Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Le point sur l’armée Nicolle en préparation pour le week-end de l’obstacle

Courses / 10.10.2019

Le point sur l’armée Nicolle en préparation pour le week-end de l’obstacle

Le point sur l’armée Nicolle en préparation pour le week-end de l’obstacle

Christopher Galmiche

François Nicolle nous a donné des nouvelles de ses futurs partants de la réunion de dimanche à Auteuil qui prépare traditionnellement aux grandes épreuves du week-end de l’obstacle (2 et 3 novembre).

Bipolaire se prépare à La Haye Jousselin sur les haies comme en 2018. Le champion Bipolaire (Fragrant Mix) va tenter un exploit le 3 novembre en essayant de gagner une troisième fois le Prix La Haye Jousselin (Gr1) pour imiter notamment Milord Thomas (Kapgarde), lequel sera encore sur sa route. Il a fait une très bonne rentrée en se classant quatrième du Prix de Compiègne (Gr3) et sera en lice dans le Prix Carmarthen (Gr3). L’année dernière, il avait également préparé La Haye Jousselin sur les balais, finissant troisième du Prix Claude Le Lorrain - Joseph Audon (L). Son entraîneur François Nicolle nous a dit à son sujet : « Pour Bipolaire, nous ne changeons pas notre préparation. Il va donc sur les haies dans le Carmarthen et après il ira sur le Prix La Haye Jousselin. Nous avons fait la même chose l’année dernière et nous espérons que cela marchera aussi bien cette année. En allant sur les haies, il va pouvoir prendre un peu de rythme et surtout prendre moins dur qu’en steeple»

La team "Héros XII". François Nicolle sera bien représenté dans le Prix Héros XII (Gr3), la deuxième et dernière préparatoire à La Haye Jousselin. Il pourra compter sur Edgeoy (Saddler Maker), Poly Grandchamp (Poliglote) et Dalia Grandchamp (Kapgarde), respectivement premier, troisième et quatrième du Prix Richard et Robert Hennessy (L). Balkan du Pecos (Balko) est lui aussi resté engagé, après sa belle rentrée dans le Prix de la Gascogne (Gr3) à Compiègne, mais il va courir le Prix Montgomery. « Poly Grandchamp va encore faire sa valeur et faire l’arrivée. Il est un peu en dessous de Dalia Grandchamp, mais il faut un terrain lourd et une distance plus longue pour cette dernière. Dalia va courir dimanche pour préparer La Haye Jousselin tout comme Poly Grandchamp, car je n’ai pas trop le choix de courses pour lui. Poly est un cheval qui aime bien les lignes droites et il n’aime pas trop quand ça tourne, donc je ne suis pas sûr qu’il serait à l’aise à Compiègne. Edgeoy est un crack selon moi, c’est un cheval de Grand Steeple l’année prochaine. Cette année, nous allons courir les bonnes épreuves intermédiaires. Il n’ira pas sur les très bonnes courses, ça n’est pas la peine qu’il rencontre Bipolaire, c’est ridicule. Il a bien récupéré de sa victoire dans la Listed [Prix Richard et Robert Hennessy, ndlr]. Il est au top. Je pense que le terrain ne va pas le gêner. Il va devant, fait sa course. Ça ne devrait pas le déranger. » Dans le Héros XII, François Nicolle avait aussi inscrit Roi Mage (Poliglote) qui a malheureusement connu un contretemps : « Roi Mage a eu un pépin. Il s’est piqué avec une branche sur l’articulation. On ne le reverra certainement que l’année prochaine, en espérant que tout rentrera dans l’ordre rapidement. »

Kool Has, candidat à la victoire dans le Talhouët-Roy. Kool Has (Martaline) a fini bon deuxième du Prix des Platanes (L) derrière l’invaincu Galleo Conti (Poliglote). Il est sur la montante et tentera sa chance dans le Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) en ayant repris de la fraîcheur puisqu’il n’a pas couru le Prix Robert Lejeune (L). « Kool Has a été battu la dernière fois par le meilleur 3ans du second semestre [Galleo Conti, ndlr]. Il a l’air d’être bien et je lui vois une très bonne chance dimanche. Je ne pense pas que le terrain le dérangera vu son origine. » Compagnon d’entraînement de Kool Has, Falstaff (Never on Sunday) a gagné le Prix Robert Lejeune (L). Il ira directement sur le Prix Cambacérès (Gr1).

Farnice, un attentiste redoutable. Farnice (Saddler Maker) a remporté le Prix La Périchole (Gr3) et vient de conclure quatrième du Prix The Fellow-Marquise de Moratalla (Gr3), alors qu’il semblait aller très facilement à la sortie du tournant final. « Farnice a le droit de recourir le Prix Orcada et de prendre un très bon lot, peut-être même mieux. Il donne l’impression d’être plus dur que Figuero dans sa récupération. Ce dernier va devant et ça fait des courses dures. Alors que Farnice attend et vient finir. » Lauréat du The Fellow, Figuero (Yeats) ira directement sur le Prix Maurice Gillois (Gr1).

L’équipe du Congress se prépare. Promu Listed cette année, le Prix Noiro est la cible de trois protégés de François Nicolle : Mauricius (Kapgarde), lauréat du Prix Kargal, Le Lude (Turgeon), tombé à l’oxer lors de la même épreuve alors qu’il allait facilement et Road Senam (Saint des Saints), deuxième du Prix Weather Permitting. « Mauricius est un petit cheval qui saute très bien, qui est très sérieux, a un cœur énorme et donne tout ce qu’il a. Il va aller comme ça jusqu’au Prix Congress (Gr2) en espérant que tout se passera bien. Je ne pense pas que les terrains lourds le gêneront. Dans ce lot, il y a un très bon cheval qui est Road Senam. Il progresse de jour en jour et va encore progresser. Il a énormément de marge. Il est très immature dans sa tête mais commence à comprendre des choses. Et puis j’aurai aussi Le Lude, qui m’a énormément déçu la dernière fois car il est tombé bêtement, alors qu’il était facile. Le Lude était en roue libre mais il est parti grand sur l’oxer et il est tombé. Le terrain ne devrait pas le déranger. Il est dur, saute bien et va de l’avant, il enroule. C’est un bon cheval. »

Au sujet d’Aragorn d’Alalia et Alex de Larredya. François Nicolle nous a également éclairés sur le programme d’Aragorn d’Alalia (Iris de la Brunie), deuxième ce jeudi sur le steeple de Bordeaux, et d’Alex de Larredya (Crillon), quatrième du Claude le Lorrain mercredi à Auteuil. « Aragorn d’Alalia va sans doute courir le Steeple-Chase des Anglo-Arabes à Auteuil. À mon avis, si l’on recourait la même course que celle de Bordeaux, mais à Auteuil, il aurait gagné. Ce jeudi, il était plus pris de vitesse qu’autre chose, il a sauté gros. J’ai trouvé que le cheval était très regardant, il n’avait pas une très belle action. Angelo [Zuliani, ndlr] m’a dit qu’il n’avait pas de gaz. C’était le jour et la nuit par rapport à Auteuil la dernière fois et nous allons peut-être lui faire faire une prise de sang lundi. Quant à Alex, il n’avait qu’un mois de travail. On ne peut pas lui demander l’impossible. Il a fait une jolie rentrée, très sage et va maintenant courir directement le Grand Prix d’Automne (Gr1). »