Le mot de la fin - Poids

Le Mot de la Fin / 01.10.2019

Le mot de la fin - Poids

Hongkong connaît des problèmes bien plus graves que les courses en ce moment. Mais ce mardi à Sha Tin, les turfistes ont retrouvé leur champion Beauty Generation (Road to Rock), lauréat pour la troisième fois consécutive de la Celebration Cup, un Gr3 en formule handicap. Cette année, le scénario de course était particulier. Car d’un côté, nous avions Beauty Generation, en 127 de rating dans le Longines World’s Best Racehorse Rankings en 2018, et 125 cette année, et qui devait logiquement porter le top weight de la course, soit 133 livres (60 kilos), et de l’autre, six de ses neuf rivaux, qui portaient le minimum (113), même si la différence dans le handicap était plus grande. Et c’est en toute désinvolture que Beauty Generation s’est imposé devant Ka Ying Star (Cityscape), qui recevait 20 livres, alors qu’en valeur théorique, il y en avait 29. En fait, stopper un champion par le poids est devenu impossible. Aux États-Unis, cela avait fonctionné dans le Santa Anita Handicap en 1938, quand le légendaire Seabiscuit (Hard Tack) avec 130 livres (59 kilos) fut battu par le 3ans Stagehand (Sickle), qui avait gagné le Santa Anita Derby (Grs1) et portait 30 livres de moins. Trente ans plus tard, dans le Vosburgh Handicap (Gr1), pour arrêter un Dr Fager (Rough’n Tumble) imbattable, le handicapeur d’Aqueduct lui avait imposé 139 livres (63 kilos), 34 de plus que le plus petit poids, Villamor (Native Dancer). Résultats des courses : Dr Fager, malgré une crise de coliques la nuit précédant la course, a gagné par six longueurs en 1’20’’20 sur 1.400m, un record toujours en vigueur.