PRIX DE SEINE-ET-OISE (GR3) - Trois Mille, une victoire historique

Courses / 29.10.2019

PRIX DE SEINE-ET-OISE (GR3) - Trois Mille, une victoire historique

MAISONS-LAFFITTE, MARDI

Parmi les quinze concurrents de ce Prix de Seine-et-Oise (Gr3), dix étaient déjà gagnants black type. Le vainqueur devait donc se trouver parmi eux, à moins qu’un britannique endurci à l’école des handicaps ne vienne semer le trouble… Et c’est ce qu'il se serait passé sans la présence de Trois Mille (Evasive), qui a créé une jolie surprise en s’imposant de bout en bout. Acheté à réclamer au printemps, le représentant de Stephan Hoffmeister n’était pas attendu à pareille fête, lui qui restait pourtant sur une nette troisième place dans le Prix de Bonneval (L).

En tête du début à la fin. Durant la première moitié du parcours, la course a été divisée en deux groupes. S’élançant de la stalle la plus en dehors, Trois Mille a pris la tête du peloton extérieur, tandis que le peloton intérieur a été emmené par l’italienne Charline Royale (Zebedee). Attaqué à son intérieur par l’anglais Angel Alexander (Dark Angel), le futur vainqueur est reparti de plus belle et a laissé son rival à une longueur. Lauréate du Prix Texanita (Gr3) en terrain collant, Ilanga (Penny’s Picnic) s’est montrée courageuse pour venir arracher la troisième place sur le fil deux longueurs plus loin, une tête devant Comedia Eria (Lope de Vega). Constamment à l’intérieur de la piste, Red Torch (Air Chief Marshal) a conclu au cinquième rang. Quant au favori, The Right Man (Lope de Vega), il n’a jamais pu faire illusion et a terminé douzième.

Un premier Groupe pour Stéphane Cérulis. Gagnant en fin d’année de ses 2ans sous l’entraînement de Keven Borgel, sur le mile de Cavaillon, Trois Mille a rapidement été présenté au niveau réclamer et s’est imposé à ce niveau le 8 avril. Son propriétaire de l’époque l’a alors placé chez Frédéric Rossi, qui l’a présenté deux semaines plus tard dans un réclamer à Maisons-Laffitte. C’est ce jour-là que Stephan Hoffmeister – qui est régulièrement actif à ce niveau – en a fait l’acquisition pour 19.888 € et l’a placé chez Stéphane Cérulis, alors que le cheval était proposé au taux de 14.000 €. Vainqueur de ses deux sorties suivantes, au niveau handicap, Trois Mille a ensuite conclu cinquième (sur six) du Prix de la Porte Maillot (Gr3), en bon terrain, puis quatrième d’un handicap à Deauville. Il a renoué avec le succès dans une Classe 1 deauvillaise avant de conclure troisième du Bonneval. Ce mardi, Trois Mille a offert un premier Groupe au jeune entraîneur franco-belge Stéphane Cérulis, qui est installé avec 47 chevaux à Deauville. Il nous a expliqué : « Mon cheval ne faisait pas partie des premières chances à la base, mais il avait répondu présent à toutes ses courses. Il s’est endurci et le terrain l’a vraiment avantagé. Je pense que nous n’avons pas fait d’erreur dans le programme avec lui, et il confirme l’estime que nous lui portons. En dernier lieu, sa performance était assez bonne : il était le premier 3ans à l’arrivée, à poids égal avec les chevaux d’âge. De plus, il était un peu trop frais ce jour-là. Aujourd’hui, il avait hérité d’un mauvais numéro, mais nous avons décidé de le laisser aller à sa main et cela a payé ! »

Un adepte des pistes pénibles. Alexis Badel, jockey de Trois Mille, a quant à lui déclaré au micro d’Equidia : « C'est un chouette cheval, je l'aime beaucoup. Je suis content pour son entraîneur et son équipe parce que c'est une belle course, et plus particulièrement parce que Maisons-Laffitte va fermer. C’est donc sympa de la gagner. C’est un cheval qui a du cœur. Il adore le terrain souple, il a beaucoup de vitesse et je m'en suis servi, voilà tout. Il a du talent, il s'endurcit, et il avait gardé la fraîcheur nécessaire pour une course comme celle-là. » Le Prix de Seine-et-Oise restera dans l’histoire comme le dernier Groupe couru sur l’hippodrome de Maisons-Laffitte, dont la dernière réunion avait lieu ce mardi.

Pedigree Weatherbys : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Trois-Mille.pdf

Issu d’une gagnante du Miss Satamixa. Élevé par Patrick Boudengen, Trois Mille a été acheté 3.000 € par Keven Borgel aux ventes de yearlings d’octobre d’Arqana, alors qu’il était présenté par le haras de Pierrepont. C’est un fils d’Evasive (Elusive Quality) et d’Indian Beauty (Mujadil), lauréate à cinq reprises de 2ans à 4ans sur des distances allant de 1.000m à 1.500m, dont le Prix Miss Satamixa (L). Cette dernière a donné trois autres vainqueurs parmi lesquels Antarige (Fasliyev), gagnante d’une course F à 2ans sur les 1.500m de la P.S.F. deauvillaise.

La deuxième mère, Mary Linda (Grand Lodge), s’est imposée à 3ans dans une course D sur les 2.000m de Compiègne. Outre Indian Beauty, elle a produit Indian Cat (One Cool Cat), gagnante du Dallmayr Prodomo Trophy (L) et mère d’Incampo (Campanologist), troisième des Prix du Pont-Neuf et Marchand d’Or (Ls). La troisième mère, Mary’s Dance (Groom Dancer), a gagné d’entrée de jeu à 3ans sur les 2.100m d’Évry. Elle est l’aïeule de Marie d’O (Librettist), deuxième du Prix des Jouvenceaux et des Jouvencelles (L). Mary’s Dance est aussi la sœur de Marildo (Romildo), vainqueur de 18 courses dont les Prix Ganay (Gr1) et d’Harcourt (Gr2).

 

 

 

Gone West

 

 

Elusive Quality

 

 

 

 

Touch of Greatness

 

Evasive

 

 

 

 

 

Storm Cat

 

 

Canda

 

 

 

 

East of the Moon

TROIS MILLE (H3)

 

 

 

 

 

 

Storm Bird

 

 

Mujadil

 

 

 

 

Vallée Secrète

 

Indian Beauty

 

 

 

 

 

Grand Lodge

 

 

Mary Linda

 

 

 

 

Mary’s Dance