Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Optimisation

Le Mot de la Fin / 15.11.2019

Optimisation

L’optimisation du programme commence à porter ses fruits. L’étude des chiffres au 3 novembre 2019 en atteste. Les courses réunissant sept partants (ou moins) sont celles qui posent problème au niveau du jeu. En comparaison avec les données disponibles à la même date en 2018, ces épreuves peu fournies sont moins nombreuses en plat (460 en 2019, contre 563 en 2018, soit -18 %), mais aussi sur les obstacles (-32 %). Après calcul, il s’avère que ces résultats ont généré 9,9 millions d’euros d’enjeux supplémentaires en plat et 9,3 millions en obstacle. C’est l’équivalent du chiffre d’affaires de deux dimanches ! Au cours de la même période, le nombre moyen de partants en France s’améliore. Hors courses à événements et supports de Quinté+, il passe de 9,5 à 9,9 concurrents en obstacle et de 10,9 à 11 en plat. C’est notamment le résultat de la réduction du nombre des courses dans notre pays. Il est intéressant de comparer ces chiffres avec ceux de nos voisins. Outre-Manche, en 2018, la moyenne de partants par course était de 8,5 en obstacle et de 9,2 en plat. Malgré la vitalité de leur base de propriétaires, la qualité de leurs chevaux et la puissance de leur élevage, les Anglais peinent (eux aussi) à organiser des courses fournies.