Sun Chariot Stakes : les deux atouts d’Henri-Alex Pantall

International / 01.10.2019

Sun Chariot Stakes : les deux atouts d’Henri-Alex Pantall

Henri-Alex Pantall sera doublement représenté ce samedi à Newmarket dans les Kingdom of Bahrein Sun Chariot Stakes (Gr1). L’entraîneur de Beaupreau a donné le feu vert pour ses deux pouliches, la 3ans Madeleine Must (Motivator) et la 4ans de Godolphin Crown Walk (Dubawi). C’est une mission difficile que celle qui attend les deux françaises dans une course de très haut niveau, avec, parmi les probables, cinq lauréates de Gr1 dont trois classiques, Laurens (Siyouni), Hermosa (Galileo) et Billesdon Brook (Champs Élysées). Les deux autres qui ont brillé au top niveau sont Iridessa (Ruler of the World), qui aligne trois succès de Gr1, et Veracious (Frankel), la favorite chez quelques bookmakers.

Madeleine Must doit apprécier le style anglais. Le professionnel français, qui a remporté cette année douze victoires black type, dont cinq Grs2 et deux Grs1, sait que la tâche de ses pouliches n’est pas simple mais il est assez confiant. Madeleine Must a ouvert son palmarès le 9 mai dans un maiden au Lion-d’Angers, alors qu’elle était en valeur 36,5, et vient de décrocher son black type dans le Prix de la Cochère (L) à l’issue d’une fin de course impressionnante. Elle est montée en 47,5 de valeur (rating 105). Il lui manque onze livres pour arriver à Laurens, Hermosa et Iridessa. Henri-Alex Pantall nous a confié : « Le programme n’offre pas beaucoup d’opportunités sur le mile, sauf à affronter les mâles dans le Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2). Madeleine Must est une pouliche qui progresse et je pense qu’elle va apprécier le style des courses anglaises, car elle doit attendre et se détendre, ce qui est plus facile chez eux. Je ne sais pas si elle s’adaptera au profil de Newmarket, mais on le découvrira samedi ! »

Crown Walk sur la montante. Les Grs1 ne sont un terrain inconnu pour Crown Walk qui, l’année dernière, après avoir remporté le Prix Chloé (Gr3), s’était classée deuxième dans le Prix Rothschild et quatrième dans les First Lady Stakes à Keeneland. Elle ne compte que deux sorties cette saison, la dernière dans le Prix Quincey (Gr3) où elle a un peu manqué pour finir après presque cinq mois d’absence, en se classant quatrième. « Je trouve qu’elle a effectué une très bonne rentrée et elle est beaucoup montée en condition dans les dernières semaines. Sur ses meilleures valeurs, elle peut jouer un rôle. Je sais que la course est très difficile pour mes deux pouliches mais elles sont au top et méritent cet essai. » Henri-Alex Pantall, qui a gagné plus de 235 courses black types autour du monde, n’a pas encore remporté un succès en Angleterre, où il affiche un score de 6 places en 27 sorties. Il faut effacer ce zéro…