GOFFS NOVEMBER FOAL - Le frère de Ghaiyyath chez Godolphin pour 1,2 million

International / 20.11.2019

GOFFS NOVEMBER FOAL - Le frère de Ghaiyyath chez Godolphin pour 1,2 million

Tout le monde l’attendait et quand il a posé ses pieds sur le ring de Goffs November Foal, le crieur a été obligé de descendre à 200.000 €. Le propre frère de Ghaiyyath (Dubawi) est alezan, très alezan avec du blanc, mais les enchères sont tout de suite tombées. La robe ne fait pas galoper les chevaux et maman Nightime (Galileo), lauréate des 1.000 Guinées irlandaises (Gr1), était alezane aussi comme Urban Sea (Miswaki). Godolphin a eu raison de la concurrence de David Redvers, agissant pour Qatar Racing, et il s’est adjugé le poulain pour 1,2 million, top price d’une vente qui a affiché une progression de tous les indicateurs.

Le shopping du cheikh Hamdan. Le cheikh Hamdan Al Maktoum a misé sur des pouliches de belles origines. Il a payé 575.000 € une demi-sœur par Dark Angel (Acclamation) de la lauréate classique Just the Judge (Lawman), présentée par Ballylinch et élevée par Joan Keaney Dempsey. C’est pour 360.000 € qu’il s’est offert une Lope de Vega (Shamardal) demi-sœur de Venus de Milo (Duke of Marmalade), gagnante de Gr3 et placée de Gr1 à plusieurs reprises. Les pinhookers ont eu aussi leur mot à dire. Flash Conroy de Glenvale Stud a investi 360.000 € pour le propre frère du 2ans Mystery Power (No Nay Never), gagnant de Gr2. Une pouliche par Sea the Stars (Cape Cross), issue d’une demi-sœur de la lauréate des Cheveley Park Stakes (Gr1) Millisle (Starspangledbanner) et produit d’un foal-sharing entre Stonethorn Farm et la famille Tsui, a été adjugé 350.000 € au courtier Ed Sackville.

Un pinhooking National. L'Irish National Mare Syndicate a enregistré un très bon profit avec un investissement en France. Le syndicat formé par le haras irlandais a acheté 62.000 €, chez Arqana, la jeune poulinière Boldarra (Giant’s Causeway), une Wertheimer inédite mais demi-sœur de deux gagnants de Groupe aux États Unis. C’est avec une saillie d’Invincible Spirit (Green Desert), qui officiait à 120.000 €, qu’a été conçu un mâle acheté 330.000 € par Godolphin.

Coolmore investit sur Holy Moon. Coolmore n’a pas raté l’opportunité de surfer sur la vague d'Holy Moon (Hernando), la poulinière qui a produit la malheureuse Sea of Class (Sea the Stars) et les trois gagnantes des Oaks d’Italia (Gr2) Cherry Collect (Oratorio), Charity Line (Manduro) et Final Score (Dylan Thomas) qui sont désormais au Japon. La grande poulinière a oublié de produire une autre pouliche après Sea of Class, mais M.V. Magnier a payé quand même 280.000 € pour un mâle par Camelot (Montjeu). Holy Moon a donné cinq gagnantes de Groupe mais deux de ses poulains ont décroché du black type, notamment Back on Board (Nathaniel), deuxième du Derby Italiano (Gr1).

Les jeunes lions. Les étalons avec leurs premiers foals sur le marché se sont bien sortis de la vente. Un poulain par Caravaggio (Scat Daddy) a fait monter les enchères à 240.000 € avant d’être adjugé à Brendan Holland de Grove Stud. Churchill (Galileo), voisin de box de Caravaggio, a eu deux poulains adjugés respectivement à 140.000 € et 135.000 €. Le deuxième est un demi-frère du lauréat du Derby Italiano Keep on Fly (Rip van Winkle) et il a été acheté par l’Azienda Agricola Sant’Uberto qui a investi une fortune compte tenu de la santé des courses en Italie. Les deux produits d’Ulysses (Galileo) ont affiché respectivement 175.000 € et 150.000  €. Le premier est un demi-frère de Seahenge (Scat Daddy), lauréat de Gr2 à 2ans et étalon au haras de la Haie Neuve. Ribchester (Iffraaj) a affiché trois prix à six chiffres sur huit poulains offerts et Profitable (Invincible Spirit) a enregistré son meilleur prix sur le coup de 18 h 30 avec une pouliche achetée 205.000 € par Hamish Macauley qui est arrivé à la dernière minute de Deauville.