Télécharger la dernière édition
French Purebred Arabian

French Purebred Arabian

QATAR ARABIAN WORLD CUP - Ebraz, la victoire de la classe

29.10.2019

QATAR ARABIAN WORLD CUP - Ebraz, la victoire de la classe

PARISLONGCHAMP (FRA), 6th OCTOBER 2019

Gr1 PA - 4-year-olds and up - 2,000m - € 1,000,000

Julian Smart avait prévenu tout le monde. Cet été, à Goodwood, Ebraz (Amer) avait montré un tout autre visage, venant sur les autres et ne s’arrêtant pas une fois l’avantage pris. Placé en dernière position dans la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA), l’élève et représentant de Son Altesse le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani a répété, passant le peloton en revue avant de s’imposer avec classe. Après deux troisièmes places en 2017 et 2018, il remporte enfin la grande épreuve.

Le meilleur a gagné. La course fut animée par Masshur Al Khalediah (Jalnar Al Khalidiah), tandis que le futur lauréat galopait en dernière position. Ce dernier était encore plein de ressources à la sortie du dernier tournant. Maxime Guyon a temporisé, avant de lancer le futur lauréat. Une fois sollicité, il est rapidement venu sur la ligne des premiers, avant de placer une accélération décisive. Ebraz devance un très bon Khataab (Amer), une nouvelle fois deuxième, comme l’an passé, tandis que Masshur Al Khalediah conserve la troisième place. Tayf (Amer) et Yazeed (Munjiz) sont respectivement quatrième et cinquième. Maxime Guyon a déclaré : « Il le méritait. C’est vraiment un crack. Il y a deux ou trois ans, je gagnais cette même course avec Gazwan, pour le même entraînement, et Ebraz avait déjà fini tout près. Cette année, il a montré qu’il était au-dessus du lot. Ebraz n’avait jamais couru dans ce terrain et j’ai choisi de le monter sans lui mettre la pression. Sa pointe de vitesse a compensé le manque de train. »

Rendez-vous en 2020. Julian Smart a désormais cinq éditions de la Qatar Arabian World Cup à son palmarès. Et il sera très difficile de venir le détrôner. L’entraîneur a déclaré : « On est là pour cette course ! Et j’ai beaucoup de chance d’entraîner des chevaux d’une qualité exceptionnelle, celle de l’élevage du cheikh Mohammed. Le fait d’avoir évité la préparatoire est certainement un avantage, car il n’y a que trois semaines entre les deux épreuves. Il a gagné The Amir Sword (Gr1 PA) à 4ans. Habituellement, je n’ai pas de chevaux aussi précoces. Mais il va être encore mieux avec l’âge. D’ailleurs, il vient de gagner la plus grande course du monde à 6ans, alors pourquoi pas encore l’année prochaine ? »

Un triptyque inédit. Julian Smart poursuit : « Au même âge, Gazwan (Amer), qui est une véritable légende, n’avait pas gagné autant. Cette année, Ebraz a enchaîné une passe de trois exceptionnelle, qu’il est le premier à réaliser : remporter The Amir Sword sur 2.400m à Doha, les Qatar International Stakes (Gr1 PA), sur 1.600m, à Goodwood, cet été, et la Qatar Arabian World Cup sur 2.000m, à l’automne. Trois pays, trois distances et trois pistes, de longs voyages… Il faut un sacré cheval pour accomplir cela. » Un jour, Ebraz sera étalon et les éleveurs n’auront pas oublié qu’il cumule vitesse et tenue… chose rare chez les pur-sang arabes. Ce dimanche, il remporte d’ailleurs son sixième Gr1 PA. Son propriétaire et éleveur, Son Altesse le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani, enlève pour la cinquième fois cette épreuve, tout comme Julian Smart, son entraîneur. Un record. Jamais un élevage n’a dominé la compétition avec une telle supériorité.

