Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

VENTE DE YEARLINGS OSARUS - Un record dans un marché très sélectif

Institution / Ventes / 05.09.2019

VENTE DE YEARLINGS OSARUS - Un record dans un marché très sélectif

La vente de yearlings Osarus a enregistré un top price record ce mercredi. Une sœur de la véloce Soffia (Kyllachy) a été adjugée 170.000 € à Nicolas de Watrigant. Cette fille de Myboycharlie était présentée par le haras de Montaigu. Au total de deux sessions, trois lots ont été vendus pour une somme à six chiffres, et 16 l’ont été pour un montant de 40.000 € ou plus. À titre de comparaison, la précédente édition avait enregistré également trois yearlings à six chiffres, mais 28 à 40.000 € ou plus… C’est surtout le pourcentage de vendus qui a souffert cette année, passant sous les 70 %, même si les 21 ventes amiables réalisées lui permettent de se redresser à 77,82 %. Cela pèse sur le chiffre d’affaires, qui passe tout juste les 4 millions d’euros en englobant les amiables. Le prix médian est identique à celui de l’an passé, c’est-à-dire à 17.000 €. Si les acheteurs français ont tenu leur rang, les étrangers présents à La Teste ont été beaucoup plus timides et trop peu présents, dans le haut du panier. Il faut aussi souligner que, comme partout, le marché est toujours plus sélectif. Il devient vraiment difficile d’espérer pouvoir tirer son épingle du jeu sur des yearlings avec de faibles coûts de production. Les clients pour cette catégorie sont devenus très rares et beaucoup d’entraîneurs, dans un contexte économique difficile, ne peuvent plus prendre le risque d’acheter sans client ce type de yearlings.

La vente reste au-delà des quatre millions. Emmanuel Viaud, directeur général de l’agence Osarus, nous a expliqué : « Nous savions que certains lots allaient générer de belles enchères et il nous a peut-être manqué quelques sujets dans cette catégorie. C’est important de réaliser un top price à 170.000 €. Les très bons yearlings ont toute leur place chez Osarus où ils peuvent atteindre leur valeur. Certains vendeurs ont tiré leur épingle du jeu, comme le haras de Saint-Vincent ou le haras de Fergand, lesquels ont vendu tous les lots présentés. On notera aussi la belle vente du produit de Morandi présenté par l’élevage de La Gagnerie. Dans un marché très franco-français, le chiffre d’affaires baisse un peu mais reste supérieur à quatre millions d’euros. Le taux de vendus, à 78 % avec les amiables, reste très correct pour ce type de vacations. Il faut souligner la présence d’entraîneurs parmi les acheteurs, à l’image de Joël Boisnard, Marco Botti, Pia Brandt, Simone Brogi, Patricia Buttel, Stéphane Cerulis, Carina Fey, Damien de Watrigant, Martial Delaplace, Ludovic Gadbin, Christophe Escuder, Didier Guillemin, Charles Gourdain, Olivier Trigodet, Thierry Lemer, Édouard Montfort, François Montfort, Andrea Marcialis, Markus Nigge, Henri-Alex Pantall, Stéphanie Nigge, Jean-Claude Rouget, Philippe Sogorb, Yann Barberot, Yann et Carlos Lerner… Ils ont été vraiment actifs. Il faut aussi noter les nombreux achats de Sébastien Le Forban, Marc-Antoine Berghgracht, Tomas Janda et Hubert Barbe. Les gens sont très heureux de venir à La Teste et la soirée du lundi a été très appréciée. D’une manière plus générale, il manque des clients à beaucoup de professionnels. Sur chaque hippodrome, il faudrait un corner spécial pour l’information et l’incitation aux prospects propriétaires. Ces derniers sont irremplaçables pour le bon fonctionnement de notre filière. »

