Les courses, ce sport (presque) comme les autres

Courses / 29.11.2019

Les courses, ce sport (presque) comme les autres

Les courses, ce sport (presque) comme les autres

Coralie Pacaut et Thierry Gillet vont représenter les courses hippiques à la 18e édition des Étoiles du Sport, parmi dix-neuf autres duos composés d’un champion reconnu dans son sport et d’un jeune espoir. Pour la première fois, les courses font partie des disciplines sportives retenues ! Tout simplement énorme.

Si vous aimez le sport et suivez son actualité, vous avez forcément entendu parler des Étoiles du Sport. Le concept est né en 2002 sous l’impulsion de Benoît Eycken (ancien compétiteur national en ski de bosses) et Sébastien Foucras (champion de ski acrobatique). L’objectif ? Promouvoir les valeurs du sport, partager les expériences, tendre la main aux meilleurs espoirs du sport français. Chaque année, un comité d’éthique, composé d’un président — Stéphane Diagana depuis 2018 — de sportifs, de membres du ministère des Sports, de partenaires… décide quels grands sportifs vont devenir "parrains". Ils peuvent choisir également de faire entrer une nouvelle discipline, pas forcément olympique, pour la faire découvrir au grand public. Les parrains choisissent leurs étoiles, et les vingt tandems se retrouvent à Tignes, pour cinq jours d’échanges, de challenges sportifs, de coaching…

Et en 2019, le miracle a eu lieu ! Thierry Gillet nous raconte : « J’ai rencontré Benoît Eycken, l’un des fondateurs des Étoiles du Sport, il y a quelques années, par le biais du médecin-conseil de l’Association des jockeys, François Duforez. Avec Jacques Ricou, nous lui avions présenté notre métier, et il avait accroché. Il nous avait dit qu’il aimerait faire entrer les courses dans une édition des Étoiles du Sport. J’ai été contacté, au nom de l’association, il y a quelques semaines, dans ce sens. J’en ai parlé avec Stéphane Pasquier et nous avons réfléchi à qui nous pourrions proposer d’être parrain. Malheureusement, à cette période de l’année, beaucoup des grands noms de notre profession sont partis à l’étranger, ou en meeting. Alors, pour ne pas laisser passer cette opportunité, je me suis proposé ! Ensuite, il a fallu trouver l’étoile ! Le choix de Coralie est logique : elle est actuellement dixième du classement de la Cravache d’Or, à tout juste 21 ans, et elle était disponible pendant la durée de l’événement. »

Déjà dans le TGV pour Tignes, Coralie Pacaut explique : « Je suis ravie d’avoir été choisie pour représenter les courses. Je suis surtout très contente que l’on soit considéré, pour une fois, comme des sportifs ! J’ai hâte de vivre ces moments de partage. J’ai moi-même fait beaucoup de sport, notamment de la natation synchronisée, et j’ai un vrai goût pour le sport en général. » Coralie, étoile de l’année ? Réponse le 4 décembre !