AUJOURD’HUI AUX COURSES - AUTEUIL - Un superbe bouquet final

Courses / 23.11.2019

AUJOURD’HUI AUX COURSES - AUTEUIL - Un superbe bouquet final

15 H 50 • AUTEUIL • PRIX GEORGES COURTOIS

Gr2 - Steeple-chase - 5ans et plus - 4.400m

Dernière épreuve de la saison pour les meilleurs steeple-chasers d’âge, le Prix Georges Courtois (Gr2) 2019 s’annonce superbe, malgré l’absence de Bipolaire (Fragrant Mix), parti au repos, de même que Carriacou (Califet). Ce dernier est entraîné par Isabelle Pacault, laquelle va courir Jubilatoire. Sur ce même parcours des 4.400m, la fille de Konig Turf a remporté le Prix des Drags (Gr2) au printemps. Lauréate de trois de ses quatre sorties sur le steeple d’Auteuil, Jubilatoire n’a fait que progresser. Elle a la classe pour briller à la fois sur les courtes distances en haies et en steeple sur plus de 4.000m. Généralement, elle attend à l’arrière-garde et elle entame un rapproché en face car elle est capable de poursuivre son effort sur un drôle de rythme durant le dernier kilomètre. Fraîche, elle vient de faire une sage rentrée dans le Prix de Besançon (L), dans lequel elle a terminé fort à la quatrième place. Elle fait figure de lauréate potentielle. Mais elle ne sera pas la seule. Dalahast (Ballingarry) allait très bien jusqu’au moment où il a fait une faute, éjectant Kévin Nabet au rail-ditch dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1). Lui aussi arrive avec de la fraîcheur sur Auteuil et, s’il ne se ressent pas de sa dernière sortie, il peut l’emporter. Après ses deux brillantes victoires dans les Prix Richard et Robert Hennessy (L) et Héros XII (Gr3), Edgeoy (Saddler Maker) a laissé le champ libre à Bipolaire dans La Haye Jousselin, reprenant de la fraîcheur. Il va changer de jockey, Angelo Zuliani étant à pied et il faudra voir s’il va sur le terrain lourd. De plus, le scénario de course pourrait se compliquer s’il se bagarre devant avec Dalahast. S’il déjoue ces pièges, il est lui aussi en mesure de gagner. C’est le Bouquet (Coastal Path) a remporté le Prix Montgomery (Gr3) en traçant un remarquable dernier kilomètre après le rail-ditch. Il se fait généralement oublier dans le parcours avant de bien finir. Cette fois, il s’attaque à plus forte partie, mais attention, il est en constants progrès. Roi Mage (Poliglote) est le vainqueur de l’édition 2017. Il n’a plus été revu depuis sa troisième place dans le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) et va faire sa rentrée, entraîné cette fois par Lionel Larrigade. Sa candidature pose donc quelques points d’interrogation. Tiesto d’Authie (Cachet Noir) a gagné le Prix Général Donnio (L) courageusement. Il court rapproché, mais n’en sera qu’à sa quatrième sortie cette année. Équation (Network) a progressé en étant montée plus près de la tête. Très bien placée au poids, il ne faut pas oublier qu’elle a battu Carriacou en début d’année… Quatrième du Grand Steeple, Roxinela (Muhtathir) est de tous les combats et cette dame de fer peut encore prendre une bonne place.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Srelighonn (F. Nicolle). 2017 : Roi Mage (F. Nicolle). 2016 : Bel la Vie (G. Macaire). 2015 : Pythagore (E. Clayeux). 2014 : Vézelay (E. Clayeux). 2013 : Al Bucq (P. Chevillard).