LES TOP-LOTS

Lot Sx Origines Prix
270 F. Myboycharlie & Rime à Rien 170.000 €
Acheteur : Mandore International Agency
Vendeur : Haras de Montaigu
211 M. Shalaa & Mambo Mistress 100.000 €
Acheteur : Mandore International Agency/AGV Karwin (amiable)
Vendeur : Écurie Yann Creff
247 M. Kendargent & Pearly Shells 80.000 €
Acheteur : MAB Agency
Vendeur : Hubert Honoré
173 M. Wootton Bassett & Ironique 60.000 €
Acheteur : Jean-Claude Rouget
Vendeur : Haras du Buff
199 F. Shalaa & Luna Tune 47.000 €
Acheteur : MAB Agency
Vendeur : Fairway Consignment
170 F. Oasis Dream & Hidden Cove 45.000 €
Acheteur : Its Bloodstock
Vendeur : The Channel Consignment
245 M. Peer Gynt & Particulière 45.000 €
Acheteur : Joël Boisnard
Vendeur : Haras de la Haie Neuve
197 M. Elvstroem & Lovemedo 42.000 €
Acheteur : Janda Bloodstock
Vendeur : Haras du Petit Tellier pour le haras de Saint-Julien
226 F. Scissor Kick & Miss Lech 40.000 €
Acheteur : Haras d’Étreham
Vendeur : Haras de l’Hôtellerie
150 M. Helmet & Frasque 38.000 €
Acheteur : Marco Bozzi
Vendeur : HSV Agency - Haras de Saint-Vincent

LES GRANDS INDICATEURS DU JOUR 2
Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol.) C.A. (évol.)
2019 113 84 (66,37 %) 21.933 € (- 14,18 %) 17.000 € (- 5,55 %) 1.820.000 € (- 23,91 %)
2018 126 103 (81,74 %) 25.557 € 18.000 € 2.392.000 €
LES GRANDS INDICATEURS CUMULÉS
Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol.) C.A. (évol.)
2019 257 179 (69,65 %) 21.056 € (- 8,24 %) 17.000 € (=) 4.054.000 € (- 9,05 %)
2018 258 185 (71,71 %) 22.946 € 17.000 € 4.457.500 €

FAITS MARQUANTS

RIME À RIEN, LE CONTE DE FÉE DU HARAS DE MONTAIGU

 #270   F.        Myboycharlie & Rime à Rien, par Amadeus Wolf          170.000 €

            Acheteur : Mandore International Agency

            Vendeur : Haras de Montaigu

            Éleveur : Haras de Montaigu

À 170.000 €, cette pouliche restera dans les annales comme le yearling le plus cher de l’histoire des ventes Osarus. Son histoire est assez incroyable. Sa mère, Rime à Rien (Amadeus Wolf), a été acquise par le haras de Montaigu sur le ring de Tattersalls. À cette époque, âgée de 6ans, cette deuxième du Prix de la Vallée d'Auge (L), n’avait pas encore eu de partants. Mais elle était pleine de Nathaniel (Galileo) et, pour seulement 27.000 Gns, c’était déjà une superbe affaire. La suite tient du conte de fée. Sa fille Soffia (Kyllachy) a été achetée pour seulement 16.000 Gns par Amy Liam en 2015, puis est passée par Grove Stud avant d’arriver chez Edward Lynam. Sous l’entraînement de ce dernier, Soffia a gagné quatre courses en 2018, dont trois handicaps. Cette année, après une première Listed, elle a remporté les Ballyogan Stakes (Gr3), puis les Sapphire Stakes (Gr2). Ce dernier succès de plus de trois longueurs fait d’elle l’une des favorites pour les Derrinstown Stud Flying Five Stakes (Gr1), le 15 septembre au Curragh !

Elle sera entraînée chez Frédéric Rossi pour une association. Nicolas de Watrigant était en compagnie de Frédéric Rossi lorsqu’il a battu le record d’Osarus. L’homme de Mandore International réalise une très belle année 2019, tant au niveau des ventes de chevaux à l’entraînement vers les États-Unis que de la diversification de son portefeuille de clients sur le marché des yearlings (Alain Jathière, madame Tsui, Al Shaqab Racing ou, plus récemment encore, Jean-Claude Seroul). Deuxième courtier de cette vente Osarus 2019 selon le chiffre d’affaires – derrière Marc-Antoine Berghgracht –, Nicolas de Watrigant nous a expliqué : « Nous sommes très heureux de cet achat, à ce prix-là. C’était une opportunité énorme. Physiquement, elle est exceptionnelle. Elle est vraiment faite en 2ans. Dans cette famille-là, j’ai acheté Al Jazi, qui était vraiment très bonne, sous la casaque d’Al Shaqab Racing. Sa sœur Soffia est une pouliche de Gr1. Je l’ai achetée pour un nouveau client mais le haras de Montaigu, son éleveur, va rester associé dans cette pouliche. Elle va rejoindre l’effectif de Frédéric Rossi. »

