Samedi à ParisLongchamp : mieux qu'un amuse-bouche !

Courses / 03.10.2019

Samedi à ParisLongchamp : mieux qu'un amuse-bouche !

16 H 25 • PARISLONGCHAMP • QATAR PRIX DE ROYALLIEU

Gr1 - 3ans et plus - Femelles - 2.800m

Première à l'échelon Gr1 pour le Royallieu… Et Musis Amica ?

Cette édition du Qatar Prix de Royallieu (Gr1) est historique : la course porte pour la première fois le label Gr1 et est passée sur 2.800m. Et nous avons un certain nombre de drôles de dames au départ ! Musis Amica (Dawn Approach), très plaisante dans le dernier Qatar Prix Vermeille (Gr1) où elle a tracé une ligne droite de toute beauté, cherche son premier Gr1. La pensionnaire d’André Fabre va se tester sur cette distance mais si elle est détendue, montée off comme dans le Vermeille pour placer son accélération, elle sera dangereuse. Le terrain bien souple ne devrait pas être un problème : elle avait remporté le Prix de la Grotte (Gr3) en terrain lourd.

Gosden, évidemment. En 2019, qui dit pouliches dit John Gosden, lequel a une sacrée écurie de drôle de dames, Enable (Nathaniel) en tête. L’entraîneur aligne trois de ses pensionnaires dans ce Royallieu : Enbihaar (Redoute’s Choice), Lah Ti Dar (Dubawi) et Anapurna (Frankel). Elles n’ont pas les mêmes profils. Enbihaar s’annonce comme la plus dangereuse. La représentante du cheikh Hamdan Al Maktoum reste sur trois succès de suite : Lancashire Oaks, Lillie Langtry Stakes et Park Hill Stakes (Grs2). Cette dernière épreuve se dispute sur 2.900m, donc aucun doute quant à la capacité de la pouliche à tenir la distance. Mais on peut en revanche s’interroger sur le terrain : elle n’est pas confirmée en terrain souple. La piste souple ne sera pas un problème pour Anapurna, la gagnante des Oaks d’Epsom. Elle avait remporté sa course préparatoire au classique à Lingfield, sur une piste bien assouplie. Anapurna n’a cependant pas couru sur plus long que 2.400m et elle a été bien vite battue dans le Qatar Prix Vermeille : elle a cependant pris des coups et, si elle a un bon parcours fluide, elle peut refaire surface. Quant à Lah Ti Dar, elle est un ton en-dessous des meilleurs et le terrain souple n’est probablement pas sa tasse de thé. Elle peut prendre une place.

En embuscade. Si l’on voit une chance à Enhibaar, il faut en accorder une à Delphinia (Galileo), récente deuxième de la pensionnaire de John Gosden dans les Park Hill Stakes et supplémentée par Aidan O’Brien dans ce Royallieu. La 3ans reçoit du poids de son aînée et elle ne devrait pas avoir de problème avec le terrain souple ainsi qu’avec la distance. Carlos Laffon-Parias aligne Mutamakina (Nathaniel), laquelle n’a pas démérité dans le Qatar Prix Niel (Gr2). Le terrain souple va certainement être un vrai plus pour elle et elle a son mot à dire pour une place.

Le palmarès (Année/Lauréate/Entraîneur). 2018 : Princess Yaiza (G. Cromwell). 2017 : The Juliet Rose (N. Clément). 2016 : The Juliet Rose (N. Clément). 2015 : Candarliya (A. de Royer Dupré). 2014 : Friné (C. Laffon Parias). 2013 : Ebiyza (A. de Royer Dupré).

17 H 35 • PARISLONGCHAMP • QATAR PRIX DU CADRAN

Gr1 - 4ans et plus - 4.000m

Le D Day de Dee Ex Bee

Ce Qatar Prix du Cadran (Gr1) a réuni un lot de grande qualité, le concurrent le plus menaçant étant sans doute le britannique Dee Ex Bee (Farhh). Deuxième du Derby d’Epsom (Gr1) en 2018, ce pensionnaire de Mark Johnston s’est révélé au printemps sur les longues distances en remportant successivement les Sagaro Stakes et les Henry II Stakes (Grs3). Dee Ex Bee a ensuite été battu par le champion Stradivarius (Sea the Stars) à trois reprises, deux de ces défaites ayant eu lieu au plus haut niveau. Il a prouvé son aptitude au terrain souple, comme en atteste sa deuxième place dans la Gold Cup (Gr1), et a toutes les chances de décrocher un premier succès au niveau Gr1 à ParisLongchamp. Silvestre de Sousa étant sur la touche, l’élève de Godolphin sera associé pour la première fois à Mickaël Barzalona.

