Waldgeist égale Enable à 128 ; Sottsass champion des 3ans

Courses / 08.10.2019

Waldgeist égale Enable à 128 ; Sottsass champion des 3ans

Waldgeist (Galileo) et Sottsass (Siyouni) sont sortis grandis du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Le lauréat a progressé de quatre livres en affichant un rating de 128, le même produit cette année par Enable (Nathaniel), qui était en tête au classement mondial le 8 septembre, dont la mise à jour est attendue jeudi. Le représentant de Peter Brant, pour sa première confrontation avec les chevaux d’âge, est passé de 120 à 123, ce qui fait de lui le meilleur 3ans du monde avec une livre d’avance sur Japan (Galileo), quatrième dimanche à ParisLongchamp. Comme cela est bien expliqué dans le blog des handicapeurs de France Galop, le poulain de Ballydoyle a servi de référence pour juger la course. Les écarts à l’arrivée, sauf pour le gagnant, qui a fini très fort, ont été « coupés » en raison du terrain très souple.

Une petite Enable à 122. La championne Enable n’a pas fait sa valeur dans le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Cette année, elle avait gagné les Eclipse Stakes (Gr1) en 123, les King George VI and Queen Elizabeth Stakes (Gr1) en 127 et les Darley Yorkshire Oaks (Gr1) en 128. Les deux dernières valeurs, avec la décharge pour les femelles, lui auraient valu un troisième Arc de Triomphe mais elle s’est exprimée dans un tout petit 122, sa valeur la plus basse depuis son succès dans les Oaks (Gr1) en 2017.

Victor Ludorum en valeur 50,5. Le lauréat du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), Victor Ludorum, est resté assez loin des autres grands lauréats de Gr1 issus de son père, Shamardal. Il a été jugé à 50,5 (112/111) avec l’allemand Alson (Areion) à 110. Pinatubo doit confirmer ce samedi son 128 affiché au Curragh alors que Earthlight avait gagné le Darley Prix Morny (Gr1) en 119 et les Juddmonte Middle Park Stakes en 115. La valeur de la gagnante du Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1), l’irlandaise Albigna (Zoffany), n’est pas publiée par France Galop mais, avec le 105 de sa dauphine Marieta (Siyouni), on peut la situer à 110. C’est-à-dire qu’avec la décharge elle aurait battu le poulain.