PREMIO LYDIA TESIO (GR2) - Call me Love et ciao ciao Italia

International / 03.11.2019

PREMIO LYDIA TESIO (GR2) - Call me Love et ciao ciao Italia

CAPANNELLE (IT), DIMANCHE

Quand arrive le Premio Lydia Tesio (Gr2), le génie de Fabio Branca s’allume. Le pilote italien a remporté pour la cinquième fois au cours des dix dernières éditions la course de femelles qui a perdu le label Gr1 mais reste un très bon objectif. Cette année, il a innové en prenant la tête et a imposé le train avec la favorite italienne Call me Love (Sea the Stars). La pouliche s’est bien posée, et quand la française Moonoon (Sea the Moon) est venue prononcer son attaque, elle est repartie de la plus belle pour passer le poteau avec une longueur et demie d’avance, alors qu’Elisa Again (Champs Élysées), qui a tenté d’attaquer à 500m du poteau, s’est octroyé la troisième place. Lanana (Sepoy) a fait illusion pour un moment avant de plafonner à la cinquième place avec Zillione Sun (Zambezi Sun), septième.

Un nouveau propriétaire japonais et un futur aux États-Unis. Fabio Branca a expliqué : « Personne ne voulait aller devant, alors tant pis, j’ai pris la tête car je ne voulais pas me battre avec elle. » Call me Love, tout comme les quatre autres gagnantes du Premio Lydia Tesio de la Scuderia Effevi, a couru la dernière course pour la casaque de Felice Villa. C’est encore un propriétaire japonais, Ryuzo Kaimoto, qui l’a achetée avec l’aide du courtier italo-américain Eugenio Colombo. La pouliche ne partira pas pour le Japon tout de suite, elle va poursuivre sa carrière aux États-Unis.

Une place qui vaut cher pour Moonoon. Moonoon a étoffé son palmarès avec une belle place de Gr2. Son entraîneur, Christophe Ferland, est très content de la pouliche : « Elle a vraiment très bien couru et sur un terrain très difficile. Un instant j’ai cru qu’elle allait pouvoir le faire mais une place de Gr2, c’est déjà bien. Elle va rester à l’entraînement, et en 2020, elle peut commencer dans une Listed en début de saison car elle a montré aimer le terrain lourd. »

Une petite-fille de Field of Hope. Call me Love, élevée par Grundy Bloodstock, la griffe de Franca Vittadini, a été achetée 82.000 Gns (100.000 €). C’est le deuxième produit black type de Fresnay (Rainbow Quest), une fille de Field of Hope (Selkirk), qui a gagné le Prix de la Forêt (Gr1) et le Prix d’Astarté (Gr2 à l’époque) avant de produire cinq sujets black types dont le placé des 2.000 Guinées Olympian Odyssey (Sadler’s Wells).

Fresnay a une yearling par Sea the Stars (Cape Cross), propre sœur de Call me Love, et est pleine de Charm Spirit (Invincible Spirit).

PREMIO ALOISI (GR3)

Nikisophia, une pouliche qui galope vite

La pouliche de 3ans Nikisophia (No Nay Never) a décroché le Premio Aloisi (Gr3), le championnat d’automne des sprinters en Italie. Très brillante, elle a galopé en première ligne dès le départ pour repartir avec courage sous les attaques de From me to Me (Lope de Vega) et s’est imposée d’une longueur. Son pilote, Giuseppe Ercegovic, qui a remporté son premier Groupe, a expliqué : « C’est une bonne pouliche qui aime bien le terrain, et de la façon dont elle a gagné, elle peut aussi aller sur un peu plus long. Elle est vite mais ce n’est pas une pure pouliche de sprint. »

Et de neuf pour No Nay Never. Nikisophia est la neuvième gagnante de Groupe en deux générations pour son père, No Nay Never (Scat Daddy). Achetée 72.000 € par Mayfield Stables chez Goffs Orby, elle a été dénichée pour 52.000 € par Marco Bozzi à la breeze up Arqana. Un très joli achat car elle possède un papier de poulinière. Sa mère, Apache Dream (Indian Ridge), a donné aussi Hall of Mirrors (Duke of Marmalde), lauréat de Gr3 en Irlande et remonte à la souche du lauréat classique Indian Haven (Indian Ridge) et de Count Dubois (Zafonic), gagnant de Gr1 et bon étalon en Afrique du Sud.

PREMIO DIVINO AMORE (L)

Lorelei Rock pour le tandem Botti & Demuro

Alessandro Botti et Cristian Demuro ont laissé leur signature sur cette réunion de Capannelle. La pouliche de 2ans Lorelei Rock (Camacho) s’est imposée dans la toute dernière foulée dans le Premio Divino Amore (L), sur 1.000m. Jugée assez bonne pour courir les Albany Stakes (Gr3) à Royal Ascot, elle a rejoint cet été l’écurie d'Alessandro Botti. Elle venait de se classer cinquième dans le Prix Zeddaan (L).