Vazirabad, le stayer de rêve

Courses / 09.09.2019

Vazirabad, le stayer de rêve

Comme nous l’a annoncé Alain de Royer Dupré dans l’interview qu’il nous a accordée, Vazirabad (Manduro) ne courra plus. Le gris restera comme l’un des meilleurs stayers de ces dernières années. L’élève de Son Altesse l’Aga Khan a débuté au mois de mai de ses 3ans et cinq mois plus tard, il décrochait son premier Gr1, le Prix Royal-Oak. Avant ce sacre, il avait remporté les Prix de Lutèce (Gr3) et Chaudenay (Gr2). Il a commencé son année de 4ans par une première Dubai Gold Cup (Gr2), course qu’il remportera à trois reprises. Battu d’un rien dans le Qatar Prix du Cadran (Gr1), par Quest for More (Teofilo), il remporte son deuxième Gr1 dans le Prix Royal-Oak. En 2017, il obtient la consécration dans la plus belle épreuve française réservée aux stayers, en devançant Mille et Mille (Muhtathir). Ce sera son dernier succès de Gr1, puisqu’en 2018, après son traditionnel passage à Meydan, Vazirabad s’incline du minimum face à Stradivarius (Sea the Stars) dans la Gold Cup d’Ascot (Gr1), dans ce qui allait être sa dernière sortie. Il a disputé un total de 23 courses, remportant quinze succès et se classant deuxième à six reprises !

Vazirabad était particulièrement attachant dans sa façon de courir, et demandait beaucoup de tact à son jockey, Christophe Soumillon. Il lui fallait en effet venir au dernier moment, car le cheval pouvait s’arrêter une fois devant. Il savait s’économiser, ce qui explique sa longévité.