QATAR PRIX DU CADRAN (GR1) - Holdthasigreen remet le Cadran à l’heure

Courses / 05.10.2019

QATAR PRIX DU CADRAN (GR1) - Holdthasigreen remet le Cadran à l’heure

PARISLONGCHAMP, SAMEDI

Quel guerrier ! Holdthasigreen (Hold that Tiger) a mis son cœur sur la piste pour remporter ce Qatar Prix du Cadran (Gr1). En un an, quelle différence pour son entourage ! En 2018, il y avait une certaine incompréhension sur les visages lorsque Holdthasigreen a été battu dans ce Cadran par Call the Wind (Frankel). En 2019, le représentant de Jean Gilbert et Claude Le Lay a pris sa revanche sur le représentant de George Strawbridge et il y a eu de nombreuses explosions de joie dans le rond. Pourtant, Call the Wind a poussé Holdthasigreen dans ses retranchements, mais chaque attaque n’a fait que le faire avancer. Trois quarts de longueur les séparent, tandis que Dee Ex Bee (Farhh), toujours en position d’attaque, n’a pas accéléré dans la ligne droite et est troisième à trois quarts de longueur.

Holdthasigreen est de retour. Holdthasigreen avait réalisé une année 2018 formidable, avec une conclusion en apothéose dans le Prix Royal Oak (Gr1). On attendait de grandes choses de sa part en 2019. C’était bien parti en début d’année mais cela s’est gâté au mois de mai : cinquième du Prix Vicomtesse Vigier (Gr2), Holdthasigreen avait ensuite été inexistant dans le Prix Maurice de Nieuil (Gr2). Claude Le Lay, son copropriétaire, nous a dit : « À la première contre-performance, nous nous sommes dit que c’était peut-être un peu de caractère. À la seconde, nous avons pensé qu’il y avait un problème et nous avons eu raison. Nous avons réalisé des prises de sang et le cheval était malade. Ce samedi, il montre qu’il a un moral de gagnant car il n’avait pas couru depuis quatre mois et il fallait réussir à revenir d’emblée à ce niveau. Bruno Audouin est le seul à le préparer et il a fait un travail formidable. »

Bruno Audouin a commenté : « C'est vraiment un cheval formidable, magnifique. Nous savions qu'il était moins bien lors des courses précédentes et nous avons rectifié le tir. Il a pris un peu de vacances. Je remercie l’hippodrome du Mans qui nous a permis de faire un gazon avant de venir ici, ce qui nous a aidés à gagner cette course. Je remercie surtout toute mon écurie, qui se donne à 100 %. C'est grâce à cela que l'on obtient nos résultats actuels. Je remercie ma femme, sans laquelle je ne serais pas entraîneur aujourd'hui. Ce sont vraiment de bons moments. En le marchant aux écuries ce matin, je l'ai senti hyper décontracté… Et je me suis dit que, peut-être, il allait faire quelque chose aujourd’hui. »

Défendre sa couronne dans le Royal-Oak, peut-être… Holdthasigreen décroche le deuxième Gr1 de sa carrière et pourrait désormais tenter de conserver sa couronne dans le prochain Prix Royal Oak… Et tant mieux si les pluies continuent de tomber ! Le cheval aime bien barboter. Claude Le Lay a ajouté : « L’an dernier, nous n’étions pas déçus au sens premier du terme. Nous ne pouvions pas être déçus, tant ce cheval nous avait déjà offert du bonheur. Mais il courait en-dessous de ce que l’on attendait de sa part. Aujourd’hui, il était très bien et, quand c’est le cas, il est incroyable. Pas imbattable, car cela n’existe pas, mais il repousse toutes les attaques qui lui sont portées. De plus, le terrain très souple a été un vrai plus : c’était la première fois qu’il évoluait sur un terrain vraiment à sa convenance. Pour la suite, c’est lui qui nous le dira. Nos chevaux sont nos enfants et nous les écoutons. Si tout va bien, il ira sur le Royal-Oak. »