Une belle famille O’Reilly. Cette pouliche est issue d’une belle souche de Chriss O'Reilly. Sa 2ans par Nathaniel (Galileo) est à l'entraînement chez Mathieu Brasme. La deuxième mère, Rainbow Crossing (Cape Cross), lauréate du Prix Petite Étoile (L), a donné Al Jazi (Canford Cliffs), qui a remporté à deux reprises les Oak Tree Stakes (Gr3) pour l'entraînement de François Rohaut. Ce top price illustre bien la réussite des femelles de Myboycharlie (Danetime). L’étalon du haras du Mézeray a donné quatre gagnants de Gr1… toutes des pouliches ! On lui doit notamment Euro Charline (Beverly D Stakes, Gr1), Jameka (BMW Caulfield Cup, Crown Victoria Oaks & The BMW H E Tancred Stakes, Rosehill, Grs1), Peggy Jean (Inglis Sires' Produce Stakes, Gr1) et la championne Sistercharlie (Beverly D Stakes, deux fois, Breeders' Cup Filly and Mare Turf, Coolmore Jenny Wiley Stakes & Diana Stakes, deux fois, Grs1)

UN PARI SUR L’AVENIR… À 100.000 € !

#211    M.       Shalaa & Mambo Mistress, par Kingmambo       100.000 €

            Acheteurs : Mandore International & AGV Karwin (Amiable)

            Vendeur : Écurie Yann Creff

            Éleveur : E.A.R.L. Haras de Mandore

Les attentes étaient élevées pour ce poulain et plusieurs pinhookers se sont pressés autour du ring. Après la vente, Nicolas de Watrigant nous a expliqué : « Nous avons acheté le poulain à l’amiable avec AGV Karwin Stud. C’est un très bon fils de Shalaa (Invincible) et la vente arrivait certainement un peu tôt avec lui. Nous pensons qu’il a encore beaucoup de marge. Il va repasser sur un ring lors d’une vente breeze up. Il a une superbe origine, avec une mère par Kingmambo (Mr Prospector) qui fait des chevaux de course. Son frère, Business (Siyouni), acheté 180.000 € par Phoenix Thoroughbred Limited en août 2018, est très estimé par Martyn Meade. Il pourrait débuter bientôt à Ascot à l’occasion d’un bon maiden. Ce poulain est aussi engagé dans les Juddmonte Royal Lodge Stakes (Gr2), dans les Darley Dewhurst Stakes (Gr1)… et même dans le Derby d’Epsom (Gr1) 2020 ! » Rappelons que sur le ring d’Arqana, les yearlings par Shalaa ont réalisé cette année une moyenne de 170.875 €.

La belle réussite d’Ambre et de Grégory Vayre. Le sigle AGV Karwin Stud est l’entité hippique d’Ambre et Grégory Vayre. Ce dernier a toujours été passionné par les chevaux et, habitant tout près de l'hippodrome de Pau, il s'est d'abord orienté vers les courses, puis le concours, avant de revenir dans le monde du galop en tant que responsable d'élevage. En 2019, il nous avait confié : « J'ai travaillé comme responsable d'élevage au haras des Senora, chez Jacqueline et Thierry Léger. Nous avons débuté l'histoire ensemble. Je suis resté deux ans et demi avec eux, qui sont des passionnés. Ma femme habitait à Bordeaux et je me suis rapproché d'elle. Le père de Nicolas de Watrigant cherchait un responsable d'élevage au haras de Mandore et j'ai foncé sur l'occasion. L'expérience s'est révélée très enrichissante. Travailler avec un homme comme Jean-Marc de Watrigant, c'est quelque chose d'incroyable. » Après avoir changé d’orientation professionnelle, Grégory Vayre a décidé de vivre sa passion autrement, en tant que propriétaire et éleveur. C’est Nicolas de Watrigant qui l’a le plus souvent accompagné dans cette aventure. Sa jeune casaque a très rapidement connu de beaux succès grâce à Cartabianca (Vision d'État), lauréate du Prix Petite Étoile (L), Duc de Meran (Nathaniel), lauréat de deux belles courses sur les haies lors du dernier meeting palois, Campinas (Pastorius), deuxième du Prix Durtain (L), Enqarde (Kapgarde), lauréat du Grand Steeple-Chase de Toulouse… Grégory Vayre nous a expliqué ce mercredi : « Désormais, AGV Karwin Stud est aussi une agence de courtage et j’ai plusieurs clients pour m’accompagner dans cette aventure. »

