Avec Garswood, le haras de La Huderie s’inscrit encore un peu plus dans la vitesse et la précocité

Élevage / 17.11.2019

Avec Garswood, le haras de La Huderie s’inscrit encore un peu plus dans la vitesse et la précocité

En intégrant Birchwood, la structure dirigée par Béranger Bussy s’est affirmée sur le créneau de la vitesse et de la précocité. L'arrivée de Garswood pour la saison 2020 renforce encore cette identité.

Garswood (Dutch Art) courait sous les couleurs d'Emma et David Armstrong (Mayson, Mabs Cross, Birchwood…). Lauréat d’une Listed sur 1.000m, à Ayr, au mois de septembre de ses 2ans, il s’est ensuite classé très proche deuxième de Bungle Inthejungle (Exceed and Excel) dans les Cornwallis Stakes (Gr3, 1.000m). À 3ans, pour sa rentrée, il a gagné une Listed sur 1.400m à Newmarket (devant le futur étalon Albheyeb). Il a ensuite remporté les Lennox Stakes (Gr2, 1.400m) devant le futur lauréat classique Caspar Netscher (Dutch Art). En fin de saison de ses 3ans, il s’est classé 3e du Qatar Prix de la Forêt (Gr1) face à la championne Moonlight Cloud (Invincible Spirit), alors âgée de 5ans, et au triple lauréat de Gr1 Gordon Lord Byron (Byron). Dans ce Gr1, il devançait une liste de chevaux de Groupe bien connus (American Devil, Anodin, Sommerabend et Style Vendôme).  Garswood n’a jamais cessé de progresser de 2ans à 4ans, âge auquel il a décroché le meilleur rating de sa carrière. Ce fait d’armes, il l’a réalisé en France, en remportant le Prix Maurice de Gheest (Gr1, 1.300m) face à un lot de valeur (Vorda, Sommerabend, Caspar Netscher, Gammarth…). Le podium de cette course très sélective a vu passer Society Rock (Rock of Gibraltar), Muhaarar (Oasis Dream), Whipper (Miesque’s Son), Anabaa (Danzig), Danehill Dancer (Danehill)…

Né pour aller vite. Garswood est un fils du rapide et précoce Dutch Art (July Cup, Prix Maurice de Gheest, Prix Morny & Middle Park Stakes, Grs1), étalon confirmé qui a produit Mabs Cross (Prix de l'Abbaye de Longchamp, Gr1) et Slade Power (Darley July Cup & Diamond Jubilee Stakes, Grs1), Caspar Netscher (Dubai Duty Free Mill Reef Stakes, Gimcrack Stakes, Nearctic Stakes & 2.000 Guinées allemandes, Grs2)... Le père de mère de Garswood, Kyllachy (par Pivotal comme Siyouni), a gagné les Nunthorpe Stakes (Gr1). Le père de sa deuxième mère, Cadeaux Généreux (July Cup & Sprint Championship, Grs1), est lui aussi lauréat de Gr1 sur le sprint. Ces deux étalons confirmés sont très régulièrement présents dans le pedigree de chevaux précoces et vites. On notera par ailleurs que la famille maternelle est solide et vivante, produisant des chevaux précoces des deux côtés de la Manche. Le pedigree de Garswood est indemne de certains des courants de sang les plus répandus dans l’Hexagone, ce qui lui permet d’être croisé avec un large éventail de juments.

Deux black types… et presque quatre ! Les premiers produits de Garswood sont âgés de 3ans et ils ont déjà montré leur affinité pour la France. Au moment où il arrive en Normandie, il faut certainement voir un signe dans le fait que ses deux gagnants de Groupe l’ont été dans l’Hexagone. Cala Tarida (Garswood), triple lauréate à 2ans, a remporté l’important Prix des Réservoirs (Gr3) à la fin de sa première saison de compétition. La jument a prouvé qu’elle était capable de passer le cap à 3ans, se classant quatrième du Prix Saint-Alary (Gr1) et proche cinquième du Prix de Diane (Gr1). Little Kim (Garswood), gagnante de deux de ses huit sorties à 2ans, a notamment remporté le Prix du Bois (Gr3) à Deauville. Mais Garswood est aussi le père de bons sprinters qui s’illustrent dans les gros handicaps anglais, comme Gabrial the Wire (Garswood) ou Pendleton (Garswood), lesquels sont crédités de ratings équivalents à des chevaux de Listed en France. La probabilité que ces deux-là deviennent black types est donc réelle. Sans oublier qu’une grosse production est à venir.

Un tarif attractif. Béranger Bussy, qui dirige le haras de La Huderie, nous a expliqué : « C’est un cheval solide avec de la taille, un physique impressionnant, en plus d’un super caractère. Ces qualités font qu’il est très complémentaire de Birchwood, lequel est compact, taillé en 2ans, avec de l’influx. Je pense que ces deux chevaux correspondent vraiment à ce que le marché recherche, en provenance du pays qui fait référence en ce qui concerne la précocité et la vitesse. Comme Birchwood, Garswood est proposé à un tarif très attractif de 5.000 € poulain vivant, un super rapport qualité-prix pour un gagnant de Gr1 solide, déjà père de gagnants de Groupe à 2ans. Sa grande génération de 3ans sera en piste outre-Manche, l’année où ses premiers produits conçus en France seront yearlings. Ses propriétaires l’ont toujours soutenu et ils continueront à le faire. C’est vraiment une superbe opportunité d’avoir un tel cheval aux côtés de Birchwood, lequel est très populaire (93 juments saillies en 2019 et 94 en 2019). Ce dernier produit de très beaux poulains compacts, harmonieux, avec un profil précoce. Merci encore à Emma et David Armstrong pour leur confiance. »