QATAR PRIX MARCEL BOUSSAC - CRITÉRIUM DES POULICHES (GR1) - Albigna poursuit la grande année de Jessica Harrington avec les 2ans

Courses / 06.10.2019

QATAR PRIX MARCEL BOUSSAC - CRITÉRIUM DES POULICHES (GR1) - Albigna poursuit la grande année de Jessica Harrington avec les 2ans

PARISLONGCHAMP, DIMANCHE

Une semaine après la victoire de Millisle (Starspangledbanner) dans les Cheveley Park Stakes (Gr1), Jessica Harrington a remporté un autre Gr1 pour les pouliches de 2ans grâce à Albigna (Zoffany), lauréate du Qatar Prix Marcel Boussac - Critérium des Pouliches. L’Irlandaise est très bien armée avec la jeune génération et cela se confirme sur la piste semaine après semaine. Un an après Alpha Centauri (Mastercraftsman) qui avait dominé le mile européen, elle peut rêver à une belle année classique avec une autre pouliche de la famille Niarchos.

En dernière assaillante. Albigna a patienté en sixième position dans le dos de Flighty Lady (Sir Percy). À l’entrée de la ligne droite, elle avait une dizaine de longueurs de retard sur l’animatrice, Marieta (Siyouni), laquelle était partie pour la gloire. Albigna a refait un peu de terrain. Mais ce n’est qu’à 200m du but qu’elle a trouvé son action. Elle a alors terminé vite et elle est venue prendre l’avantage sur Marieta dans les derniers mètres à l’aide de sa grande action. Lauréate de ses deux premières sorties, dont les Airlie Stud Stakes (Gr2), Albigna venait d’échouer dans les Moyglare Stud Stakes (Gr1), mais elle avait une excuse, étant en chaleur. Pour son essai sur le mile, elle a démontré qu’elle pouvait avoir sa place dans le tableau des bookmakers pour les classiques 2020.

Plus précoce qu’Alpha Centauri. Jessica Harrington fait partie des meilleurs entraîneurs d’Irlande. Elle sait aussi bien entraîner des sauteurs comme Sizing John (Midnight Legend), vainqueur d’une Cheltenham Gold Cup (Gr1), que des chevaux classiques ou des 2ans. Dans les tribunes de ParisLongchamp, ses supporters étaient nombreux et ils l’ont chaleureusement applaudie à la remise des trophées. Elle nous a déclaré : « Je ne m'attendais pas à une telle performance de ma pouliche. J'ai été surprise de la voir partir ainsi, car je ne pensais pas qu'elle était à l'aise en terrain pénible. J'ai hâte de revoir la course. Elle est par Zoffany et ses produits ont tendance à aimer ce type de terrain, il était donc possible que ce soit le cas avec elle également. C'est une super victoire. C'est encore une victoire dans un Gr1 avec une pouliche alezane après celle de Millisle à Newmarket, la semaine dernière. Je vais peut-être devenir superstitieuse quand j'irai aux ventes désormais ! Albigna fait plus 2ans qu’Alpha Centauri, elle est plus précoce et plus dure. Pour la suite de son programme, je ne sais pas encore ce que nous allons faire. » Jockey d’Albigna, Shane Foley a ajouté : « Le terrain était bien pénible, elle n'avait jamais couru sur une telle piste. Mais elle s’était entraînée la semaine dernière sur une piste similaire et n’avait pas eu de problèmes. Nous étions donc un peu moins inquiets au sujet du terrain. C’est une pouliche qui a un bon changement de vitesse. »

Une Marieta exceptionnelle. Avant la course, on craignait le terrain pour Marieta qui était déjà sur une distance à la limite de ses possibilités. Mais la représentante de la Cuadra Mediterraneo a remarquablement couru. Vite en tête, elle a mené à une allure régulière. Au Pavillon, elle est partie et s’est détachée de quelques longueurs, faisant illusion. Mais tout à la fin, Albigna l’a rattrapée et battue nettement. Malgré tout, elle ne démérite pas. Son entraîneur, Mauricio Delcher Sanchez, nous a dit : « Dans ce terrain-là, le mile était un peu le bout du monde pour elle. Je pense qu'elle aurait pu faire mieux sur une piste sèche. Elle s'est bien sortie du terrain malgré tout. Elle fait quand même une course formidable, car elle a dû assurer le train et elle est battue par une très bonne pouliche. Elle a placé une belle accélération et confirme sa progression. Nous sommes très contents. Il va falloir qu'on étudie son programme, afin de voir si on la laisse sur 1.600m ou si on la raccourcit. Vous la reverrez l'année prochaine. »

