Le mot de la fin - Trouville

Le Mot de la Fin / 04.11.2019

Le mot de la fin - Trouville

Ils ont attendu Christophe Soumillon pour le débuter et ils ont eu raison. Un cheval nommé Trouville (Deep Impact), fils de Lady Deauville et propre frère de Les Planches, ne pouvait pas gagner avec un pilote japonais. Bref, les jockeys japonais n’ont pas fait de cadeau au poulain mais "Soumi" a quand même réussi à le sortir pour décrocher un premier succès, dimanche à Kyoto. Au contraire, les propriétaires de Pecorino Romano (Lord Kanaloa) ont fait le mauvais choix dans les Fantasy Stakes (Gr3), samedi sur le même hippodrome. Déjà, c’est une pouliche nommée d’après un fromage de brebis produit dans la campagne autour de Rome, et en plus, avec sur place un jockey né dans la capitale italienne comme Mirco Demuro, il fallait en profiter ! Montée par Yuichi Fukunaga, elle a terminé septième…

Lady Deauville a été achetée chez Arqana, bien sûr, mais a fait carrière en Angleterre et autour de l’Europe. C’est avec Dominique Bœuf qu’elle a gagné une Listed alors qu’avec Olivier Peslier, elle a décroché sa première place de Groupe dans le Prix du Calvados…