Violence

Le Mot de la Fin / 20.09.2019

Violence

La joie d’Adam Trinder n’aura été que de courte durée. Après la deuxième place de Mystic Journey (Needs Further) dans les Makybe Diva Stakes (Gr1) à Flemington samedi dernier, il a reçu une centaine de messages vocaux et d’e-mails agressifs de la part de turfistes mécontents. Grande favorite de l’épreuve, sa pensionnaire a terminé à trois quarts de longueur de Gatting (Hard Spun), gros outsider dont la cote était de 100/1. L’entraîneur basé en Tasmanie a déclaré : « Nous n’avions jamais dit que Mystic Journey allait être la prochaine Black Caviar. Elle a été fantastique samedi et nous sommes très satisfaits de sa deuxième place, d’autant plus qu’il s’agit d’un Gr1. Mais, quand vous rentrez chez vous et que vous assistez à un tel déferlement de haine sur vos messageries, ça vous dégoûte, surtout que ces attaques sont davantage dirigées contre le cheval que contre moi. Jamais ces gens-là, qui ne comprennent rien aux courses, ne viendront nous le dire en face, ils préfèrent rester cachés derrière leurs écrans. » L’entraîneur du lauréat, Darren McAuliffe, a lui aussi été la cible des réseaux sociaux : « On me traite de dopeur mais, en vingt ans, aucun de mes chevaux n’a été contrôlé positif. Gatting a passé des tests avant et après la course et rien n’a été décelé. Je ne sais pas quoi faire de plus. »  Solidaires de leurs confrères, les entraîneurs australiens les ont exhortés à ne pas tenir compte de ces menaces et à quitter pour un temps les réseaux sociaux…