Le beau passage de Flighty Lady. Après avoir eu un excellent parcours, au centre du peloton, Flighty Lady (Sir Percy) a eu un très beau passage à la fin de l’open-stretch, venant comme pour disputer la victoire. À la fin, elle a été courageuse pour conserver la troisième place, faisant dire à son entraîneur Gavin Hernon : « Décrocher la troisième place d'un tel Gr1, c'est formidable. La pouliche a été très malheureuse dans le Prix d'Aumale (Gr3), dont elle s'était classée troisième, sans avoir pris un coup de cravache. Ryan Moore nous avait confirmé cette impression. Malgré cet accessit en terrain lourd ce dimanche, je pense que Flighty Lady est meilleure en bon terrain. Maxime Guyon nous a dit qu'elle était allée jusqu'au bout, mais sans produire l'accélération qu'elle a pu nous montrer sur une piste moins souple. Avec 100m de plus, on pouvait viser la deuxième place. À présent, elle va prendre du repos et attendre l'année prochaine. Elle est née pour faire une 3ans et son propriétaire, Paul Hancock, vise la saison 2020. Je suis heureux de justifier la confiance de ce propriétaire qui me soutient depuis le départ. Il rêve plus des belles courses de 3ans, que de celles à 2ans. » Bionic Woman (Lope de Vega) a terminé quatrième, précédant Plegastell (Planteur) qui s’est très bien comportée pour son essai à ce niveau.

PEDIGREE WEATHERBYS / http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/ALBIGNA.pdf

Sa mère a gagné le Pomone. Albigna est un produit de l’élevage Niarchos. Son père, Zoffany (Dansili), officie chez Coolmore et cette pouliche est son deuxième lauréat de Gr1 après Ventura Storm (Gran Premio del Jockey Club, Gr1). À 2ans, Zoffany s’était classé troisième des Vincent O'Brien National Stakes (Gr1), en terrain souple.

La mère, Freedonia (Selkirk), avait beaucoup de tenue. Sous la férule de John Hammond, elle avait remporté le Prix de Pomone (Gr2, 2.500m), et avait décroché la deuxième place face aux mâles dans le Joe Hirsch Turf Classic (Gr1), à Belmont Park. Elle s’était aussi classée septième de la Japan Cup (Gr1) de Deep Impact (Sunday Silence). Freedonia a également donné Polybius (Oasis Dream), troisième des John Guest Bengough Stakes (Gr3, 1.200m).

La famille Niarchos a cette souche depuis les années 1980. Elle remonte à Bella Senora (Northern Dancer), la quatrième mère d’Albigna. Cette dernière était une propre sœur du champion El Gran Senor (2.000 Guinées, Derby d’Irlande & Dewhurst Stakes, Grs1). Bella Senora n’avait pas gagné avant de produire deux black types, le lauréat de la Coupe (Gr3) D’Arros (Baillamont) et Napoli (Baillamont). Cette dernière a remporté trois Listeds avant de donner le lauréat du Breeders’ Cup Mile (Gr1) Domedriver (Indian Ridge). Les quatre premières mères ont toutes donné au moins un gagnant de Groupe.

Freedonia a une yearling par The Gurkha (Galileo). 

 

 

 

Danehill

 

 

Dansili

 

 

 

 

Hasili

 

Zoffany

 

 

 

 

 

Machiavellian

 

 

Tyranny

 

 

 

 

Dust Dancer

ALBIGNA (F2)

 

 

 

 

 

 

Sharpen Up

 

 

Selkirk

 

 

 

 

Annie Edge

 

Freedonia

 

 

 

 

 

Caerleon

 

 

Forest Rain

 

 

 

 

Napoli


LES CHRONOS

TEMPS PARTIELS

Départ à 1.000m : 40’’31

1.000m à 600m : 23’’21

600m à 400m : 12’’56

400m à 200m : 11’’98

200m à l’arrivée : 13’’20

Temps total : 1’41’’26