14 H • AUTEUIL • PRIX LÉON OLRY-ROEDERER

Gr2 - Haies - 5ans et plus - 4.300m

La voie est libre

Consolante du Grand Prix d’Automne (Gr1), le Prix Léon Olry-Roederer (Gr2) s’annonce ouvert en l’absence de Galop Marin (Black Sam Bellamy). C’est une occasion pour un concurrent de décrocher un beau Groupe. Lauréate du Prix Carmarthen (Gr3) devant Galop Marin et deuxième après un bel effort dans le Grand Prix d’Automne, Paul’s Saga (Martaline) comptera parmi les favoris. Si elle répète sa meilleure valeur, elle ne sera pas loin du compte. Le très bon Bosseur (Coastal Path), gagnant d’un Prix Juigné (Gr3) et multiple placé de Groupe, vient de faire une bonne rentrée dans une course à conditions. Il va arriver frais sur ce Gr2 et, s’il ne subit pas le contrecoup de sa réapparition, il ne sera pas loin du compte lui non plus. Raffles Sun (Poliglote) aurait pu essayer de conserver son titre dans le Prix André Michel (Gr3), mais elle va finalement sur ce Gr2. D’un courage hors norme et d’une grande régularité, elle a les moyens de gagner cette course, même si la distance de 4.300m est peut-être un peu longue pour elle. Vainqueur des Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), Georges Courtois (Gr2) et Troytown (Gr3), Srelighonn (Martaline) est plus connu en steeple. Il a fait un retour gagnant sur les haies de Moulins sans convaincre vraiment. Son entraîneur a choisi de lui mettre les œillères australiennes pour la première fois. Il faudra voir ce qu’il peut faire face à une solide opposition sur les balais. Troisième du Grand Prix d’Automne (Gr1) après un succès dans une Listed sur les haies, Bergerac (Spirit One) est très fort à l’automne en terrain lourd. Il va aller devant et peut aller loin d’autant que lui aussi aura la fraîcheur pour lui. Agrapart (Martaline) a surpris en se classant quatrième du Grand Prix d’Automne après avoir attendu. S’il progresse sur cette sortie, il peut se mêler à la lutte pour les bonnes places. Guaduloup (Kapgarde) a terminé troisième d’un gros handicap à Compiègne. C’est un cheval de qualité, mais ce Gr2 représente une sacrée marche à franchir.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Galop Marin (D. Bressou). 2017 : Galop Marin (D. Bressou). 2016 : Blue Dragon (G. Cherel). 2015 : Street Name (G. Cherel). 2014 : Dulce Leo (J.-P. Gallorini). 2013 : Rhialco (E. Clayeux).

13 H 25 • AUTEUIL • PRIX MORGEX

Gr3 - Steeple-chase - 4ans - 4.400m

Bébé d’Or sur sa lancée

Le Prix Morgex (Gr3) va jouer à la fois son rôle de consolante du Prix Maurice Gillois (Gr1) et celui de tremplin vers les sommets pour certains concurrents. Du Grand Steeple des 4ans, nous retrouverons la remarquable Thrilling (Network), troisième et à l’arrivée de tous ses Groupes en steeple, et Flûte des Champs (Timos), qui a molli à la fin pour conclure cinquième. Toutes deux auront une bonne chance de finir dans les trois premiers, en particulier la représentante de l’écurie Gabeur, très dure et à l’aise en terrain lourd. Elle mériterait de remporter son Groupe. Mais un poulain peut devenir un grand d’Auteuil. Son nom ? Bébé d’Or (Poliglote). Sur la montante, il reste sur un succès très convaincant dans le Prix Triquerville (L). Cet attentiste est capable de tracer un superbe dernier kilomètre et le terrain lourd ne l’effraie pas. Il va retrouver Katana One (Sunday Break), qui est allé loin la dernière fois en allant devant, et Forland (Network), lequel parait barré pour les trois premières places. Campinas (Pastorius) a gagné dead-heat le Prix Roger Saint (L). Il suit un programme établi de longue date et il devrait apprécier son retour à Auteuil. D’autant que la pluie est son alliée. Amour du Mathan (Saint des Saints) a visé le Prix Sytaj (Gr3), dans lequel elle a terminé bonne deuxième. Elle aussi est en progrès, mais le niveau ne sera plus le même cette fois. Une place demeure à sa portée. Fahawro (Le Havre) en sera à sa onzième sortie de l’année. Il n’a débuté en obstacle qu’en 2019 mais n’a fait que progresser. En steeple, il a démontré de belles prédispositions, mais il passera un test. Grisy Apple’s (Montmartre) a fait une faute à Compiègne, qui lui a certainement coûté une place. Son entraîneur lui met les œillères australiennes pour la première fois. Lee d’Anjou (Della Francesca) apprécie le terrain lourd, mais sa tâche semble compliquée.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Cat Tiger (D. Bressou). 2017 : Edward d’Argent (G. Macaire). 2016 : Perfect Impulse (A. Chaillé-Chaillé). 2015 : So French (G. Macaire). 2014 : Mali Borgia (M. Rolland). 2013 : Storm of Saintly (G. Macaire).