Le frère de Mambomiss. Achetée par Nicolas de Watrigant pour 26.000 €, en 2010, à Deauville, Mambo Mistress (Kingmambo) s’est révélée une bonne acquisition pour l’élevage Watrigant. Huit de ses 11 produits en âge de courir ont gagné. Le meilleur étant à ce jour la pensionnaire de Damien de Watrigant Mambomiss (Mastercraftsman), lauréate de cinq courses. Cette dernière est notamment montée sur le podium des Prix des Tourelles et Urban Sea (Ls), mais également du Grand Prix de Vichy, du Prix Minerve et du Prix Allez France (Grs3). La deuxième mère, Mistress S (Kriss), a gagné trois courses aux États-Unis et elle s’est classée troisième des Astarita Stakes (Gr2, 1.300m). Ce lot 211 représente la rencontre des sangs d’Invincible Spirit (Green Desert) et de Kingmambo comme National Defense (Qatar Prix Jean-Luc Lagardère, Gr1)

QUAND LE HARAS DE SAINT-PAIR VEND UN KENDARGENT CHEZ OSARUS

#247    M.       Kendargent & Pearly Shells, par Efisio    80.000 €

            Acheteur : MAB Agency

            Vendeur : Hubert Honoré

            Éleveur : Haras de Saint-Pair

C’était l’un des plus beaux pedigree de la vente. Pour la première fois, le haras de Saint-Pair vendait chez Osarus. Ce fils de Kendargent (Kendor), actuellement troisième au palmarès provisoire des étalons français, et d’une mère gagnante de Gr1, est arrivé il y a quatre mois chez Hubert Honoré. Ce dernier a donc eu le temps de le préparer au mieux pour cette vente. Marc-Antoine Berghgracht était au côté de Kamel Chehboub lorsqu’il a nous confié : « C’est l’une des plus belles pages de catalogue de cette vente. J’espère qu’il sera aussi bon que sa mère ou ses frères ! Le client n'est pas encore défini. C’est une première pour le haras de Saint-Pair chez Osarus et j’espère que monsieur Putsch enverra d’autres poulains de cette qualité à la vente de La Teste ! » En 2019, Kendargent réalise une belle année, notamment grâce aux gagnants de Groupe Skalleti (Prix Quincey, Gr3), Morando (Ormonde Stakes, Gr3) ou encore Soleil Marin (Prix Exbury, Gr3).

La plus belle famille de Saint-Pair. La mère de ce lot 247, Pearly Shells (Efisio), a gagné trois Groupes dont le Prix Vermeille (Gr1). Elle est (déjà) à l’origine – en première ou en deuxième génération – de pas moins de sept black types : Pearls or Passion (Monsun), gagnante du Prix Panacée et deuxième du Prix Joubert (Ls), Pearly Avenue (Anabaa), troisième du Prix Panacée, et Pearl Banks (Pivotal), gagnante du Frankfurter Stutenpreis (Gr3), du Prix René et Jacques Bedel et du Wetten XXL-Stutenpreis (Ls). Cette dernière est la mère de Pearly Steph (Oasis Dream), lauréate du Prix des Lilas et deuxième du Prix Volterra (Ls), et de Lucky Lycra (Olympic Glory), qui vient de gagner le Prix Joubert (L). Cette année, Pelligrina (Soldier Hollow), fille de Pearls or Passion, a brillamment remporté le Prix de Royaumont (Gr3).

La deuxième mère a produit l'étalon Frenchpark (Fools Home), vainqueur de l'Hollywood Turf Cup (Gr1).