Une opposition relevée. Dee Ex Bee devra se méfier en priorité du tenant du titre, Call the Wind (Frankel), qui est lui aussi confirmé sur ce type de terrain. Ce dernier reste sur une deuxième place dans le Darley Prix Kergorlay (Gr2) derrière Marmelo (Duke of Marmalade), qui fait partie des meilleurs stayers européens. Deuxième du Cadran l’an passé, Holdthasigreen (Hold that Tiger) avait ensuite remporté le Prix Royal-Oak (Gr1). Vainqueur du Prix de Barbeville (Gr3) au mois d’avril, le cheval de Jean Gilbert et de Claude Le Lay s’est montré moins convaincant par la suite en deux tentatives et n’a plus été revu depuis sa cinquième (et avant-dernière) place dans le Prix Maurice de Nieuil (Gr2). Il n’en reste pas moins un excellent compétiteur et a tout à fait le droit de monter sur le podium. Lauréat de l’épreuve précitée, Way to Paris (Champs Élysées) vient de très bien se comporter pour sa rentrée dans le Qatar Prix Foy (Gr2) en se classant deuxième derrière Waldgeist (Galileo), sur une distance trop courte pour ses aptitudes. Le Cadran est son objectif de longue date et il devrait lutter lui aussi pour les premières places. Le doyen Mille et Mille (Muhtathir) a inscrit son nom au palmarès de l’épreuve en 2015, concluant également deuxième en 2017. Il est cependant moins percutant que par le passé et semble barré par les chevaux précités tout comme Cleonte (Sir Percy), qui vient de fournir la meilleure valeur de sa carrière en concluant deuxième de la Doncaster Cup (Gr2) à l’âge de 6ans. Lauréat du Coral Marathon (L) sous la selle de Lanfranco Dettori, qu’il va retrouver ce samedi, Falcon Eight (Galileo) a ensuite terminé quatrième et dernier de la Lonsdale Cup (Gr2). Il n’a que six courses dans les jambes et risque de manquer de métier face à une opposition endurcie. Absent depuis sa troisième place à distance dans le Prix du Carrousel (L), Funny Kid (Lemon Drop Kid) a besoin de rassurer. Sur ce qu’il a fait de mieux, il peut cependant faire l’arrivée. Quatrième du Cadran l’an passé, Line des Ongrais (Voix du Nord) est deux tons en-dessous des meilleurs, mais c’est une chic jument qui répond toujours présente. Who Dares Wins (Jeremy), qui alterne le plat et l’obstacle avec bonheur, sera intéressant à suivre pour son premier essai à ce niveau, lui qui sera associé à Pierre-Charles Boudot. L’année dernière, il avait conclu troisième d’un Gr3 sur 4.000m sur les claies d’Aintree, en terrain souple.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Call the Wind (F. Head). 2017 : Vazirabad (A. de Royer Dupré). 2016 : Quest for More (R. Charlton). 2015 : Mille et Mille (C. & Y. Lerner). 2014 : High Jinx (J. Fanshawe).

13 H 30 • PARISLONGCHAMP • QATAR PRIX DOLLAR

Gr2 - 3ans et plus - 1.950m

Line of Duty revient sur plus long

Troisième en dernier lieu du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1), le britannique Line of Duty (Galileo) va être rallongé dans ce Qatar Prix Dollar (Gr2). Le cheval de Godolphin trouve là une belle occasion de renouer avec le succès, lui qui n’a plus gagné depuis sa victoire à 2ans dans le Breeders’ Cup Juvenile Turf (Gr1). Il va affronter cinq adversaires, le plus dangereux d’entre eux semblant être Skalleti (Kendargent). Initialement pressenti pour le Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2), il a finalement été supplémenté au départ de ce Qatar Prix Dollar. Il ne compte qu’un seul faux pas en neuf sorties et ses limites sont inconnues. Récent vainqueur du Prix Quincey Barrière (Gr3), pour son premier essai à ce niveau, Skalleti est un cheval doué mais délicat et il lui faudra impérativement du rythme, ce samedi.

