Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

EN RÉGIONS - L’hippodrome de Machecoul remplace ses obstacles

Courses / 16.10.2019

EN RÉGIONS - L’hippodrome de Machecoul remplace ses obstacles

Jusqu’à présent, Machecoul proposait des courses de plat, de trot et des épreuves sur le steeple. Récemment, ces obstacles ont été remplacés par des haies. Bruno Chéné, bénévole chargé de la communication à l’hippodrome des Chaumes, nous a expliqué pourquoi.

Le champ de courses de Machecoul existe depuis un peu plus de 120 ans. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne peut pas évoluer, comme nous l’a expliqué Bruno Chéné : « Nous nous remettons régulièrement en question afin de mettre en œuvre ce qu’il y a de mieux pour l’hippodrome. Au printemps dernier, nous avons pris la décision d’abandonner le steeple pour avoir un parcours de haies. Nous organisons huit réunions dans l’année, avec des courses de plat et de trot qui font le plein de partants. Mais pour ce qui est du steeple, nous étions davantage en concurrence avec des hippodromes de la région, ce qui engendrait peu de partants dans cette discipline. Nous nous sommes demandé comment nous pouvions faire évoluer notre hippodrome, attirer plus de partants et plus de public, et nous avons eu l’idée de remplacer nos obstacles. Nous avons donc fait une proposition à France Galop et à la Fédération des courses avant d’engager les travaux. Nous savions ce qu’il fallait faire car nous connaissions les exigences de France Galop et du Comité régional, et nous avons pris toutes les précautions nécessaires pour proposer un parcours d’obstacle aux normes. »

Un parcours testé avec succès. Gabriel Leenders n’a pas hésité à venir de Jarzé ce mercredi, avec six chevaux, afin de tester le nouveau parcours. L’homologation a été délivrée par Tristan Le Royer, chargé de mission régions à France Galop pour l’accompagnement technique des hippodromes de province, Jean-Hugues de Chevigny, président du Comité régional Ouest Anjou-Maine pour le galop, et Jean-Luc Guillochon, entraîneur à La Flèche, membre du Comité régional Anjou-Maine, et membre du Conseil de l’obstacle à France Galop. Marie-Renée Bordron, présidente de la Société des courses de Machecoul, était présente ainsi que les membres du Comité. Bruno Chéné nous a dit : « Gabriel Leenders avait l’air tout à fait satisfait du parcours. Il a eu la gentillesse de venir et il a amené des chevaux de qualité dont Massila ** (Barastraight), la gagnante du Prix Finot (L), ou encore Folburg de Palma (Sageburg), qui a fait plusieurs fois l’arrivée des Groupes réservés aux AQPS. Tristan Le Royer était lui aussi satisfait et il a mis en avant le travail de la Société des courses, et notamment celui des bénévoles. À Machecoul, nous avons un salarié qui s’occupe de l’entretien des pistes, mais tout le reste de l’équipe est constitué par une cinquantaine de bénévoles. Comme nous sommes proches de Nantes, nous avons pu récupérer deux ou trois haies que leur hippodrome n’utilisait plus et nous les avons remises en état, ce qui a permis d’alléger les frais. Tristan Le Royer a également salué le fait que les sociétés de courses puissent se mobiliser afin d’assurer leur pérennité et leur développement. Toute cette procédure de remplacement a vraiment été un challenge pour la Société des courses de Machecoul, mais elle a su le relever. » Pour ce qui est du coût des travaux, il a été pris en charge par le Fonds commun de la Fédération nationale des courses.

Deux parcours de haies sont prévus. Au sujet des parcours de haies, Bruno Chéné nous a précisé : « Il y aura deux parcours avec deux départs différents, un de 3.500m et l’autre de 3.900m. Nous avons installé sept haies, quatre haies mobiles et trois fixes. Elles font 1,10m de hauteur. La première réunion comportant ces nouveaux obstacles aura lieu le lundi 11 novembre. L’avantage de la piste de Machecoul, c’est qu’elle est praticable tout au long de l’année, aussi bien en plat qu’en obstacle. Le sol est très bien drainé et assez sablonneux, et la piste est toujours en parfait état. »