GRAND STEEPLE-CHASE DE BORDEAUX (L) - Chinco Star remet James Reveley sur orbite

Courses / 25.11.2019

GRAND STEEPLE-CHASE DE BORDEAUX (L) - Chinco Star remet James Reveley sur orbite

BORDEAUX-LE BOUSCAT, LUNDI

Nous avons assisté à un très beau Grand Steeple-Chase de Bordeaux (L) qui aurait mérité une autre exposition que celle d’un sombre lundi de novembre. Absent depuis sa chute à Waregem avec Chao Chao (Diamond Green), qui l’avait contraint à une opération au coude pour la pose d’une prothèse, James Reveley a signé un retour gagnant dans ce "classique" bordelais. Associé à l’un de ses chevaux de cœur, Chinco Star (Malinas), qui évoluait sur un terrain lourd qu’il adore et fort d’une bonne deuxième place dans le Prix Général Donnio (L), il a monté une belle course. Sur cette longue distance de 5.300m, Chinco Star a galopé en dernière position alors que Dalko Morivière (Balko) animait l’épreuve à bonne allure. Il a très bien sauté et au dernier passage en face, le représentant de l’écurie Zingaro est arrivé derrière l’animateur avec beaucoup de ressources. Il a pris les commandes pour franchir l’open-ditch du tournant final et s’est détaché entre les deux dernières haies, prolongeant son effort pour l’emporter de six longueurs et demie. Dalko Morivière a très bien couru après avoir supporté tout le poids de la course, finissant deuxième devant Saint Palois (Saint des Saints), fautif sur la dernière haie, et El Gringo (Kamsin).

Un bel hiver s’annonce pour Chinco Star et El Gringo. Isabelle Gallorini présentait deux chevaux dans ce Grand Steeple, Chinco Star et El Gringo, respectivement premier et quatrième. Ces deux chevaux peuvent encore espérer briller à Pau, où ils ont déjà montré de la qualité. Leur entraîneur a déclaré : « Chinco Star est un bon cheval. Je n’avais pas prévu de disputer cette course avec lui et il devait aller directement à Pau. Le matin, je l’ai monté, il avait la queue sur les reins, il ronflait et finalement nous avons décidé d’aller sur ce Grand Steeple. J’avais peur du changement de rythme par rapport à Auteuil, mais c’est un bon cheval. C’est un succès sympathique pour James [Reveley, ndlr] qui est revenu avec une prothèse au coude et qui a tenu à monter Chinco Star. C’est son cheval de cœur à l’écurie. Il est venu sauter le cheval le matin et voulait vraiment le monter. El Gringo a très bien couru, il était moins affûté que l’autre. Son jockey m’a dit qu’avec un parcours en steeple en plus dans les jambes, il aurait été à la lutte pour la deuxième place. De plus, il découvrait la distance. »

Un cheval de rêve. Après trois mois d’absence, James Reveley a anticipé son retour pour être associé au fils de Malinas. Sourire radieux après l’arrivée pour le jockey anglais qui a dit : « Chinco Star, c’est un cheval de rêve à monter et il fallait être à 100 % pour lui. Mais je savais que je ne reprenais pas pour rien. Au départ, je voulais être plus près dans le parcours mais le peloton est revenu à nous. Il l’a bien fait. C’est un cheval tellement facile qu’il pourrait être monté par des gosses. »

Le frère de Cagnard et Colline Magique. Élevé par Jean-Paul et César Gallorini, Chinco Star est un fils de Malinas et de Carmenga (Tiger Hill), gagnante par deux fois en plat. C’est le frère de Cagnard ** (Ultimately Lucky), deuxième du Prix Général Donnio (L), et de Colline Magique (Great Pretender), troisième des Prix Sagan (L à l’époque) et Wild Monarch (L). Carmenga a un yearling par Fly with Me du nom de Crazy Baby. La deuxième mère de Chinco Star, Confines (Acatenango), a été exportée en Espagne.

 

 

 

Niniski

 

 

Lomitas

 

 

 

 

La Colorada

 

Malinas

 

 

 

 

 

Königsstühl

 

 

Majoritat

 

 

 

 

Monacchia

CHINCO STAR (H7)

 

 

 

 

 

 

Danehill

 

 

Tiger Hill

 

 

 

 

The Filly

 

Carmenga

 

 

 

 

 

Acatenango

 

 

Confines

 

 

 

 

Comprida