Mountain Angel, la ligne d’Olmedo. Roger Varian présente Mountain Angel (Dark Angel), lequel n’a été battu que par Olmedo ** (Declaration of War) dans le Prix Gontaut-Biron - Hong Kong Jockey Club (Gr3), en terrain souple. Olmedo a ensuite confirmé en terminant bon quatrième du Prix du Moulin de Longchamp (Gr1). Si Mountain Angel répète sa dernière valeur, il peut prendre une bonne place. Récente gagnante de la Coupe de Maisons-Laffitte (Gr3), Villa Rosa (Doctor Dino) est en progrès mais aurait préféré un bon terrain. Son entraîneur, Henri-François Devin, a décidé de faire l’impasse sur le Qatar Prix de Royallieu (Gr1) pour la supplémenter dans ce Gr2. L’irlandais Leo de Fury (Australia) n’est pas passé loin d’une première victoire de Groupe au mois d’août, lui qui a dû s’incliner d’une tête dans les Royal Whip Stakes (Gr3) au Curragh. Il semble être un vrai cheval de 2.000m et sera à surveiller de près. Enfin, Flambeur (Mizzen Mast) vient de décrocher son titre de gloire dans la Coupe de Marseille (L) et ne semble pas avoir une grosse marge de progression.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Alignement ** (C. Laffon-Parias). 2017 : Garlingari (C. Barande Barbe). 2016 : Potemkin (A. Wohler). 2015 : Free Port Lux (F. Head). 2014 : Fractional (A. Fabre).

14 H 35 • PARISLONGCHAMP • QATAR PRIX DANIEL WILDENSTEIN

Gr2 - 3ans et plus - 1.600m

Jusqu’où ira Impulsif ?

Composé de cinq unités seulement, ce Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2) s’annonce néanmoins enthousiasmant avec, entre autres, la présence d’Impulsif (New Approach), invaincu en trois sorties sur le mile. Étant hongre, le représentant de Godolphin n’a pu prendre part ni au Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le Marois, ni au Prix du Moulin de Longchamp (Grs1), mais sa qualité ne fait aucun doute. Lors de sa dernière sortie, Impulsif a remporté le Prix Messidor (Gr3) sans avoir reçu le moindre coup de cravache, en devançant notamment Trais Fluors (Dansili) et Study of Man ** (Deep Impact).

Face à lui, trois autres français et un irlandais. Trois autres français peuvent donner du fil à retordre à Impulsif, à commencer par Olmedo ** (Declaration of War). Le pensionnaire de Jean-Claude Rouget reste sur une bonne quatrième place dans le Moulin de Longchamp, deux longueurs devant Shaman (Shamardal). Deuxième des Emirates Poule d’Essai des Poulains et du Jacques Le Marois (Grs1), ce dernier a également la qualité nécessaire pour l’emporter et ne sera pas dérangé par l’état du terrain. Absent depuis son succès dans le Badener-Meile (Gr2), le 30 mai, The Revenant (Dubawi) reste sur une série de cinq succès consécutifs et adore les pistes souples. Seul concurrent étranger au départ, Tauran Shaman (Shamardal) est invaincu en deux sorties en Irlande et va passer directement d’un handicap à un Gr3.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Ostilio (S. Crisford). 2017 : Taareef (J.-C. Rouget). 2016 : Taareef (J.-C. Rouget). 2015 : Impassable (C. Laffon-Parias). 2014 : Solow (F. Head).

17 H • PARISLONGCHAMP • QATAR PRIX CHAUDENAY

Gr2 - 3ans - 3.000m

Un match attendu entre Nayef Road et Dashing Willoughby

Les français auront fort à faire face à la coalition britannique dans ce Qatar Prix Chaudenay (Gr2), Nayef Road (Galileo) et Dashing Willoughby (Nathaniel) étant les têtes d’affiche de l’épreuve. Le premier cité reste sur une troisième place dans le St Leger (Gr1) en devançant Dashing Willoughby de plus de dix longueurs. Le terrain était alors bon léger et ce dernier doit être racheté, lui qui a fourni ses meilleures performances sur des pistes souples. Le pensionnaire d’Andrew Balding a notamment remporté le Queen’s Vase (Gr2) dans ce terrain, en battant d’ailleurs Nayef Road. Moonlight Spirit (Dubawi) vient de remporter très facilement le Prix de Lutèce (Gr3), mais l’opposition sera tout autre ce samedi et il a déjà été devancé nettement par les deux chevaux précités. Sixième du St Leger, Technician (Mastercraftsman) doit faire ses preuves sur 3.000m mais il est performant sur les pistes souples, comme le prouve son succès acquis le mois dernier dans les Geoffrey Freer Stakes (Gr3).

