Maroc : Jumelé royal à l’arrivée du Grand Prix Hassan II, avec Az-Zubayr et Lislounja

International / 16.10.2019

Maroc : Jumelé royal à l’arrivée du Grand Prix Hassan II, avec Az-Zubayr et Lislounja

Par Mondher Zouiten

Tête d'affiche de la réunion de gala du 11 octobre à Casablanca, le Grand Prix Hassan II (500.000 Dh - 2.100m) pour pur-sang anglais de 3ans et plus nés et élevés au Maroc, a réuni dix partants. Parmi eux, quatre représentants du haras royal Les Sablons et pas des moindres, puisqu'il s'agit des 6ans Az-Zubayr (Sensible) et Qazwin (Zoubayd), déjà vainqueurs de cette épreuve respectivement en 2017 et 2018, la 5ans Lislounja (Jalis), lauréate en 2018 du Grand Prix de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan (2.100m), et la 4ans Flute Enchantée (Sensible). L'entraîneur Joël Seyssel, le plus titré des professionnels au Maroc, ne cachait donc pas ses ambitions. La course a été animée bon train par Lislounja, pilotée par Zineb El Briouil, suivie de City of Faran, Qazwin et Show of Grine jusqu’au dernier tournant. Resté à l’affût, Said Madihi, le doyen des jockeys marocains, a alors sollicité Az-Zubayr pour l'écarter du peloton et filer totalement vers l'extérieur, où la piste est connue pour être plus souple. Dans la ligne droite, Lislounja, énergiquement soutenue par Zineb El Briouil, s’est défendue courageusement et ne cédait pas face aux assauts répétés de Can Vocifer (Canford Cliffs). La victoire semblait toute proche, mais Az-Zubayr, transcendé par Said Madihi, a surgi à 200m du poteau avec une accélération foudroyante, pour venir dominer dans les dernières foulées sa vaillante compagne d'écurie Lislounja. Cette dernière a dû se contenter d'un premier et très honorable accessit devant le "Sedrati" Can Vocifer qui n'a pas démérité.

Une demi-heure auparavant, Said Madihi, très en verve, avait réussi à remporter le Grand Prix de Moulay Abdellah (400.000 Dh - 2.100m) pour chevaux de pur sang arabe de 4ans et plus. En selle sur le 9ans Kanzaman (Leeroy de Chaillac), il a employé la même tactique, attaquant tout à l’extérieur dans la ligne droite.  

En lever de rideau, le Prix Ahmed Lyazidi (1.750m) - Critérium des 2ans de pur sang anglais nés et élevés localement, a été enlevé par Coltesal Fal (Colossus). Il appartient à son éleveur, Fal Stud (Azeddine Sedrati). Entraîné par Fatmi Echarti, il a gagné avec Rachid Amenai devant Cityern Fal (Hermival), suivi de Frighter Fal (Hermival), compagnon d'écurie du vainqueur. Coltesal Fal avait débuté victorieusement le 22 juillet. 

Auteur d’une judicieuse course d'attente et d'un finish "toutes voiles dehors" à l'extérieur, le jeune jockey Omar Lakjal, en selle sur la 5ans Wishful Thinking (Naaqoos), a créé la surprise en s’adjugeant le Prix du Bureau Permanent (300.000 Dh - 2.400m) pour tous chevaux de pur sang anglais. Il s’impose d’une encolure aux dépens de la valeureuse 7ans Anchise (Echo of Light), associée à Abdelkader El Kandoussi, et qui faisait figure de lauréate jusqu'aux abords du poteau ! Wishful Thinking, ex-pensionnaire de Jean-Vincent Toux, a été importé de France par Med Aziz Bennani et a disputé jusque-là huit courses avec deux modestes victoires.

Photo : Az-Zubayr et Said Madihi remportent le Grand Prix Hassan II – Crédit Mondher Zouiten