FUTURITY TROPHY (GR1) - Mogul, la Tapeta et d’autres adversaires

Courses / 31.10.2019

FUTURITY TROPHY (GR1) - Mogul, la Tapeta et d’autres adversaires

NEWCASTLE (GB), VENDREDI

Le favori est le même, mais la course est bien différente. La semaine dernière, avant l’annulation de la réunion de Doncaster, Mogul (Galileo) était proposé à 4/7 par les bookmakers qui, maintenant, l’affichent à 7/4. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas la façon dont les Anglais calculent les cotes en fractions, cela se traduit par : "prions pour que le ciel ne lui tombe pas sur la tête (4/7) " et "c’est un favori qui peut être battu (7/4)". Si le favori est donc resté le même, la surface, elle, a été modifiée. Le Futurity Trophy (Gr1), à l’affiche ce vendredi à 19 h, sera le premier Gr1 de l’histoire européenne couru sur la P.S.F. Newcastle a installé la célèbre Tapeta et le parcours est en ligne droite. Aidan O’Brien, comme il y a une semaine, alignera cinq partants. Mais son équipe a quelque peu changé, car en plus de Mogul, il pourra compter sur le lauréat des Beresford (Gr2), Innisfree (Galileo), qui aurait déjà dû être au départ de l’épreuve la semaine dernière, alors que Louisiana (Galileo) et Iberia (Galileo) seront remplacés par New World Tapestry (War Front & Tapestry) et Year of the Tiger (Galileo & Tiggy Wiggy). Le premier a ouvert son palmarès de belle manière à Newmarket, l’autre a tracé un parcours propre dans les Darley Dewhurst Stakes (Gr1), se classant quatrième. Le probable leader du quintet, Royal County Down (Gleneagles), est encore là.

Kinross, un poulain à découvrir. Le nom de l’adversaire le plus dangereux n’est plus le même. Ralph Beckett avait déclaré Kinross (Kingman), impressionnant lauréat lors de ses débuts à Newmarket, samedi dernier dans les Horris Hill (Gr3), à Newbury. Mais l’annulation de la réunion l’a obligé à changer son fusil d’épaule. Il aurait pu profiter de la V.2 des Horris Hill, à l’affiche samedi, mais il a préféré aller sur la P.S.F. plutôt que sur le probable terrain lourd de Newmarket. Kinross est un poulain de classe qui a beaucoup de supporters depuis la déclaration des partants.

Kameko est encore là. Le seul candidat à ne pas être de Ballydoyle dans la première version du Futurity Trophy est encore là. Il s’agit de Kameko (Kitten’s Joy), deux fois battu de très peu dans les Groupes et encore perfectible. Il a un rating de 108, qui le positionne sur la même ligne que Mogul et Year of the Tiger, mais à ce stade de la saison, la marge est bien plus significative qu’une valeur basée sur très peu de courses.

Tammani, après sa promenade à Deauville. Le report de la course a convaincu William Haggas de profiter de la forme de Tammani (Make Believe) que l’on a vu gagner d’une ligne droite le Prix Isonomy (L) à Deauville. Celui qui court à neuf jours d’intervalle affiche un 108 de rating. John Gosden est doublement représenté, par le Godolphin Verboten (No Nay Never), encore un peu sauvage mais bon gagnant lors de ses débuts, et le Coolmore Cherokee Trail (War Front) qui, après deux succès, a échoué lors de son premier test au niveau Groupe. Un Godolphin et un Coolmore dans la même course, un seul autre entraîneur est en mesure de le faire… L’Irlande, c’est plus que Coolmore. Jim Bolger a donné sa chance à Geometrical (Dawn Approach), qui avait devancé de cinq grandes longueurs Mogul dans un maiden. Le favori a progressé, lui un peu moins.