Éleveurs, soyons méfiants

Élevage / 28.10.2019

Éleveurs, soyons méfiants

TRIBUNE LIBRE

 Par Christophe Jouandou, éleveur et directeur du haras de Galouin

« Mesdames, Messieurs les éleveurs,

Comme moi, vous avez accueilli avec enthousiasme l’annonce du référendum sur les primes aux chevaux d’âge faite par le président Rothschild lors du Comité du 14 octobre. Mais, bien que cette nouvelle soit réjouissante, elle masque tout de même un coup de poignard.

Comme vous le savez, tous les ans, de nouvelles conditions générales paraissent en début d’année pour définir les conditions financières et techniques s’appliquant aux courses pour l‘année en cours. Comme en 2018 et 2019, il y a fort à parier que la suppression de la prime aux chevaux d’âge soit déjà actée dans les conditions générales 2020, ce qui aura pour effet de reporter le résultat du référendum à 2021. Nous ne pouvons pas attendre encore une année de plus nos primes. Beaucoup de petits et moyens éleveurs ne font déjà plus saillir toutes leurs juments, et certains ont déjà perdu des sommes non négligeables. Il serait souhaitable de mettre ce référendum en ligne au lendemain de l’élection du président (le 17 décembre), pour proclamer un résultat préalablement à la publication des conditions générales de 2020. »