Clôture des épreuves 2019 de CSO pour les anciens chevaux de course

Courses / 02.10.2019

Clôture des épreuves 2019 de CSO pour les anciens chevaux de course

La dernière épreuve de saut d’obstacle de l’année dédiée aux chevaux réformés des courses s’est déroulée dimanche dernier. Organisée par l’association Au-delà des pistes et soutenue par la Fédération des éleveurs du galop, la dernière épreuve 2019 de saut d’obstacle réservée aux chevaux réformés des courses s’est courue dimanche dernier sur le site des Boulerie Jump - Pôle Européen du Cheval, au Mans. Elle a été remportée par Selimar Monterg (Marshall), jument de 9ans n’ayant jamais couru, et Violaine Dutilloy. Pas moins de treize concurrents étaient en piste parmi lesquels s’affrontaient notamment Kyalco (Falco), lauréat du Prix Violon II (L) en 2016, sous l’entraînement de Philippe Peltier, et Sadler’sflaure (Ballingary), lauréat de Listed et placé de Groupe sur l’hippodrome d’Auteuil sous les entraînements de Christophe Aubert puis de Donatien Sourdeau de Beauregard.

Pauline Prod’homme et Marius Cyprès en selle. Pour l’anecdote, Sadler’sflaure, appartenant désormais à Tamara de Beauregard, était monté par Marius Cyprès, fils de Thierry Cyprès et éleveur de nombreux chevaux s’illustrant au plus haut niveau sur les obstacles français dont, notamment, l’un des prochains favoris du Prix La Haye Jousselin, Bipolaire (Fragant Mix). Quelques minutes plus tard, c’était l’entraîneur Pauline Prod’homme qui s’essayait aux joies du concours hippique en selle sur Victory de Rebecq (Any Given Saturday), un cheval qu’elle avait entraîné et monté en course. Pauline Prod’homme a déclaré : « Victory de Rebecq était "mon" cheval. Je l’ai monté tous les matins lorsqu’il était à l’entraînement chez nous, ainsi qu’à chacune de ses sorties officielles. Nous sommes très au fait, avec mon père, de la reconversion des chevaux de course. Nous replaçons tous nos chevaux. C’est très plaisant, et parfois même surprenant, de voir ce qu’ils deviennent et sont capables de faire à la suite de leur carrière initiale. Les initiatives comme aujourd’hui doivent continuer à être soutenue à l’avenir, car il est important que nos chevaux bénéficient d’une bonne image pour leur avenir après course. Aujourd’hui, j’ai fait du CSO avec Victory, mais je sais qu’il est déjà dressé à l’équitation western grâce à Déborah Leroy. C’est superbe ! »

L’association Au-delà des pistes tient à remercier l’ensemble de ses partenaires, Al Shaqab Racing, la Fédération des éleveurs du galop, Horse Master, la société TRM et les Aga Khan Studs, qui ont permis la bonne organisation des épreuves 2019, au nombre de sept. L’organisation de ces concours sera reconduite en 2020.