PRIX ÉTOILE DE LA REINE (INÉDITES) - Syrdarya, délicate mais douée

Courses / 07.10.2019

PRIX ÉTOILE DE LA REINE (INÉDITES) - Syrdarya, délicate mais douée

COMPIÈGNE, LUNDI

Favorite de l’épreuve, Syrdarya (Invincible Spirit) a fait honneur à ses nombreux preneurs en triomphant d’entrée de jeu dans ce Prix Étoile de la Reine (Inédites). Elle n’avait pourtant pas laissé la meilleure des impressions au canter d’essai en se battant fortement contre la main de son jockey, Christophe Soumillon. L’épreuve a été rythmée sous l’impulsion d’Haseefah (Teofilo), et Christophe Soumillon a pu détendre la pouliche de Son Altesse l’Aga Khan en huitième position. Progressant facilement dans la phase finale, Syrdarya s’est montrée verte en penchant sur sa droite, puis sur sa gauche, mais la classe a parlé à la fin et elle s’est imposée d’une courte encolure devant Marbling (Kingman), qui s’est montrée très gauchère. Cette dernière recevait 3 kilos et demi de la gagnante. La troisième place est revenue une courte encolure plus loin à Whiskey Lullaby (Intello).

Une pouliche d’avenir. Alain de Royer Dupré, entraîneur de la lauréate, a déclaré au micro d’Equidia : « C’est assez plaisant. Syrdarya a besoin de beaucoup de train. Elle a une bouche un peu sensible et on ne peut pas trop y toucher. Christophe Soumillon a réussi à bien la gérer. Heureusement, la course est allée vite. La pouliche ne tire pas, mais elle peut entrer en conflit dès qu’on la reprend. Elle a montré de la classe aujourd’hui et elle a sûrement de l’avenir. Elle se comporte comme une bonne jument et elle a encore de la marge physiquement. Il ne faudra peut-être pas dépasser les 1.400m, 1.600m avec elle. Elle ne sera probablement pas revue avant l’année prochaine. »

La sœur de Siyarafina **. Élevée par son propriétaire, Syrdarya est une fille d’Invincible Spirit (Green Desert), étalon à l’Irish National Stud, et de Siyenica ** (Azamour), lauréate du Prix Bagatelle (L) et troisième des Prix Daniel Wildenstein (Gr2) et de Lieurey (Gr3). Elle est le troisième produit de la jument après Sinnari (Oasis Dream), gagnant à trois reprises et pris en valeur 41,5, et Siyarafina ** (Pivotal), lauréate de ses trois premières courses à 3ans dont le Prix Saint-Alary (Gr1). Siyenica a un yearling par Golden Horn (Cape Cross) et elle est pleine d’Almanzor (Wootton Bassett).

La deuxième mère, Sichilla (Danehill), a remporté le Prix Amandine (L). Outre Siyenica, elle a donné trois autres gagnants black types : l’étalon du haras de Bonneval Siyouni (Pivotal), vainqueur du Prix Jean-Luc Lagardère, deuxième du Prix Jean Prat et troisième du Prix du Moulin de Longchamp (Grs1), Siyouma (Medicean), gagnante des E.P. Taylor Stakes et des Sun Chariot Stakes et troisième des Falmouth Stakes (Grs1), et Sayana (Galileo), lauréate du Prix Maurice Zilber - Fonds Européen de l’Élevage (L) et deuxième des Princess Elizabeth Stakes et du Prix Bertrand de Tarragon (Grs3). Sous la troisième mère de Siyarafina, on retrouve notamment l’étalon Slickly (Linamix), multiple gagnant au plus haut niveau.

 

 

 

Danzig

 

 

Green Desert

 

 

 

 

Foreign Courier

 

Invincible Spirit

 

 

 

 

 

Kris

 

 

Rafha

 

 

 

 

Eljazzi

SYRDARYA (F2)

 

 

 

 

 

 

Night Shift

 

 

Azamour

 

 

 

 

Asmara

 

Siyenica **

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Sichilla

 

 

 

 

Slipstream Queen