En 2020, Laccario vise Dubaï et la France

International / 06.11.2019

En 2020, Laccario vise Dubaï et la France

En 2019, le Gestüt Hof Ittlingen réalise une belle saison, notamment grâce à Enjoy the Moon (Sea the Moon), lauréat du Grand Prix du Nord (L) ce mercredi à Chantilly, mais aussi et surtout avec Laccario (Scalo), lauréat du Derby allemand et troisième du Grosser Preis von Baden (Grs1) face à ses aînés. Manfred Ostermann dirige ce haras familial qui fait courir sous ses célèbres couleurs rouge et blanc. Ce mercredi, il nous a expliqué : « Je viens d’avoir une conversation avec Andreas Woehler, l’entraîneur de Laccario. Ce professionnel a une réelle expérience à l’international. Nous envisageons d’envoyer le poulain à Dubaï au printemps prochain. C’est un sujet qui a vraiment besoin de bon terrain, il déteste le souple et nous sommes certains de trouver les conditions adéquates à Dubaï à cette période l’année. » Toutes les victoires de Derby sont importantes pour les éleveurs-propriétaires allemands, mais celle de Laccario a une saveur particulière car le Gestüt Hof Ittlingen a aussi élevé son père et ses trois premières mères. Mais ce haras a aussi élevé le troisième du classique 2019, Accon

(Camelot). Manfred Ostermann poursuit : « En 2019, notre génération de 3ans est très bonne, avec Laccario, Accon et Enjoy the Moon. En l’espace de 25 années, nous avons élevé quatre gagnants de Derby : Laccario (2019), Lucky Speed (2013), Laroche (1994) et Lando (1993). Produire un gagnant de Derby est un objectif toujours très difficile à atteindre. Je pense que Laccario est meilleur que Lucky Speed, lequel a confirmé par la suite aux États-Unis. Il a plus de classe et un meilleur physique, ce qui lui confère certainement un potentiel plus élevé pour l’avenir. Laccario est issu de la proche famille de Lando (Acatenango) qui avait gagné une grande édition, battant le record de l’épreuve, tout en dominant Monsun (Königsstühl) dans un éclair de classe. Ce dernier est ensuite devenu le remarquable cheval de course et le grand étalon que l’on connaît. Lando, comme beaucoup de chevaux de la famille de Laccario, n’a cessé de progresser avec l’âge. Sa plus grande performance est certainement sa victoire, à l’âge de 5ans, dans la Japan Cup (Gr1). Lui aussi préférait le bon terrain. Nous avons donc bon espoir que Laccario devienne performant à l’international en 2020, à Dubaï dans un premier temps et, peut-être, ensuite, en France. »