THE EVEREST - Les australiens vraiment trop rapides

International / 19.10.2019

THE EVEREST - Les australiens vraiment trop rapides

THE EVEREST

Les australiens vraiment trop rapides

Les sprinters australiens cinq longueurs devant les européens. La confirmation est arrivée ce samedi à Royal Randwick dans le richissime The Everest qui offrait 14 millions de dollars australiens (8,58 M€). Ten Sovereigns (No Nay Never) est le meilleur cheval d’Europe sur 1.200m avec son rating de 122 et il a terminé bon dernier à cinq longueurs du lauréat Yes Yes Yes (Rubick) qui a battu le record de la piste en 1’07’’32. Ryan Moore a dit tout simplement : « Il m’a déçu, il n’était pas à l’aise. » Ten Sovereigns était en compagnie du lauréat et du très attendu Santa Ana Lane (Lope de Vega) en queue du peloton, alors que Nature Strip (Nicconi) a imposé un train fou, avec les premiers 800m en 44’’91. Quand Yes Yes Yes et Santa Ana Lane sont allés chercher l’animateur, le poulain irlandais est resté dans son action. Il a terminé son effort en 1’08’’17 : il galope vite mais pas assez vite…

Le seul 3ans du lot. Yes Yes Yes était le seul 3ans du lot et il bénéficiait de kg d’avantages au poids, mais il a confirmé tout le talent qu’il avait montré à 2ans quand il avait fait ses débuts sous la férule de Darren Weir, suspendu après une longue enquête sur des abus à l’entraînement. Il était passé ensuite chez Chris Waller et avait déçu en terrain lourd dans les Golden Slipper. Il s’était classé deuxième il y a trois semaines dans les Golden Rose (Gr1) à Rosehill. Son entraîneur, Chris Waller, qui avait acheté le droit à courir pour 600.000 AU$ (368.000 €), a expliqué : « Il manquait d’une course, c’était ma faute. » Le vétéran Glen Boss, 50 ans, qui a connu ses heures de gloire avec la championne Makybe Diva (Desert King), a célébré son retour au pays après une période à Singapour. Il a expliqué : « Cette victoire m’a rappelé la troisième Melbourne Cup de Makybe Diva en 2005. Yes Yes Yes est un poulain électrique. »

CAULFIELD CUP (G1)

La fête du Japon

Il faut se méfier des japonais. Le 4ans Mer de Glace (Rulership) avait gagné chacune de ses cinq sorties cette année, dont trois fois dans des Grs3, et son entourage a décidé de l’aligner dans la Caulfied Cup (Gr1). Il avait un poids assez favorable et il s’est imposé sans problème, d’une bonne longueur et avec de la marge, sur Vow and Declare (Declaration of War) et l’ex-européen Mirage Dancer (Frankel). Finche (Frankel) a fait illusion avant de plafonner dans la ligne droite.

C’est une deuxième victoire pour le Japon après celle d’Admire Rakti (Heart’s Cry) en 2014 dans ce Gr1 formule handicap qui offre cinq millions de dollars australiens (3,06 M€), dont trois (1,83 M€) au gagnant.

La cote de Mer de Glace dans la Melbourne Cup est tombée de 26 à 8/1, mais le favori à 6/1 est l’ex-Ballydoyle Constantinople (Galileo), quatrième à l’issue d’une course sage.