CRITÉRIUM INTERNATIONAL (GR1) - Alson, un Gr1 sous forme de match

Courses / 27.10.2019

CRITÉRIUM INTERNATIONAL (GR1) - Alson, un Gr1 sous forme de match

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

« Honnêtement, je ne pensais pas que c’était aussi facile de remporter un Gr1 à ParisLongchamp… », a dit Jean-Pierre Carvalho suite au succès d’Alson (Areion) dans un Critérium International (Gr1) décapité. Le poulain offre un premier Gr1 français à son entraîneur et l’histoire retiendra, ou non, qu’il n’a battu qu’un seul adversaire : Armory (Galileo). Deux partants, un match race dans un Gr1 français : du jamais vu ! La faute à quoi ? La malchance, le terrain, la distance, la date ? France Galop se posera ces questions.

Des circonstances qui s’enchaînent. Ils étaient quatre partants au départ de ce Gr1 proposant 250.000 €. Quatre partants dans un Critérium International bien nommé car il n’y avait pas un seul français parmi eux. De quatre, ils sont passés à trois dimanche matin, Aidan O’Brien déclarant Wichita (No Nay Never) non partant. Ils étaient bien trois dans le rond, puis trois derrière les stalles… Mais Lady Pénélope (Night of Thunder), tendue, a réalisé un retourné spectaculaire dans les boîtes de départ. Non-partante… Armory, son voisin de stalle, a été sorti de sa boîte après cet incident. Il a trotté et le vétérinaire a donné son accord pour qu’il s’élance. Et c’est parti pour une course à deux.

Et il y a eu du rythme ! Frankie Dettori a tenté de reprendre Alson pour le placer dans le sillage d’Armory mais le représentant du Gestüt Schlenderhan voulait avancer. Son jockey l’a donc laissé glisser et les deux poulains ont enroulé. La cause était entendue dès l’entrée de la ligne droite pour Alson, Armory étant sollicité. Le poulain de Coolmore a probablement détesté le bourbier et son jockey n’a pas insisté, logiquement… Qu’Armory soit deuxième à la lutte ou deuxième à 500m, cela ne changeait rien : il empoche un joli chèque.

Un premier Gr1 français pour Jean-Pierre Carvalho. Jean-Pierre Carvalho décroche un premier succès de Gr1 en France dans ce Critérium International. Aidan O’Brien, toujours fair play même dans une match race, s’est empressé de venir le féliciter. La performance d’Alson est impossible à juger mais c’est un bon poulain, lui qui n’avait été battu que par Victor Ludorum ** (Shamardal) dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1).

Jean-Pierre Carvalho nous a dit : « Ils n’étaient que deux au départ mais il y a eu du rythme ! Le poulain a eu une vraie course. On voit que Frankie essaye de le reprendre et de le placer dans le sillage d’Armory mais Alson est tendu et il le laisse aller. La seule chose intéressante que l’on peut sortir de cette course est qu’il battait Armory d’une courte encolure dans le Lagardère et qu’il le laisse dans le lointain cette fois. Alors oui, ce n’était pas sur le même terrain ni sur la même distance. Mais Alson est un bon poulain et, au papier, quand ils étaient encore quatre à devoir courir, il avait la meilleure chance au départ. Je suis content : j’aurais préféré qu’il y ait plus de partants. Mais c’est une victoire de Gr1, la première pour moi en France… »

Doux amer. C’est un premier succès de Gr1 qui a un goût un peu particulier pour Jean-Pierre Carvalho… Alson ne va pas rejoindre ses boxes. Il va rester en France et partir chez André Fabre à Chantilly. Car c’est une page qui se tourne pour le Gestüt Schlenderhan, écurie fondée en 1869. Jean-Pierre Carvalho nous a dit : « Le centre sera fermé au 31 décembre 2019. Tous les chevaux vont quitter l’écurie et être dispatchés entre quatre ou cinq entraîneurs en France ou en Allemagne. En ce qui me concerne, pour l’instant, je n’ai pas de plan. Je sors par la grande porte si l’on peut dire, avec un Gr1. C’est toujours une satisfaction : je recevais les poulains yearlings, je les ai formés, vu évoluer. C’est un métier très dur. Il faut se battre. »

Derrière la fermeture du centre d’entraînement du Gestüt Schlenderhan, il y a une histoire bien plus compliquée : elle est liée à la faillite de la Bank von Oppenheim et à son rachat par la Deutsch Bank. Une affaire bancaire aux rouages compliqués.

