Leroidesanimaux).

Queen Elizabeth ou Champion Stakes ? Benbatl, qui a déjà remporté trois Grs1 dans trois pays différents, a fait plaisir à son entraîneur, Saeed Bin Suroor : « L’année dernière, il avait eu une saison très chargée. C’est pour cette raison que nous avions décidé de lui donner de longues vacances afin de tout miser sur la fin de saison. » Il sera fort probablement revu à Ascot, soit dans les Queen Elizabeth II Stakes sur le mile, soit dans les Qipco Champion Stakes (Grs1). Il est affiché à 7/1 dans les deux courses. Son entraîneur a ajouté : « Cet hiver, il est encore attendu à Dubaï. Je dois à nouveau discuter avec le cheikh Mohammed Al Maktoum au sujet de sa prochaine sortie à Ascot. D’après son jockey, Oisin Murphy, il a suffisamment de vitesse pour le mile. Mais on peut très bien revenir sur plus long. »

Un pedigree d’étalon. Un jour ou l’autre, Benbatl trouvera sa place d’étalon. Il est vrai que, chez Darley, il y a de quoi faire avec les Dubawi. Mais, en plus de sa carrière, Benbatl possède un très beau pedigree. Sa mère, Nahrain (Selkirk), avait débuté en mai de ses 3ans et a gagné, en pouliche invaincue, le Prix de l’Opéra avant de se classer deuxième de la Breeders’ Cup Filly & Mare Turf (Grs1). Elle est restée à l’entraînement à 4ans en ajoutant à son palmarès les Flower Bowl Invitational Stakes (Gr1) à Belmont Park. La deuxième mère, Bahr (Generous), a remporté les Ribblesdale Stakes (Gr2) après sa deuxième place dans les Oaks (Gr1).

Nahrain a une yearling par Sea the Stars (Cape Cross) et une foal par Dubawi (Dubai Millennium).

DERRINSTOWN IRISH EBF MAIDEN STAKES (MAIDEN)

New World Tapestry en poulain prometteur

New World Tapestry (War Front) a ouvert son palmarès de façon impressionnante ce vendredi à Newmarket. Favori d’un maiden sur 1.400m, le pensionnaire d’Aidan O’Brien a pris les commandes de l’épreuve et a trouvé les ressources nécessaires pour répondre aux attaques du Godolphin Colour Image (Kodiac), qui débutait et a donné une vraie course à l’irlandais. Ils ont laissé à plus de trois longueurs et demie Hibernian Warrior (War Front). Le lauréat, qui appartient à Coolmore et Flaxman Stables, est le premier produit de Tapestry (Galileo), qui avait battu la gagnante des Oaks Taghrooda (Sea the Stars) dans les Yorkshire Oaks (Gr1). La deuxième mère, Rumplestiltskin (Danehill), a remporté le Prix Marcel Boussac et les Moyglare Stud Stakes (Grs1). La troisième mère, Monevassia (Mr Prospector), est une fille de la grande Miesque (Nureyev).

Tapestry a un yearling par American Pharoah (Pioneerof the Nile).