Population

Le Mot de la Fin / 05.11.2019

Population

Gouverner, c’est prévoir. Alors que nous sommes en pleine campagne électorale, l’obstacle est au centre de toutes les préoccupations. Avec notamment l’idée que le programme doit être mieux adapté aux effectifs. En France, personne n’est capable de dire combien de chevaux d’obstacle voient le jour chaque année… Contrairement à nos amis Anglo-Irlandais ! Comment font-ils ? Weatherbys publie tous les ans son Fact Book. Ce document rassemble une foule de données relatives à l’élevage en Irlande et en Grande-Bretagne. On y trouve des statistiques très pointues, comme l’âge des mères mises à la reproduction ou la répartition du nombre total de saillies par semaine sur une année. Dans cette somme de données – que le SIRE est certainement capable de fournir dans la majorité des cas –, il y en a une qui a retenu toute notre attention. Lors des démarches administratives, les éleveurs anglo-irlandais doivent préciser l’orientation de leur croisement. Pour cela, ils ont trois possibilités : plat, obstacle ou polyvalent (dual purpose). Il est ainsi possible de savoir quelle est la proportion de chevaux qui sont élevés spécifiquement pour l’obstacle !

Photo : L’orientation des poulinières irlandaises en 2016 (source Weatherbys)