Avec Pinatubo, Darley a mis le turbo

International / 12.10.2019

Avec Pinatubo, Darley a mis le turbo

Il sera élu champion des 2ans en Europe. Un titre qui n’a jamais fait l’ombre d’un doute pour Pinatubo (Shamardal), même s’il avait été battu dans les Darley Dewhurst Stakes (Gr1) ce samedi à Newmarket. Il l’a emporté, comme on s’y attendait. Mais l’écart avec l’équipe Ballydoyle est passé de neuf à deux longueurs. Et les handicapeurs sont déjà à pied d’œuvre. Dans les commentaires d’après course, c’était une légère déception qui ressortait car le champion de Godolphin n’avait pas été aussi convaincant qu’au Curragh.

Un "petit Pinatubo", a-t-on même entendu. Ce sont des propos durs pour un poulain qui termine sa saison de 2ans en restant invaincu, d’un hippodrome à l’autre, sans jamais s’économiser. Le doublé des Grs1 de Curragh et de Newmarket n’est pas si courant. Ce manque de reconnaissance est un peu dur à avaler, car les champions ne sont pas obligés de gagner. Et, comme on a pu s’en apercevoir dimanche dernier à ParisLongchamp, personne n’est invincible. Les chevaux sont des athlètes avec des hauts et des bas. Quand ils gagnent, même sans briller, il ne faut pas être déçu.

Le cheikh Mohammed Al Maktoum était aux anges après la victoire et il avait raison. Godolphin a remporté son 27e Gr1 de la saison, alors que, dans le même temps et pour la première fois depuis l’arrivée d’Aidan O’Brien à Ballydoyle, les poulains de 2ans de Coolmore n’ont pas encore gagné un Gr1. Il leur reste trois courses pour y remédier : le Futurity Trophy et les deux de fin de saison en France. Si la revanche est possible, le signal est déjà clair, le fossé entre Coolmore et Darley s’est réduit. Un peu comme la marge de Pinatubo…