Khataab encore au rendez-vous. Thomas Fourcy, l’entraîneur de Khataab, a déclaré : « Nous avons quelques regrets, car Jérôme Cabre a joué un peu des coudes avec le gagnant lorsqu'il a voulu sortir à l'entrée de la ligne droite. Mais c'est le jeu des courses. Il est vrai que s'il avait eu un parcours plus fluide, l'arrivée aurait pu être différente. Mais nous n'avons pas le choix avec ce cheval-là, il faut le monter à l'arrière-garde et patienter. Nous sommes quand même heureux pour Khataab. Il a de gros problèmes de santé et court très peu. Nous avions tout axé sur cette course depuis l'année dernière. Pour compenser ses faiblesses, il doit tout donner pour arriver à ce niveau de performance. C’est un cheval qui sort de l'ordinaire. Nous allons peut-être le garder pour l'année prochaine et suivre le même programme. »

Mashhur Al Khalediah, au-delà des espérances. Philip Collington, l’entraîneur du troisième, Mashhur Al Khalediah, nous a confié : « Le cheval réalise une très bonne performance. Nous ne devions pas aller devant, mais j'avais dit à son jockey de prendre le train à son compte s'il n'y avait pas de rythme. Il a très bien monté le cheval. Je ne suis pas surpris de sa performance, même si nous pensions être plutôt quatrièmes ou cinquièmes. Pour la suite, nous pourrions aller courir à Abu Dhabi à la fin du mois de novembre. Mais il faut voir si nous serons invités. »

Deux Grs1 en deux jours pour Massamarie. Élevé par le cheikh Mohammed bin Khalifa Al Thani, Ebraz est le fils d’une jument hors normes. En effet, sa mère, Massamarie (Tidjani), a donné Raahah (Asraa Min Albarq), la lauréate du Qatar Arabian Trophy des Juments (Gr1 PA), ce samedi à ParisLongchamp. Mais on lui doit aussi Mared Al Sahra (Amir’s Sword, Gr1 PA), Mu’Azzaz (Shadwell Dubai International Stakes, Gr1 PA), Metrag (Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Gr3 PA)… Tous issus d’Amer (Wafi).

Ebraz est un petit-fils de Margau (Manganate), une propre sœur du chef de race Dormane (Manganate) et du crack Djendel (Manganate). Elle a donné naissance à un élément comme Santhal (Djebbel), qui remporta six courses dont l’Al Maktoum Challenge Round 3 (Gr1 PA). Enfin, la troisième mère n’est autre que Mandore (Grabiec), la grande jument de l’élevage Watrigant.

 

 

 

Shabab

 

 

Wafi

 

 

 

 

Sarhah

 

Amer

 

 

 

 

 

Lahoom

 

 

Bushra

 

 

 

 

Rahifa

EBRAZ (H6)

 

 

 

 

 

 

Flipper

 

 

Tidjani

 

 

 

 

Managhi

 

Massamarie

 

 

 

 

 

Manganate

 

 

Margau

 

 

 

 

Mandore

 

 

 

 


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 1’14’’03

1.000m à 600m : 26’’37

600m à 400m : 13’’78

400m à 200m : 13’’14

200m à l’arrivée : 13’’56

Temps total : 2’20’’88

PARISLONGCHAMP (FRA), 6th OCTOBER 2019

QATAR ARABIAN WORLD CUP

Gr1 PA - 4-year-olds and up - 2,000m - € 1,000,000

1st        EBRAZ (58) H6

Amer & Massamarie, by Tidjani

Owner: H.H. Sheikh M. Bin Khalifa Al Thani

Breeder: H.H. Sheikh M. Bin Khalifa Al Thani

Trainer: J. Smart

Jockey: M. Guyon

2nd       KHATAAB (58) H7

Amer & Djelana, by Al Sakbe

Owner: Al Shaqab Racing

Breeder: A. de Mieulle

Trainer: T. Fourcy

Jockey: J. Cabre

3rd       MASHHUR AL KHALEDIAH (58) H5

Jalnar Al Khalidiah & Amerah Al Khalediah, byAmer

Owner: Athbah Racing KSA

Breeder: Al Khalediah Stables

Trainer: P. Collington

Jockey: J.-B. Eyquem

Other runner(s) in finishing order: Tayf, Yazeed, Deryan, Salam Al Khalediah, Rodess du Loup, Marid, General Lady & Ahzar.

 Tous couru (11).

(Turf) Soft. 2'20"88. Distances: 3/4 - 1 1/4 - 1 1/4.