THE EVEREST - Ten Sovereigns, le pari australien de Coolmore

International / 18.10.2019

THE EVEREST - Ten Sovereigns, le pari australien de Coolmore

ROYAL RANDWICK (AUS), SAMEDI

Samedi matin, à 7 h 15, les hommes de Coolmore sauront s’ils ont fait le bon choix en envoyant Ryan Moore, le premier pilote de l’écurie, en Australie pour monter Ten Sovereigns (No Nay Never). Le pari est assez osé, car affronter chez eux les sprinters australiens, surtout sur les 1.200m avec tournant, est très difficile. Un succès dans The Everest, le sprint le plus riche du monde avec ses 14 millions de dollars australiens (8,58 M€) vaut bien plus que l’allocation. Ten Sovereigns peut gagner une place en tant qu’étalon et offrir une très belle publicité à son père, No Nay Never, et a tous les autres fils de Scat Daddy (Caravaggio, Justify et Mendelssohn) proposés par le groupe irlandais sur le marché australien. D’après les bookmakers australiens, Ten Sovereigns est un gros outsider à 25/1. En Europe, il est à 14/1.

Le favori de la course est Santa Ana Lane (Lope de Vega), battu lors de sa rentrée, mais la pouliche Arcadia Queen (Pierro) est en pleine progression et s’annonce dangereuse, tout comme Pierata (Pierro). Ces trois-là ont tiré les trois plus petits numéros de corde, avec lesquels il n’est pas très évident de composer dans un sprint. Redzel (Snitzel), qui a remporté les deux premières éditions de la course, est proposé à 10/1.