Pour cinq millions, Larry Best s’offre une bonne (première) poulinière

International / 06.11.2019

Pour cinq millions, Larry Best s’offre une bonne (première) poulinière

LEXINGTON (US), MARDI

Larry Best, le patron d’Oxo Equine, a acheté sa première poulinière. Et quelle jument ! Ce mardi à Fasig-Tipton, il a posé une enchère de cinq millions de dollars (4,5 M€) pour Blue Prize (Pure Prize). Samedi à Santa Anita, cette dernière a remporté la Breeders’ Cup Distaff (Gr1). Le propriétaire était sur place pour acheter des foals – il en a acquis trois pour 1,62 million de dollars (1,62 M€) –, quand il a vu la jument. Et il en est tombé amoureux : « Je n’étais pas à Santa Anita. Mais quand je l’ai vue arriver ici, après la course, elle m’a impressionné : je n’avais jamais vu un si beau pur-sang. À présent je suis un éleveur et j’ai une gagnante de la Breeders’ Cup. C’était fort probablement la seule façon d’en obtenir une… » Depuis son premier achat en 2016, Larry Best à investi 34,36 millions (30,94 M€) pour acheter 38 sujets aux ventes, dont 12 millionnaires. Ce sont tous des yearlings ou des 2ans présentés aux breeze up. Il a déjà gagné deux Grs1 grâce à Cambier Parc (Medaglia d’Oro). Avec ses investissement à Fasig-Tipton en novembre, il a pris la tête du classement des acheteurs sur le marché américain avec 16,74 millions (15,07 M€), devançant même Godolphin à 16 millions.

Dix-huit millionnaires. La boutique de Fasig-Tipton proposait cette année 25 lots de moins qu’en 2018. Tous les indicateurs sont à la baisse, sauf le pourcentage de vendus. Le chiffre d’affaires a chuté de 89,47 à 68,01 millions (61,24 M€) et le prix moyen s’est fixé à 531.336 $ (478.000 €), soit un recul de 16,8 %. La tranche la plus importante est celle des femelles qui a atteint 59,43 millions (53,52 M€) pour 79 vendues et un prix moyen de 752.258 $ (677.500 €). En 2018 le prix moyen pour 80 femelles était autour du million de dollars. Une telle performance est difficile à reproduire, mais 18 femelles ont affiché un prix à sept chiffres, c’est-à-dire quatre de plus qu’en 2018.

Le Japon pèse 19 % du marché. Les 18 millionnaires sont responsables à elles seules de presque la moitié du marché (33,85 M$ soit 30,48 M€). Les investisseurs japonais ont joué un rôle très important. Katsumi Yoshida a acheté cinq lots, dont le deuxième prix, la lauréate de Gr1 Photo Call (Galileo) qui a un pedigree proche de celui de Magical (Galileo) et de Rhododendron (Galileo). Il a dû mettre 2,7 millions (2,43 M€) pour la jeune poulinière pleine de Quality Road (Elusive Quality). K.I. Farm a eu le dernier mot à deux millions (1,8 M€) pour la championne canadienne Wonder Gadot (Medaglia d’Oro), qui a battu les mâles dans le Queen’s Plate, l’équivalent du Derby, qui n’a pas le label Gr1. D’autres japonais comme Lake Villa Farm, Paca Paca Farm et Shadai Farm ont animé la vente et le cumul des achats japonais est de 13 millions (11,7 M€), c’est à dire 19,1 % du chiffre d’affaires.

Le joli profit de Belvoir Bay. Blue Prize n’était pas la seule lauréate de la Breeders’ Cup 2019 à passer sur le ring de Fasig-Tipton. Belvoir Bay (Equiano), qui a remporté le Turf Sprint (Gr1), a été adjugée 1,5 millions (1,35 M€) au courtier Mike Shannon, lequel n’a pas dévoilé le nom de son client. Elle va rester aux États-Unis. L’année dernière, la jument qui appartenait à une association entre le Team Valor et Gary Barber, a été adjugée 625.000 $ (562.000 €) à ce dernier. Il s’est fait plaisir en course, décrochant 1,11 million d’allocations (999.000 €) avant de réaliser un beau profit sur le ring.

Un bon achat pour les Wertheimer. Les investisseurs européens ont été assez timides. Même si David Redvers a acheté pour 1,2 million (1,08 M€) Diva Delite (Repent). Son nom ne vous dit peut-être rien. Mais c’est pourtant la mère de la championne Midnight Bisou (Midnight Lute) et elle est pleine du lauréat de la Triple Crown Justify (Scat Daddy). Les frères Wertheimer ont posé l’enchère gagnante à 835.000 $ (752.000 €) pour la 4ans Nootka Sound (Lonhro), gagnante de Gr3 et pleine de Medaglia d’Oro (El Prado). Ce mercredi tout les acteurs ont pris la direction de la première des 12 sessions de Keeneland novembre.