QIPCO BRITISH CHAMPIONS FILLIES & MARES STAKES (GR1) - Star Catcher offre un 250e Gr1 à Lanfranco Dettori

International / 19.10.2019

QIPCO BRITISH CHAMPIONS FILLIES & MARES STAKES (GR1) - Star Catcher offre un 250e Gr1 à Lanfranco Dettori

QIPCO BRITISH CHAMPIONS FILLIES & MARES STAKES (GR1)

Star Catcher offre un 250e Gr1 à Lanfranco Dettori

Star Catcher (Sea the Stars) est bel et bien la meilleure pouliche de 3ans en Europe sur 2.400m. L’élève d’Anthony Oppenheimer l’a confirmé en remportant dans les QIPCO British Champions Fillies & Mares Stakes le troisième Gr1 de sa saison, après les Irish Oaks et le Prix Vermeille à l’issue d’une course assez compliquée. Elle semblait battue et prise en sandwich entre Delphinia (Galileo), qui avait animé la course à un train soutenu, et Sun Maiden (Frankel), mais c’était sans compter qu’elle avait en selle Lanfranco Dettori. Il a gardé la pouliche bien équilibrée, a pris l’avantage à 100m du poteau et a repoussé le retour de Delphinia. Il peut lui arriver une fois de se faire battre après avoir pris le meilleur, pas deux… Le pilote italien a signé le 18e succès de Gr1 de sa saison exceptionnelle et le 250e de sa carrière après la déception en selle sur Stradivarius (Sea the Stars) et il a expliqué : « J’étais vraiment déçu mais je suis passé des larmes de tristesse à celles de bonheur en une demi-heure. Star Catcher est très dure et courageuse, je l’aime beaucoup. »

Elle restera à l’entraînement. La bonne nouvelle pour Lanfranco et son entraîneur John Gosden, c’est que la pouliche restera fort probablement à l’entraînement en 2020. John Gosden a dit : « Son propriétaire et éleveur aime beaucoup les courses et donc on peut s’attendre qu’elle soit encore à l’écurie l’an prochain. La Breeders’ Cup, c’est hors de question, c’est dans deux semaines et elle a mis son cœur sur la piste pour gagner. Elle mérite de se reposer. Star Catcher avait gagné en terrain bon et léger, donc c’est bien qu’elle ait été capable de s’adapter dans ces conditions très difficiles. »

Fleeting la grande malheureuse. L’année prochaine, il lui faudra rester loin d’Enable pour trouver d’autres bonnes courses à gagner, mais elle a le droit de progresser, car elle a fleuri assez tard dans la saison. La grande malheureuse de la course – et aussi de la saison – est Fleeting (Zoffany), qui a eu un parcours cauchemardesque, avec toutes les portes fermées sous son nez. Elle mérite bien un Groupe et c’est surprenant qu’avec son rating de 113, elle ne l’ait pas encore trouvé.

Un heureux rachat. L’histoire de Star Catcher est celle d’un heureux rachat. Anthony Oppenheimer avait présenté Star Catcher chez Tattersalls December Foal et il l’avait gardée pour 240.000 Gns (280.000 €). Le tarif de son père Sea the Stars (Cape Cross) était monté de 85.000 à 125.000 € en 2015 quand la pouliche a été conçue. Il est à douze lauréats de Gr1. La mère, Lynnwood Chase (Horse Chestnut), a été achetée 140.000 € sur le ring de Deauville en 2003 et a montré peu de choses en deux sorties en France. Elle s’est refaite comme poulinière. Elle a donné Cannock Chase (Lemon Drop Kid), qui a connu son jour de gloire dans les Canadian International (Gr1), et Pisco Sour (Lemon Drop Kid), qui a remporté le Prix Eugène Adam (Gr2). Lynnwood Chase est une demi-sœur de Lord Admiral (El Prado), lauréat des Jebel Hatta (Gr2).

Lynnwood Chase a une yearling par Frankel (Galileo) et un foal par Time Test (Dubawi).