12 H 50 • AUTEUIL • PRIX ANDRÉ MICHEL

Gr3 - Haies - 4ans et plus - Femelles - 3.600m

Sainte Saône sur la voie Corscia

Elles ne seront que six dans le Prix André Michel (Gr3), mais quel lot ! La favorite sera certainement Sainte Saône (Saint des Saints), éblouissante lauréate du Prix Sytaj (Gr3). La jument de Jeannot Andt va tenter maintenant d’accrocher ce Gr3 sur les haies comme l’avait fait son ex-compagne d’entraînement Corscia (Nickname), laquelle avait réussi le doublé coup sur coup en 2016. Sur la pente ascendante, Côtée Sud (Lord du Sud) a terminé deuxième du Prix Renaud du Vivier (Gr1) à l’issue d’une ligne droite remarquable. Si elle a bien encaissé ses efforts, elle ne sera pas loin de la victoire. Présidente Line (Martaline) a gagné le Prix Bernard Sécly (L), la préparatoire, et aura plus de fraîcheur que les deux premières nommées. Son entraîneur lui met les œillères australiennes pour la première fois. Byzance du Berlais (Martaline) a fini troisième du Renaud du Vivier et elle adore le terrain lourd. Écris l’Histoire (Kapgarde) avait gagné la version printanière du André Michel, le Prix Christian de Tredern (Gr3). Elle a fait une rentrée correcte et sa fraîcheur peut être un atout. Marlonne (Martaline) a bien fini dernièrement et elle peut encore prendre une bonne place.

Le palmarès (Année/Cheval/Entraîneur). 2018 : Raffles Sun (D. Bressou). 2017 : A Mi Manera (F. Nicolle). 2016 : Corscia (G. Macaire). 2015 : Martalette (Y. Fouin). 2014 : Hilton du Berlais (A. Chaillé-Chaillé). 2013 : Une Destiné (P. Peltier).

12 H 20 • AUTEUIL • PRIX NUPSALA

Steeple-chase - 4ans - AQPS - 4.400m

Une belle épreuve

Le Prix Nupsala est un peu la finale des steeples AQPS de 4ans et le lot est bon. Trois chevaux ont été supplémentés : Flying Startandco (Cokoriko), lauréat du Prix Dominique Sartini (L) et sûrement meilleur en haies, Fou Délice (Poliglote), lequel vient de gagner à ce niveau, et Fanfaron Spécial (Gentlewave), décevant quatrième la dernière fois sur un terrain franchement pénible. Ils ont tous trois une chance régulière même si Fanfaron Spécial peut manquer de métier. Flash d’Or (Nidor) s’est lui aussi imposé dans cette catégorie au prix d’une belle accélération. Il portera du poids, mais l’état du terrain va l’avantager. Fox Trot (Enrique) est un métronome et a sa chance pour les places. French Bird (Cokoriko) a très bien travaillé cette semaine, ce qui a incité son entourage à la courir. Si elle tient, elle a la classe pour s’imposer puisqu’elle a devancé Flying Startandco dans le Prix Bayonnet (L). Mais terrain et distance seront deux points d’interrogation.