Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

À la manifestation contre la fermeture de Maisons-Laffitte

Institution / Ventes / 12.10.2019

À la manifestation contre la fermeture de Maisons-Laffitte

Ce samedi 12 octobre, une manifestation pacifique organisée par l’association Sauvons Maisons-Laffitte s’est déroulée durant la réunion de courses sur l’hippodrome des bords de Seine. Le but de cet événement était d’exprimer publiquement le désaccord au sujet de l’arrêt des courses à Maisons-Laffitte en 2020 et de la fermeture d’une large part du centre d’entraînement, dont la piste mythique de Penthièvre. Plusieurs intervenants ont pris successivement la parole : des politiques, mais aussi des entraîneurs comme Jean-Paul Gallorini, Didier Prod’homme ou encore Yannick Fouin. Freddy Head, président d’honneur de la société des courses hippiques de Maisons-Laffitte, s’est également exprimé : « Dans mes veines coule le sang de Maisons-Laffitte, ma famille étant arrivée là-bas il y a plus de 150 ans. C’est donc un lieu qui me tient à cœur. C’est un endroit mythique et unique, où se trouvent quelques-unes des plus belles pistes d’Europe. Supprimer l’hippodrome de Maisons-Laffitte serait, à mon avis, un drame pour les courses. Je ne peux pas comprendre que France Galop et la mairie de Maisons-Laffitte n’arrivent pas à un accord pour sauver ce champ de courses, qui est un joyau. »

Serge Tardy, président du Syndicat des propriétaires, a déclaré : « Je considère qu’un hippodrome tel que celui de Maisons-Laffitte est non seulement un symbole du passé, mais qu’il doit également en être un pour l’avenir. Aujourd’hui, un hippodrome est un lieu de rencontre. Les courses ont eu un rôle très important au niveau du grand public et je pense qu’elles sont amenées à avoir un rôle encore plus important, si on se débrouille bien. Aujourd’hui, il faut que nous unissions tous ensemble nos compétences pour faire en sorte que ce merveilleux site se développe et serve d’exemple au XXIe siècle. »

Patrick Fellous, membre du comité de France Galop, a dit : « L’hippodrome et son centre d’entraînement forment un tout indissociable. Menacer l’un, c’est menacer l’autre. La fermeture du premier entraînera inexorablement la disparition du deuxième. Un accord a été signé en 2002, associant la région Île-de-France, le département des Yvelines, la ville de Maisons-Laffitte et France Galop, pour que l’institution dirigeante des courses assure le maintien du site jusqu’en 2017. Et, en 2018, le conseil d’administration de France Galop annonce la fermeture de l’hippodrome à la fin de la saison 2019. Était-ce prémédité ? Je vous laisse décider de la réponse. Aujourd’hui, nous avons décidé de transformer la réunion de courses en une journée de soutien populaire. Depuis l’annonce de la fermeture, notre cause a fait des avancées notables. Grâce à la municipalité, un projet de remplacement de la gestion de France Galop par une société de courses indépendante a été initié, et les statuts ont été déposés et approuvés par le ministère. Cela assure à France Galop une économie de près de 5 millions d’euros, puisque c’est le coût d’exploitation qui a été annoncé. Un projet d’exploitation du patrimoine immobilier de l’hippodrome est actuellement étudié, il permettra d’équilibrer les comptes de la nouvelle société de courses. »