LE FRÈRE DE SIMPLY STRIKING POUR GEORGES BAKER

#265    M.       Kheleyf & Reech Band, par Choisir          75.000 €

            Acheteur : ITS Bloodstock

            Vendeur : Écurie Yann Creff

            Éleveurs : Patrick & Thibaut de Watrigant

Le coup de marteau, à 75.000 €, a été accompagné d’une scène de jubilation pour ce lot 265.

Sébastien Le Forban était accompagné d’un groupe d’Anglais visiblement très motivés et il a déclaré : « J’avais déjà essayé d’acheter un produit de la mère ! C’est un beau poulain, un peu plus petit que son frère. Nous sommes très heureux, en espérant qu’il soit aussi bon que ses produits utérins. Il sera peut-être syndiqué, sera entraîné par Georges Baker et vous le reverrez surement en France ! » Ce yearling a été élevé au haras de Mandore, connu pour sa production au meilleur niveau international avec les pur-sang arabes… Mais il ne faut pas oublier que cet élevage landais a aussi donné de bons pur-sang, comme par exemple Tycana (Karkour), deuxième du Prix de Pomone (Gr2).

Né pour être vite et précoce. Simply Lovely est un fils de Kheleyf (Green Desert), étalon au haras des Faunes, lequel est un vecteur de vitesse et de précocité. La mère, Reech Band (Choisir), est lauréate à deux reprises et troisième des Prix Amandine, La Sorellina et Sigy (Ls) sous l’entraînement de Damien de Watrigant. Simply Lovely est le propre frère du précoce Simply Striking (Kheleyf), lauréat de deux courses et placé du Prix du Pont Neuf (L). Reech Band a aussi produit Ghazawaat (Siyouni), gagnante de deux courses à 2ans et troisième du Prix La Camargo (L). Cette dernière fut vendue 650.000 € à Shadwell lors de la breeze up Arqana. Il s'agit de la famille de Fran's Valentine (Saros), gagnante des Hollywood Oaks, Kentucky Oaks et Santa Susana Stakes (Grs1), entre autres. Cette dernière est la mère de With Anticipation (Relaunch), double gagnant du Sword Dancer Invitational Handicap, deuxième du Breeders' Cup Turf (Grs1), et de With Fascination (Relaunch), gagnante du Prix de Cabourg (Gr3), et deuxième des Prix de la Salamandre et Morny (Grs1).

CHRISTOPHER HIRST DE VENDEUR À ACHETEUR

#173    M.       Wootton Bassett & Ironique, par Smart Strike    60.000 €

            Acheteur : Jean-Claude Rouget

            Vendeur : Haras du Buff

            Éleveurs : Neustrian Associates & C. R. Hirst

Ce mardi, Christopher Hirst a acheté le lot 124 de cette vente Osarus en association avec des amis et sur les conseils de Bertrand Le Métayer. Mais il est aussi éleveur. Parmi ses bons élèves, souvent présentés par le haras du Buff, il faut citer Adelante (troisième du Grosser Preis der Wohnungswirtschaft Sprint Preis, L). Ce mercredi, Christopher Hirst était présent grâce au lot 173 – coélévé par Neustrian Associates – qui a fait monter les enchères jusqu’à 60.000 €. Présenté par le haras du Buff, il va prendre la direction de l’effectif de Jean-Claude Rouget.

À la recherche du futur Helter Skelter. L’entraîneur classique n’a jamais cessé de faire confiance à l’étalon du haras d’Étreham… et celui-ci le lui rend bien. Jean-Claude Rouget a acheté neuf de ses produits sur le ring d’Arqana. Parmi ceux en âge de courir, trois ont été vus en piste et ils ont tous gagné ! C’est notamment le cas du champion Almanzor (Qipco Irish Champion Stakes, Qipco Champion Stakes & Prix du Jockey Club, Grs1) et Troarn (deuxième du Derby du Midi, Listed). Sur le ring d’Osarus, Jean-Claude Rouget n’a pour l’instant acheté que deux produits de Wootton Bassett : ce lot 173 et Helter Skelter (Critérium du Fonds Européen de l'Élevage, L), attendu au niveau Gr1 dans quelques semaines ! Cette année, la moyenne des yearlings de Wootton Bassett en Europe – avant la vacation d’Osarus – était de 99.000 €.