Un premier Critérium International pour Dettori. Frankie Dettori décroche son 19e Gr1 de la saison et un premier succès dans le Critérium International. Le jockey a commenté : « C’est la première fois que je monte une course à deux partants… Armory était battu à la mi-course. Le mien a bien tenu, a aimé le terrain et s’est imposé facilement. Les deux poulains se sont classés deuxième et troisième du Lagardère, ce sont de bons éléments. Alson est un poulain avec de la vitesse et qui aime l’hippodrome, donc je suppose que son propriétaire sera tenté de revenir pour la Poule d’Essai des Poulains. Il décidera mais je le crois assez bon pour tenter sa chance dans cette épreuve. »

Un Gr1 sous réflexion. Sale weekend pour les Grs1 pour 2ans européens… Ce Critérium International est le premier Gr1 français à n’avoir vu que deux partants s’élancer et, samedi, les Vertem Futurity Stakes (Gr1) de Doncaster, censés réunir cinq pensionnaires d’Aidan O’Brien à un concurrent britannique, ont été reportés à cause de l’état du terrain. Ils se disputeront vendredi prochain à Newcastle, devenant le premier Gr1 européen à se courir sur une all weather… Ces deux Grs1 de fin de saison s’adressant à des 2ans, soit sur 1.600m, soit sur 1.400m, soulèvent le fait qu’il y a probablement une réflexion à mener sur le calendrier.

Jean-Pierre Colombu, vice-président de France Galop et président du Conseil du plat, nous a dit : « Le Critérium International est une course sur laquelle nous nous interrogeons depuis un bout de temps. Nous avions eu plein de pistes. Nous souhaitions que les entraîneurs français aient des opportunités plus tôt pour les 2ans, plutôt que de voir les entraîneurs anglais faire la razzia. Nous avions même envisagé le Morny sur 1.400m… Une piste possible serait qu’il y ait un Gr1 pour 2ans sur 1.400m lors du meeting de Deauville. Peut-être qu’il faut avancer ce Gr1 à une période plus compétitive. Aujourd’hui, ce fut d’une grande tristesse… Il n’y avait que deux partants mais, en tout, quatre concurrents étaient déclarés : quatre, ce n’est pas suffisant pour un Gr1 ! Le gagnant est un très bon cheval certainement mais nous ne pouvons pas nous contenter de rester là à nous dire : "Ah, cela ne marche pas". Quand une course, et surtout un Gr1, ne marche pas, il faut se poser des questions. Nous avons une réunion sur le calendrier des courses de Groupe ce lundi et nous reparlerons certainement de ce Critérium. Il est certain que le Prix de la Salamandre, mi-septembre, était sur un créneau parfait mais nous avons laissé cet espace aux Irlandais. Si nous voulons que ce Critérium International puisse mener au Jean-Luc Lagardère, il faut au moins un mois d’écart, donc pourquoi pas sur Deauville ? Ce serait amusant d’avoir le premier Gr1 sur 1.400m en Europe ! Mais il faut rappeler que nous ne sommes pas seuls à décider : il faut l’accord du comité des Pattern. »

Armory pas sur son terrain. Armory, deuxième à distance, a détesté le terrain pénible et a fini à son rythme. Le poulain d’Aidan O’Brien enlève une place de Gr1 pour la troisième fois – peu importe qu’ils n'aient été que deux concurrents dans l'épreuve et qu’il soit battu d’une rue, cela restera dans son palmarès. Deuxième des National Stakes (Gr1) de Pinatubo (Shamardal), il restait sur une troisième place dans le Qatar Prix Jean-Luc Lagardère.

