PRIX UCELLO II (STEEPLE-CHASE) - Dalahast remporte la bataille de haute lutte

Courses / 09.10.2019

PRIX UCELLO II (STEEPLE-CHASE) - Dalahast remporte la bataille de haute lutte

AUTEUIL, MERCREDI

Absent depuis sa victoire dans le Prix Maréchal Foch, au mois de mai, Dalahast (Ballingarry) a effectué une rentrée victorieuse dans ce Prix Ucello II, signant un cinquième succès consécutif par la même occasion. Il demeure également invaincu sur les gros obstacles en trois sorties. Vite en tête, le sauteur de Magalen Bryant et Lydie Cottin a mené jusqu’au franchissement du brook, où il s’est montré fautif, rétrogradant en troisième position. Il a ensuite progressé jusqu’à la hauteur de l’animateur, Tiesto d’Authie (Cachet Noir), entre les deux derniers obstacles, et les deux chevaux se sont livré une magnifique lutte sur le plat. Malgré ses 73 kg, Dalahast a finalement dominé son rival de trois quarts de longueur, tandis qu’il faut compter 20 longueurs pour retrouver le troisième, Saint Palois (Saint des Saints).

Un cheval doué mais fragile. David Cottin, entraîneur de Dalahast, a déclaré : « C’est un bon cheval. Il est accrocheur, lutteur, et il apprécie aussi les pistes profondes. Il a fait une faute qui aurait pu lui coûter cher, surtout avec le poids qu’il portait aujourd’hui, mais il s’est montré courageux pour venir gagner. Nous allons voir comment il rentre avant de décider de la suite, car c’est un cheval fragile avec lequel on ne peut pas faire de plans sur la comète. Il n’ira pas à Pau, mais il pourrait éventuellement aller sur le Prix Georges Courtois (Gr2). »

Le frère d’Uroquois. Élevé par Magalen Bryant et Lydie Cottin, Dalahast est un fils de Ballingarry (Sadler’s Wells), étalon au haras du Grand Chesnaie, et d’Iroquoise II (Dom Pasquini), gagnante à quatre reprises en plat, steeple et cross. Cette dernière a donné trois autres vainqueurs, dont le bon Uroquois (Passing Sale), lauréat de 11 courses, dont le Grand Cross de Pau (L) à deux reprises. Iroquoise II a une yearling par Boris de Deauville (Soviet Star). La deuxième mère, Saperlipopette II (Prove It Baby), n’a pas couru. Outre Iroquoise II, elle a notamment produit Espérance IV (Persifleur), gagnante sur le steeple de Pau. 

 

 

 

Northern Dancer

 

 

Sadler’s Wells

 

 

 

 

Fairy Bridge

 

Ballingarry

 

 

 

 

 

Desert Wine

 

 

Flamenco Wave

 

 

 

 

Armada Way

DALAHAST (H6)

 

 

 

 

 

 

Rheffic

 

 

Dom Pasquini

 

 

 

 

Boursonne

 

Iroquoise II

 

 

 

 

 

Prove it Baby

 

 

Saperlipopette II

 

 

 

 

In Chala