San Huberto, la meilleure chance française. Troisième en dernier lieu du Jockey Club Derby Invitational à Belmont Park, le double lauréat de Listed San Huberto (Speightstown) est le mieux placé chez les français pour tenter de contrer l’opposition étrangère. Son unique sortie sur une longue distance s’est soldée par une victoire dans le Club Hipico Concepcion - Prix Michel Houyvet (L). Lauréate d’un maiden sur les 2.900m de Clairefontaine-Deauville, Muette (Deep Impact) a ensuite remporté le Prix des Tourelles - Fonds Européen de l’Élevage (L) de très peu, devant Golden Box (Kitten’s Joy), qu’elle va retrouver ce samedi. Adepte des terrains souples, cette dernière est capable de prendre sa revanche sur la pouliche des frères Wertheimer. Dotée d’une immense action, Lucky Lycra (Olympic Glory) vient de remporter le Prix Joubert (L) de bout en bout, elle qui a pour habitude d’animer les débats. La partie s’annonce très compliquée pour Iskanderhon (Exchange Rate), qui vient de fournir sa meilleure valeur en s’imposant dans une Classe 2 sur les 2.400m de Lyon-Parilly. Seul concurrent allemand au départ, Ashrun (Authorized) a gagné dans un bon style le Prix Valparaiso Sporting Club - Prix de Reux (Gr3) avant d’échouer complètement dans le Grosser Preis von Baden (Gr1), terminant à plus de 60 longueurs de Ghaiyyath (Dubawi).

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Brundtland (C. Appleby). 2017 : Ice Breeze (P. Bary). 2016 : Doha Dream (A. Fabre). 2015 : Vazirabad (A. de Royer Dupré). 2014 : Auvray (E. Lellouche).

15 H 50 • PARISLONGCHAMP • HARAS DE BOUQUETOT - CRITÉRIUM DE LA VENTE D’OCTOBRE ARQANA

Classe 2 - 2ans - 1.600m

C’est ouvert !

Il y a du monde au départ de ce Haras de Bouquetot - Critérium de la Vente d’Octobre Arqana (Classe 2). Et c’est logiquement ouvert, avec des 2ans provenant d’horizons bien différents. Un seul a déjà décroché son black type : Secret Time (Camacho), entraînée par Fabrice Chappet, qui a conclu deuxième du Prix d’Aumale (Gr3) pour sa petite rentrée. Elle était battue par Savarin (Deep Impact), laquelle devrait être la favorite du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1) ce dimanche. Carlos Laffon-Parias aligne une pouliche prometteuse : La Venus Espagnola (Siyouni). Troisième de l’Arqana Prix de la Reboursière (Inédites) à Deauville, elle vient d’être battue par Bionic Woman ** (Lope de Vega), partante probable dans le Boussac, pour sa deuxième sortie. Elle ne devrait pas tarder à ouvrir son palmarès. Frédéric Rossi présente Tag (George Vancouver), qui compte une victoire en une sortie. C’était à Marseille-Borély et il s’était imposé en poulain immature mais ayant quelques moyens. Shut Down (Siyouni) représente la ligne du Prix de Fontenoy (Inédits) de Victor Ludorum ** (Shamardal). Il concluait quatrième, derrière Twist (Pivotal), qui n’a pas recouru depuis suite à un petit contretemps, et Mkfancy (Makfi), qui a quant à lui ouvert son palmarès dans un bon style à Saint-Cloud. Quant à Troilus (Siyouni), il vise moins haut après sa cinquième et dernière place dans le Prix des Chênes (Gr3).

14 H 00 • PARISLONGCHAMP • QATAR ARABIAN TROPHY DES JUMENTS

Gr1 PA - 4ans - Femelles - 2.000m

Une course difficile à déchiffrer

La course s’annonce très ouverte et le terrain souple constitue une variable supplémentaire. François Rohaut a supplémenté Raahah (Asraa Min Albarq) pour le compte de Son Altesse le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani. Elle reste sur une troisième place dans le Prix Nevadour (Gr3 PA), derrière Jaazmah Athbah (Jalnar Al Khalidiah) et Al Ryma Monlau (Runner) qu’elle va retrouver à ParisLongchamp. Sur le papier, ces deux dernières ont les moyens de remporter une telle course. Al Haffanah (Amer) s’était montrée brillante sur ce parcours l’année dernière, en survolant le Qatar Arabian Trophy des Pouliches (Gr1 PA). Battue à plusieurs reprises cette année, elle aura à cœur de montrer son affinité aux 2.000m de Saint-Cloud. En plein progrès Bayan (Munjiz) reste sur trois victoires dans trois pays différents. À Newbury, dans les Shadwell Arabian Stallion Hatta International Stakes (Gr1 PA, 2.000m), elle devançait R'ezala (Nizam) et Vivabaina (Kerbella), deux pouliches qui seront au départ à ParisLongchamp.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Al Shamoos (C. Gourdain). 2017 : Muneera (D. de Watrigant). 2016 : Naziq (Mme J.-F. Bernard). 2015 : Sylvine Al Maury (Mme J.-F. Bernard). 2014 : Loraa (Mme J.-F. Bernard).