TRIBUNE LIBRE - Entreprendre pour la croissance et les allocations

Courses / 30.10.2019

TRIBUNE LIBRE - Entreprendre pour la croissance et les allocations

Par Éric Pechadre, élu sortant au Comité régional Ouest-Anjou-Maine, Candidat PP –collège propriétaires

« Un certain nombre de listes fondent leur communication autour mot "entreprendre", c’est-à-dire préparer activement l’avenir. Je ne peux qu’applaudir. Candidat P.P. dans le collège des propriétaires, je suis moi-même petit propriétaire élu et engagé depuis 20 ans dans l’Institution et chef d’entreprise. Je sais, au quotidien, ce qu’entreprendre veut dire : aller de l’avant, préparer l’avenir, rechercher de nouveaux leviers de croissance.

Nous sommes tous d’accord pour continuer à restructurer l’Institution, pour mettre nos efforts en commun avec LeTrot, pour parler d’une seule voix avec l’État. Mais cela ne peut suffire. Le projet qu’a exposé Hubert Tassin, notre tête de liste, dans une édition récente de Jour de Galop et qui figure dans notre programme, offre une perspective nouvelle d’envergure. Demain, nous demanderons donc d’ouvrir la possibilité de jouer par internet sur toutes les courses P.M.H. de France dont nous pourrons avoir les images en direct, toujours sur internet.

Ce nouvel axe de développement, le "P.M.H. déporté" ouvre une voie nouvelle : celle de la mise en valeur du formidable tissu des hippodromes régionaux qui permettront une présence forte sur le marché du "numérique" pour partir à la conquête indispensable d’une nouvelle clientèle. Le trot, le plat et bien sûr l’obstacle dont chacun connaît l’enracinement dans les régions, seront ensemble les grands bénéficiaires de cette ouverture.

Les frileux chercherons à critiquer cette voie nouvelle, à expliquer que ce n’est pas possible, à nier que le progrès technologique n’impose pas des adaptations fortes. Mais être entrepreneur, ce n’est pas une étiquette qu’on utilise pour faire de la communication. C’est un état d’esprit qui impose de proposer des voies nouvelles. C’est l’état d’esprit des candidats P.P. dont je suis fier de faire partie. »