Call the Wind a des excuses. Call the Wind cède sa couronne avec des regrets, lui qui s'était imposé dans l'édition précédente devant Holdthasigreen. Mais le terrain était alors bon souple et le pensionnaire de Bruno Audouin a une vraie aptitude aux pistes pénibles. Ce samedi, Call The Wind a dû s'élancer en dehors et a été placé en avant-dernière position par son jockey, Aurélien Lemaître, et a rongé son frein jusqu'au tournant final. Progressant tout à l'extérieur dans la dernière ligne droite, il a fourni un superbe effort pour arriver jusqu'à la hauteur d'Holdthasigreen, mais ce dernier a fait preuve de beaucoup de dureté et n'a rien lâché. Le cheval a été desservi par son numéro dans les boîtes, comme l'a expliqué son entraîneur, Freddy Head : « Call the Wind a été battu par son numéro. Si le cheval avait eu un numéro en dedans, il aurait pu se mettre derrière le leader ou dans le groupe de tête. Aujourd'hui, il a été obligé d'attendre avec le 9. Comme quoi, le tirage au sort du numéro dans les stalles est important. Il aurait également fallu qu'il y ait plus de rythme, car il a tiré. »

Dee Ex Bee pas fait pour les courses françaises. Dee Ex Bee était débarrassé de Stradivarius (Sea the Stars) ce samedi, lui qui venait de conclure trois fois deuxième du champion stayer de John Gosden dans les plus belles courses pour stayers d’Angleterre. Ce samedi paraissait être son jour de gloire, mais Dee Ex Bee est tombé sur un os… Pas forcément équin, mais plutôt tactique : le manque de rythme des courses françaises. Pour Mark Johnston, cela n’a vraiment pas plu au cheval. Il nous a expliqué : « Nous sommes très déçus. Le cheval a besoin de partir de loin car il n'a pas vraiment de pointe de vitesse. Il n'a pas apprécié le rythme des courses françaises. »

Pedigree Weatherbys : http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Holdthasigreen.pdf

Le meilleur élément de sa famille. Élevé par Jean Gilbert et Claude Le Lay, Holdthasigreen est un fils d’Hold that Tiger (Storm Cat), vainqueur à 2ans du Grand Critérium (Gr1) et disparu en 2013, et de Greentathir (Muhtathir), gagnante à 4ans sur le mile de Granville et à 5ans sur les 2.100m d’Erbray. Cette dernière a donné deux autres vainqueurs : Holdgreen (Hold that Tiger), auteur de débuts victorieux à 3ans sur les 2.000m de Seiches-sur-le-Loir et vainqueur de sept autres courses modestes, et Srilandagreen (Sri Putra), gagnante d’entrée de jeu à 3ans d’un maiden sur les 2.400m de Clairefontaine-Deauville. Greentathir a un 3ans et un 2ans par Sri Putra (Oasis Dream), ainsi qu’un yearling par Penny’s Picnic (Kheleyf).

La deuxième mère, Lady Honorgreen (Hero’s Honor), a gagné deux courses dont une à 3ans sur les 2.200m de Lyon-Parilly. Outre Greentathir, elle a donné Lady Dolpour (Dolpour), la mère de Lady Lox (Loxias), gagnante sur les haies d’Auteuil et troisième du Prix Wild Monarch (L). Lady Honorgreen est une sœur de Kadgreen (Kadrou), gagnant du Prix Georges Trabaud (L, à l’époque), et de Kingren (King of Macedon), lauréat du Derby du Midi (L).

 

 

 

Storm Bird

 

 

Storm Cat

 

 

 

 

Terlingua

 

Hold that Tiger

 

 

 

 

 

Caveat

 

 

Beware of the Cat

 

 

 

 

T.C. Kitten

HOLDTHASIGREEN (H7)

 

 

 

 

 

 

Elmaamul

 

 

Muhtathir

 

 

 

 

Majmu

 

Greentathir

 

 

 

 

 

Hero’s Honor

 

 

Lady Honorgreen

 

 

 

 

Homer Green


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Du départ à 1.000m : 3’39’’36

De 1.000m à 600m : 24’’66

De 600m à 400m : 12’’91

De 400m à 200m : 12’’13

De 200m à l’arrivée : 12’’77

Temps total : 4’41’’83