Une belle souche Wertheimer. Ironique (Smart Strike), la mère de ce lot 173, a été acquise 45.000 € à la vente d’élevage 2016. Son premier produit, Apalta (Intello), a été vendu 35.000 € à Pia Brandt sur le ring de La Teste l’année dernière. Ironique est une propre sœur d’Oriental (Smart Strike), lauréat du Prix du Point du Jour (L) après avoir été le leader de Recoletos (Whipper) à plusieurs reprises. Il a ensuite brillé en Espagne sous les couleurs de M’hammed Karimine. Mais Ironique est aussi la deuxième mère d’Argentic (Kendargent), placé du Prix Millkom (L).

La deuxième mère, Iron Lips (Iron Mask), a remporté le Prix Éclipse (Gr3) et le Critérium du Béquet (L) et s'est classée troisième du Critérium de Maisons-Laffitte (Gr2). Iron Lips est une sœur de l'étalon Falco (Pivotal), gagnant de la Poule d'Essai des Poulains (Gr1). C'est la famille de Légèreté (Rahy), lauréate du Prix de Malleret (Gr2) et troisième des Prix de l'Opéra et Marcel Boussac (Grs1), mais aussi de Soleil Marin (Kendargent), vainqueur des Prix Noailles et Exbury (Grs3). Cette souche Wertheimer trouve ses racines dans l’élevage Rothschild. Lady Berry (Violon d'Ingres), gagnante du Prix Royal Oak, avait donné Vert Amande (Kenmare) qui a remporté le Ganay (Gr1), Indian Rose (General Holme), gagnante d'un Prix Vermeille (Gr1), et Le Nain Jaune (Pharly), lauréat du Grand Prix de Paris (Gr1). Dans la descendance de Lady Berry, on trouve Plumania (Grand Prix de Saint-Cloud, Gr1), Left Hand (Qatar Prix Vermeille, Gr1), Groom Dancer (Prix Lupin, Gr1)…

UN BEAU PINHOOKING POUR NICOLAS LEFÈVRE ET SES AMIS

#199    F.        Shalaa & Luna Tune, par Green Tune     47.000 €

            Acheteur : MAB Agency

            Vendeur : Fairway Consignment

            Éleveurs : Hamed Nasser Al-Hababi & Zayed Muhsen Al-Khayarin

Acheté 26.000 € en décembre 2018 par Equos Racing International sur le ring de Deauville, cette fille de Shalaa (Invincible Spirit) a été revendue 47.000 € ce mercredi. C’est Marc-Antoine Berghgracht – entouré de Frédéric Rossi et Tony Forde – qui a eu le dernier mot pour ce lot 199, alors que Nicolas Lefèvre et ses amis étaient présents dans les tribunes. Ils ont aussi surfé sur la vague de la "Shalaamania" qui touche les ventes françaises. Les produits de l'étalon du haras de Bouquetot – conçus à 27.500 € la saillie – avaient réalisé une moyenne de 133.148 € sur les rings avant la vacation de La Teste. La mère, Luna Tune (Green Tune), a gagné le Prix de Bourgeauville (B, 1.600m) à 3ans. Son premier produit, Teryag (Holy Roman Emperor), a gagné sept courses, dont une Classe 2 en 41,5 de valeur. La deuxième mère a donné Qizween (Muhtathir), troisième du Prix Pelleas (L). Plus loin, on retrouve une vielle souche Maulepaire, celle de Tuzla (Panoramic), gagnante de 12 courses dont le Ramona Handicap (Gr1).

UNE FUTURE POULINIÈRE POUR L’ÉLEVAGE D’YLLOME

#170    M.       Oasis Dream & Hidden Cove, par Nayef  45.000 €

            Acheteur : ITS Bloodstock

            Vendeur : The Channel Consignment

            Éleveurs : Succession Moratalla, Alban Chevalier du Fau & Pierre-Hugues Henry

Quelques minutes après avoir vendu une fille de Swiss Spirit (Invincible Spirit) pour 21.000 € à Philippe Sogorb, l’élevage d’Yllome s’est distingué du côté des acheteurs. Pour 45.000 €, ils ont obtenu une belle pouliche en provenance de The Channel Consignment et Sébastien Le Forban nous a expliqué : « Nous avons été attirés par son beau papier. La mère est encore relativement jeune et elle a été bien saillie, ayant donné un produit mâle de Shalaa en 2019. Je l’ai achetée pour des propriétaires éleveurs qui ont lancé un haras près de Falaise : Karen et John Paterson. Cette pouliche est taillée pour la course et elle va aller en compétition avant de devenir éventuellement poulinière. Elle sera entraînée en Angleterre mais elle va courir en France. »

