PRIX CLAUDE LE LORRAIN - JOSEPH AUDON (LISTED) - Bergerac, le plus rapide à la nage !

Courses / 09.10.2019

PRIX CLAUDE LE LORRAIN - JOSEPH AUDON (LISTED) - Bergerac, le plus rapide à la nage !

AUTEUIL, MERCREDI

Ce Prix Claude Le Lorrain - Joseph Audon avait réuni huit concurrents de qualité, à commencer par le vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), Carriacou (Califet). Mais c’est finalement Bergerac (Spirit One) qui s’est imposé avec facilité, se réhabilitant pour sa rentrée après deux sorties décevantes au printemps. D’abord attentiste, le représentant de Gilbert Lenzi et de Serge Aubailly a pris la tête au premier passage devant les tribunes. Calé le long des fusains extérieurs dans la ligne d’en face, Bergerac n’a jamais craqué ensuite dans la ligne droite malgré la bonne attaque sur le plat de Curly Basc (Kapgarde), qu’il a laissée à deux longueurs et demie. La troisième place est revenue deux longueurs et demie plus loin à Carriacou, qui a été malchanceux dans la phase finale. Longtemps en dernière position, il a gagné des rangs aisément dans la ligne opposée avant d’être gêné par Curly Basc à l’abord et à la réception de l’avant-dernière haie. Le cheval d’Isabelle Pacault a néanmoins bien terminé, mais n’a pas eu toutes ses aises.

Un adepte des terrains pénibles. Sans faire partie des ténors parmi les chevaux d’âge, Bergerac avait déjà réalisé de belles valeurs en terrain lourd, lui qui avait remporté deux Quintés consécutifs sur le steeple et les haies d’Auteuil durant l’automne dernier. Mikaël Mescam, entraîneur de Bergerac, a déclaré : « C’est moi qui le monte le matin, et j’ai du mal à l’arrêter après le canter depuis quelques jours ! Je suis un peu surpris car il finit devant trois excellents chevaux ; à la base, j’aurais signé pour une quatrième place. Aujourd’hui, le cheval a adoré le terrain. Nous allons savourer cette victoire avant de décider de la suite. » Bergerac a plusieurs options : il pourrait retenter sa chance dans le Prix Léon Olry-Roederer (Gr2), dont il avait conclu bon quatrième l’année dernière, ou encore revenir sur le steeple.

Une rentrée réussie pour Carriacou. Plus à son aise sur le steeple, Carriacou a effectué une rentrée prometteuse et va désormais revenir dans sa discipline de prédilection, en tentant sa chance dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1). Isabelle Pacault, entraîneur du cheval, nous a dit : « Au-delà de la gêne qu’il a subie en fin de parcours, la rentrée de Carriacou est absolument parfaite. Il avait quand même couru un peu l’hiver et au printemps, et je ne voulais pas qu’il ait une course trop dure avant la bonne. Davy Russell a dit qu’il était bourré de gaz et qu’il aurait gagné sans cette gêne. »

Le meilleur élément de sa famille. Élevé par l’élevage de la Corbeillère, Bergerac est un fils de Spirit One (Anabaa Blue) et de New Simardière (Épervier Bleu), une jument inédite, dont il est l’unique produit à avoir couru. La poulinière a une yearling par Martinborough (Deep Impact). La deuxième mère, Miss Simardière (Subotica), s’est placée à 3ans sur les 1.800m de Jarnac. Elle a notamment donné Tardi (Tôt ou Tard), vainqueur à trois reprises sur le steeple, dont un handicap à Auteuil. La troisième mère, Misvaria (On my Way), a gagné deux courses à 3ans sur les haies d’Auteuil. 

 

 

 

Anabaa

 

 

Anabaa Blue

 

 

 

 

Allez les Trois

 

Spirit One

 

 

 

 

 

Sycios

 

 

Lavayssière

 

 

 

 

La Clouère

BERGERAC (H6)

 

 

 

 

 

 

Saint Cyrien

 

 

Épervier Bleu

 

 

 

 

Equadif

 

New Simardière

 

 

 

 

 

Subotica

 

 

Miss Simardière

 

 

 

 

Misvaria