QATAR PRIX DE LA FORÊT (GR1) - One Master réussit un doublé historique

Courses / 06.10.2019

QATAR PRIX DE LA FORÊT (GR1) - One Master réussit un doublé historique

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

One Master (Fastnet Rock) a signé le doublé dans le Qatar Prix de la Forêt (Gr1). Une performance historique qui n’avait plus été réalisée depuis les succès de Moorestyle en 1980 et 1981. Au total, seuls six chevaux l’ont accompli : One Master, Moorestyle, Sanedtki (1977, 1978), Fine Top (1953, 1954), Caravelle (1943, 1944) et Azur (1883, 1884). C’est dire la portée de l’exploit qu’a réussi la jument de Lael Stable. Son entourage avait annoncé la couleur. One Master n’avait visé que cette course, elle avait le terrain pour elle et tous les feux étaient au vert. Il ne manquait plus qu’à confirmer en piste et elle l’a fait. Son jockey, Pierre-Charles Boudot (encore lui !), l’a montée à la perfection en la calant dans le dos de Safe Voyage (Fast Company), la monte de Lanfranco Dettori. Au Pavillon, il a décalé sa partenaire pour prendre l’aspiration de Speak in Colours (Excelebration). Puis, peu avant le premier poteau, One Master a eu le jour, changeant de jambe pour venir prendre la tête. City Light ** (Siyouni) l’a menacée à la corde, mais One Master s’est montrée très dure pour contrer son assaut. Le doublé était scellé.

Rendez-vous en 2020. William Haggas a vécu une autre victoire de One Master dans la Forêt, mais de manière plus sereine qu’en 2018. L’année dernière, il était en effet battu de peu dans l’Arc avec Sea of Class (Sea the Stars). Cette fois, il n’attendait que la performance de One Master et celle-ci l’a ravi. Il nous a déclaré : « C'est une super jument. L'an passé, on était là quand Enable a battu Sea of Class. Là, c'est vraiment un sentiment différent avec la victoire de One Master. J'ai attendu toute la journée cette course. Elle est toujours régulière. Aujourd'hui, les conditions étaient pour elle. Elle avait le terrain très souple qu'elle apprécie, contrairement à Deauville [elle avait fini cinquième du Prix Maurice de Gheest en bon terrain, ndlr]. Et puis elle était associée à un jockey on fire ! On la reverra l'année prochaine car les propriétaires m'ont dit qu'ils étaient trop vieux pour élever et qu'ils ne seraient pas là pour voir ses produits. Ils préfèrent donc s'amuser encore un peu avec elle en piste. J’espère donc qu'elle sera au départ du Prix de la Forêt l'an prochain. Pour la suite de son programme, je ne sais pas. Le British Champions Sprint (Gr1) est sur une distance trop courte pour elle [1.200m]. Nous verrons. »

Pierre-Charles Boudot on fire ! Pierre-Charles Boudot a parachevé un formidable week-end avec la victoire de One Master. De fait, le pilote français a remporté six courses, dont cinq Groupes avec Skalleti (Kendargent), The Revenant (Dubawi), Technician (Mastercraftsman), Waldgeist (Galileo) et donc One Master. Il était sur un nuage après la Forêt : « Quel week-end, c'est de la folie ! Elle nous fait plaisir cette victoire, on l'attendait depuis longtemps. Pour ne rien vous cacher, je pensais avant le coup que c'était ma meilleure chance du week-end. Et voilà, elle répond présent. Dans le Maurice de Gheest, le terrain était bon. Son entraîneur l'a très bien préparée, lui a redonné de la fraîcheur. Aujourd'hui, elle le fait très bien. Nous avons eu une bonne course et encore, je pense que je suis venu un peu tôt. Les chevaux anglais sont venus de loin, mais quand je lui ai demandé aux 250m, elle a vraiment fait un bel effort pour faire la différence. Les 60 derniers mètres ont été un peu longs, mais elle avait suffisamment de classe pour aller jusqu'au bout. Quand on a la chance de débuter des week-ends comme celui-ci par quatre victoires, ça met en confiance. Au niveau mental, c'est important. Tout s'est goupillé à merveille. Le but était que One Master soit détendue car on sait que sur ce terrain-là, elle peut faire la différence. Elle a des pieds gros comme une assiette. »

Une chance sur deux pour que City Light aille sur la Breeders’ Cup. City Light a eu la course qu’il devait avoir pour faire une grande performance. Bien parti, il s’est calé dans le dos de l’animateur, Hey Gaman (New Approach). Son jockey Christophe Soumillon a temporisé avant de le lancer à 200m du poteau. City Light est arrivé sur une jument lancée (One Master) et il n’a jamais pu la remonter, tout en courant bien. Son propriétaire, Jean-Louis Bouchard, nous a déclaré : « City Light restait sur deux victoires, mais la gagnante était la tenante du titre ; c'est elle que je craignais! Il lui a tenu tête longtemps et on y a cru. Christophe Soumillon n'a pas voulu prendre la tête trop vite et l'anglaise est venue lancée sur lui. C'est une superbe arrivée ! Avoir un partant dans cette course-là avec une chance, c'est déjà merveilleux. C'est la première fois que j'ai un cheval qui court sur quatre années ; il a gagné à 2ans, à 3ans, à 4ans et à 5ans! Je pense que mes associés vont vouloir courir la Breeders' Cup. Si City Light avait gagné, il y aurait probablement participé. Mon pronostic, c'est qu'il y a une chance sur deux qu'il y aille, mais cela n'engage que moi ! »

PEDIGREE WEATHERBYS : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/OneMaster-1.pdf

La meilleure performance de Speak in Colours. Speak in Colours a certainement réussi la meilleure performance de sa carrière. Il a été l’un des premiers à passer à l’attaque et s’est montré très dur pour accrocher la troisième place devant Safe Voyage et Graignes (Zoffany) qui a lui aussi signé une très bonne performance sur un terrain qu’il apprécie.

Une petite fille d’une deuxième de l’Abbaye à 2ans. Élevée par Lael Stable, ses propriétaires, One Master est une fille de Fastnet Rock et d’Enticing (Pivotal), gagnante des Molecomb Stakes et des King George Stakes (Grs3) à Goodwood, déjà sous l’entraînement de William Haggas. Enticing avait terminé sa carrière lors d’un week-end de l’Arc. C’était en 2008 et elle avait participé sans succès au Qatar Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1). One Master est le meilleur produit de sa mère, qui a aussi donné Sentaril (Danehill Dancer), lauréate de Listed sur le mile. La deuxième mère de One Master, Superstar Leo (College Chapel), s’est imposée dans les Flying Childers Stakes (Gr2), et s’est classée deuxième du Prix de l’Abbaye de Longchamp à l’âge de 2ans, et des Phoenix Stakes (Gr1). Superstar Leo, Sentaril, Enticing et One Master ont tous défendu les couleurs de Lael Stable, qui possède donc la famille depuis plus de deux générations.

 

 

 

Danzig

 

 

Danehill

 

 

 

 

Razyana

 

Fastnet Rock

 

 

 

 

 

Royal Academy

 

 

Piccadilly Circus

 

 

 

 

Gatana

ONE MASTER (F5)

 

 

 

 

 

 

Polar Falcon

 

 

Pivotal

 

 

 

 

Fearless Revival

 

Enticing

 

 

 

 

 

College Chapel

 

 

Superstar Leo

 

 

 

 

Council Rock


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 24’’16

1.000m à 600m : 23’’75

600m à 400m : 11’’77

400m à 200m : 11’’59

200m à l’arrivée : 12’’39

Temps total : 1’23’’66