Oasis Dream… tant qu’il est encore temps. Oasis Dream (Green Desert), désormais âgé de 19ans, officie à 30.000 £. Comme tous les étalons, il n’est pas éternel et prendra un jour ou l’autre sa retraite. Mais sa production est toujours aussi performante et il approche des 200 black types en 2019. Ce sire peut notamment compter ces dernières années sur de bonnes femelles, à l’image de Polydream (Larc - Prix Maurice de Gheest, Gr1) ou de Pretty Pollyanna (Darley Prix Morny, Gr1). Il est aussi un père de mère qui s’affirme avec Sioux Nation (Keeneland Phoenix Stakes, Gr1) ou encore Siskin (Keeneland Phoenix Stakes, Gr1).

Issue d’une sœur de Court Canibal. Concernant ce lot 170, c’est le deuxième produit d’Hidden Cove (Nayef). Sous la casaque Moratalla et l’entraînement d’Alain de Royer Dupré, elle était notamment montée sur le podium des Prix Solitude, Belle de Nuit et Scaramouche (Ls). La deuxième mère a donné quatre black types sur huit produits en âge de courir, dont Court Canibal (Montjeu), gagnant du Prix Exbury (Gr3), Timepecker (Dansili), lauréate du Prix Occitanie (L) et Biased (Haafhd), placée des Prix

Charles Laffitte et de la Pépinière (Ls).

JOËL BOISNARD ET LE HARAS DE LA HAIE NEUVE… LA BELLE HISTOIRE CONTINUE

#245    M.       Peer Gynt & Particulière, par Spectrum   45.000 €

            Acheteur : Joel Boisnard

            Vendeur : Haras de la Haie Neuve

            Éleveurs : Haras de la Haie Neuve & San Gabriel

Joël Boisnard est l’un des fidèles des ventes Osarus et du haras de la Haie Neuve. C’est ainsi qu’il a déniché Fatale Béré (Pedro the Great), black type en France puis lauréate des Del Mar Oaks (Gr1), mais également Finess Béré (Pedro the Great), elle aussi vendue aux États-Unis, mais après un succès de Gr2. Il a aussi entraîné Havana Béré (Hurricane Cat), Golden Béré (Hurricane Cat), Angela Cara (Hurricane Cat)… La mère de ce lot 245 a déjà donné six gagnants dont Élégante Béré (Peer Gynt), troisième du Critérium du Fonds Européen de l'Élevage (L). La deuxième mère a produit Party Zane (Zafonic), s'est classée deuxième du Prix Zeddaan (L). On lui doit notamment Zany Boy (Night Shift), troisième du Prix La Rochette (Gr3) et la championne Zagora (Green Tune), lauréate des Diana Stakes, du Breeders' Cup Filly & Mare Turf (Grs1), du Ballston Spa Handicap (Gr2), et des Prix Vanteaux, de Psyché, des Hillsborough Stakes, des Endeavour Stakes et du Gallorette Handicap (Grs3). La troisième mère, Party Doll (Be my Guest), a remporté les Prix La Camargo et la Vallée d'Auge ainsi que le Critérium du Béquet (Ls). Outre Party Zane, elle a produit l'étalon Titus Livius (Machiavellian), vainqueur du Critérium des 2ans, du Prix du Gros-Chêne (Grs2) et des Prix Éclipse et d'Arenberg (Grs3), Briseida (Pivotal), lauréate des 1.000 Guinées allemandes (Gr2), et Bahama Dream (Machiavellian), deuxième du Prix du Cercle (L).