Aidan O’Brien nous a dit : « Armory était resté bien depuis le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Mais aujourd'hui, le terrain était plus lourd qu'en dernier lieu et il n'a pas du tout aimé cela. À ParisLongchamp, Armory a fini troisième, tout près d'Alson, et aujourd'hui il y a 20 longueurs d'écart. Le gagnant est un très bon cheval et avait l'aptitude au terrain pour lui aujourd'hui, contrairement au mien. Nous allons désormais attendre l'année prochaine avec Armory. »

Shane Cross se souviendra de sa première en France. Shane Cross, en selle sur Lady Pénélope, se souviendra de son premier voyage en France. Le jockey a eu une vraie frayeur dans les stalles, Lady Pénélope se retournant violemment. A priori, plus de peur que de mal pour le jockey comme la pouliche, l’incident ayant été vraiment spectaculaire. Shane Cross a expliqué : « Tout était comme d’habitude et c’est normalement une pouliche très gentille. Je crois que c’est juste un incident exceptionnel. En dernier lieu, elle était montée par Christophe Soumillon et elle était un peu tendue, mais rien comparé à ce qu’il s’est passé aujourd’hui. C’était une opportunité en or pour prendre du black type et une allocation mais ce sont des choses qui arrivent et, malheureusement, c’est tombé sur nous. Je ne l’ai pas examinée en détail mais elle a l’air d’aller bien. »

Le premier Gr1 d’Areion. Alson est un fils d’Areion (Big Shuffle), lequel officie au Gestüt Etzean et obtient un premier succès de Gr1. Il a déjà donné plus de 70 black types, dont 25 lauréats de Groupe… un sacré score pour un étalon allemand. Surtout au pays de la tenue, pour un étalon dont la distance moyenne des victoires de la production est 1.595m. Deux de ses fils officient en France, Devastar (haras du Mazet) et Indomito (haras de Rosières-aux-Salines).

Deux grandes casaques, un grand élevage. Alson a été élevé par le Gestüt Schlenderhan, dont il porte les couleurs, tout comme Ito (Grosser Preis von Bayern, Gr1), Ivanhowe (Doomben Cup, Ranvet Rawson Stakes, Longines Grosser Preis von Baden & Pastorius Grosser Preis von Bayern, Grs1), Wiener Walzer (Derby allemand & Rheinland-Pokal, Grs1), Adlerflug (Derby allemand & Deutschland Preis, Grs1), Iota (Preis der Diana, Gr1), Konigstiger (Gran Criterium, Gr1), Catella (ELE Pokal Grosser Erdgas-Preis, Gr1), Solon (Europa Preis, Gr1)… Sous ses couleurs, le baron Georg von Ullmann a fait courir Getaway (Deutschland Preis & Grosser Mercedes-Benz Preis von Baden, Grs1), Toylsome (Prix de la Foret, Gr1), Manduro (Prince of Wales's Stakes, Prix Jacques Le Marois & Prix d'Ispahan, Grs1), Shirocco (Coronation Cup, Derby allemand & Gran Premio del Jockey Club, Grs1), Guadalupe (Oaks d’Italie, Gr1), Tiger Hill (Grosser Preis von Baden, deux fois, Grosser Dallmayr-Preis, Grs1)… ainsi que le futur grand étalon Monsun (Aral-Pokal & Europa Preis, deux fois, Grs1).

PEDIGREE WEATHERBYS

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/ALSON.pdf

Le frère d’Ancien Spirit. Alson est le frère d’Ancien Spirit (Invincible Spirit), lauréat des 2.000 Guinées allemandes (Gr2). La deuxième mère, Amarette (Monsun), a remporté le Preis der Diana (Gr1) avant de produire Amazona (Dubawi), lauréate du Grosser Preis von Rondo Food - Niederrhein-Pokal (Gr3, 2.000m) à 4ans, et Ametrin (Tiger Hill), proche deuxième de l’Oppenheim-Union-Rennen (Gr2) puis non placé dans le Derby allemand (Gr1). Sous la troisième mère, on retrouve Almandin (Monsun), lauréat de deux Grs1 en Australie dont la Melbourne Cup (Gr1), ou encore Arras (Monsun), troisième du Prix du Jockey Club (Gr1).

 

 

 

Super Concorde

 

 

Big Shuffle

 

 

 

 

Raise your Skirts

 

Areion

 

 

 

 

 

Caerleon

 

 

Aerleona

 

 

 

 

Alata

ALSON (M2)

 

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Galileo

 

 

 

 

Urbean Sea

 

Assisi

 

 

 

 

 

Monsun

 

 

Amarette

 

 

 

 

Avocette


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 24’’30

De 1.000m à 600m : 23’’51

De 600m à 400m : 12’’69

De 400m à 200m : 13’’14

De 200m à l’arrivée : 14’’97

Temps total : 1’28’’61