Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Conseils des chevaux et Safer : un partenariat pour une filière équine économiquement dynamique et intégrée dans les territoires

Autres informations / 08.10.2019

Conseils des chevaux et Safer : un partenariat pour une filière équine économiquement dynamique et intégrée dans les territoires

La Fédération nationale des Conseils des chevaux et la Fédération nationale des Safer ont signé le 4 octobre dernier au Sommet de l’élevage (63) un accord-cadre.

La filière équine représente un enjeu économique pour les territoires et une opportunité pour le monde agricole : 1.000.000 d’équidés sur le territoire national, 14 milliards d’euros de flux financiers par an et 60.000 emplois.

Pour les Conseils des chevaux, la signature d’un accord avec les Safer s’inscrit dans la volonté d’intégrer la filière cheval, dans toute sa diversité, au sein des organismes agricoles, afin d’accompagner au mieux ses acteurs dans leur professionnalisation et la réussite de leurs projets.

Pour les Safer et leur réseau national de conseillers spécialisés EquiSafer, il s’agit d’accompagner l’ensemble des acteurs qui contribuent au développement équilibré des territoires, et notamment l’implantation des porteurs de projets économiques de la filière équine (courses, sport, centres équestres, tourisme…).

La FNSafer et la FCC mettent en œuvre leur partenariat pour que les projets professionnels équins – économiquement viables, compétitifs, à taille humaine, capables de s’inscrire dans le tissu agricole et économique local et de créer de l’emploi et de la valeur ajoutée pour les territoires – soient accompagnés dans les régions comme tout autre projet professionnel agricole ou rural.

Dans de nombreuses régions, des collaborations locales entre les Safer et les Conseils des chevaux se sont tissées et ont porté leurs fruits. La convention nationale fixe un cadre de référence permettant d’étendre ces partenariats à l’ensemble des régions de France, de les soutenir et les renforcer là où ils existent.

Cette convention se décline en 4 volets :

– un volet institutionnel et politique, afin d’améliorer la connaissance réciproque de chacune des organisations et de mettre en place les conditions d’une expertise croisée ;

– un volet opérationnel centré sur l’accompagnement des projets ;

– un volet observatoire permettant une analyse fine de l’économie de la filière dans les territoires ;

– un volet communication permettant de faire connaître nos actions communes.