LA MONTÉE EN PUISSANCE DE VACLAV LUKA

#197    M.       Elvstroem & Lovemedo, par Zafeen          42.000 €

            Acheteur : Janda Bloodstock

            Vendeur : Haras du Petit Tellier, agent pour le haras de Saint-Julien

            Éleveurs : Haras de Saint Julien & Regula Vannod

L’entraîneur tchèque Vaclav Luka est bien connu des programmes français. Il obtient de bons résultats avec des chevaux compliqués, comme Wireless (Prix de Montretout, L, 2e du Prix Quincey, Gr3), Ventaron (3e du Grand Prix de la Région Grand Est, L), Donn Halling (3e du Prix Lord Seymour, L), Nagano Gold (deuxième des Hardwicke Stakes et troisième du Grand Prix de Deauville, Grs2) qui doit courir le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) dans quelques semaines. Fort de ces succès, des propriétaires lui confient désormais des yearlings de gamme supérieure à ceux qu’il recevait auparavant, comme nous l’a confié Tomas Janda, le représentant de Tattersalls pour l’Europe centrale : « Pour moi, ce fils d’Elvstroem (Danehill) était l’un des meilleurs chevaux de la vente. J’ai acheté trois yearlings et trois vont certainement aller chez monsieur Luka. C’est très important d’avoir les primes françaises pour ces propriétaires qui aiment courir en France. D’une manière générale, le niveau des achats et des chevaux a beaucoup progressé en République tchèque… contrairement aux allocations ! Désormais, pour gagner le Derby tchèque, il faut un cheval ayant le niveau des Listeds en Europe de l’Ouest. »

Le départ volant du haras de Saint-Julien. La première génération élevée au haras de Saint-Julien compte la gagnante des Coronation Stakes (Gr1) Watch Me (Olympic Glory) ou encore Surrey Thunder (Le Havre), lauréat du Grand Prix de Clairefontaine (L), troisième du Fruhjahrs-Preis (Grs3) et cinquième du Derby allemand (Gr1). Antoinette Tamagni et Patrick Chedeville ont beaucoup soutenu Elvstroem (Danehill), lequel est stationné au haras du Petit Tellier depuis 2016. Il a notamment donné la bonne 2ans My Love's Passion (deuxième du Prix Robert Papin, Gr2).

Ce lot 197 est le premier produit de Lovemedo (Zafeen), deuxième du Prix La Sorellina (L). Sous la troisième mère, Allwaki (Miswaki), on retrouve une superbe famille française, celle de Sottsass (Siyouni), brillant lauréat du Qipco Prix du Jockey Club (Gr1), et de Sistercharlie (Myboycharlie), laquelle a reçu l'Eclipse Award de Champion female turf horse pour ses remarquables performances en 2018 (Beverly D Stakes, Breeders' Cup Filly and Mare Turf, Coolmore Jenny Wiley Stakes & Diana Stakes, Grs1). En France, elle s'était classée deuxième du Prix de Diane (Gr1).

ÉTREHAM CONTINUE À SOUTENIR SCISSOR KICK

#226    F.        Scissor Kick & Miss Lech, par Giant's Causeway           40.000 €

            Acheteur : Haras d’Étreham

            Vendeur : Haras de l’Hôtellerie

            Éleveurs : SNIG Élevage

Les premiers produits de Scissor Kick (Redoute’s Choice) sont yearlings et le haras d’Étreham soutient son étalon en achetant des produits dans différentes ventes françaises, comme nous l’a expliqué Nicolas de Chambure au sujet de ce lot 226, acheté 40.000 €  : « Le haras d’Étreham soutient Scissor Kick. C’était déjà le cas à la vente d’août. Il s’agit d’une jolie pouliche, issue d’une souche que nous connaissons bien. C’est le produit d’une jeune jument et Giant’s Causeway est un super père de mère. Elle va être entraînée par Simone Brogi. Ses éleveurs ont bien soutenu cet étalon dont nous avons de bons échos en provenance des courtiers et des entraîneurs. Les Scissor Kick ont de bons physiques, avec de la maturité. Ce sont des chevaux capables d’être performants à 2ans avant de progresser à 3ans. Plusieurs yearlings vont être entraînés par de bons professionnels comme Didier Guillemin, Sylvain Dehez, Frédéric Rossi, Carina Fey… Nous avons hâte de les voir en course ! » La deuxième mère a produit Guilt Trip (Pulpit), lauréat des Strub Stakes (Gr2). Cette famille est bien connue en France avec Américain (Dynaformer), vainqueur de la Melbourne Cup (Gr1) ou encore Elliptique (New Approach), gagnant du Grosser Dallmayr Bayerisches Zuchtrennen (Gr1).