PRIX BERNARD SECLY (HAIES) (L) - Présidente Line peut rêver de Cheltenham

Courses / 03.11.2019

PRIX BERNARD SECLY (HAIES) (L) - Présidente Line peut rêver de Cheltenham

AUTEUIL, DIMANCHE

Présidente Line (Martaline) a montré un drôle de changement de vitesse pour remporter le Prix Bernard Secly (L). Alors oui, la représentante du haras de Montaigu a certainement été aidée par la faute, à la dernière haie, de Philanthrope (Doctor Dino)… Mais Présidente Line n’a pas volé ce succès, elle qui rendait du poids à toutes ses adversaires. Attentiste, elle s’est rapprochée dans le tournant final et a fini très vite pour prendre deux longueurs et demie à Philanthrope. Équation (Network) est troisième à trois longueurs, traçant un dernier kilomètre correct.

L'André Michel puis l’Angleterre. Présidente Line s’impose dans un bon style et peut rêver de Cheltenham. Alain Couétil l’avait déjà amenée en Angleterre pour le Festival 2018, où la pouliche n’avait pas démérité en concluant septième dans une arrivée serrée. Elle va désormais retenter sa chance en Angleterre, avec des ambitions. Alain Couétil nous a dit : « Nous allons nous diriger vers le Prix André Michel (Gr3) si la pouliche récupère bien. Après, nous prendrons la direction de Cheltenham. L’idée est d’y aller en janvier d’abord, puis pour le Festival au mois de mars. Elle sera engagée dans les courses pour femelles. L’an dernier, elle avait bien couru à Cheltenham : nous avions eu un très mauvais parcours car nous avions pris l’avantage trop tôt et nous n’avions pas pu aller au bout. C’est une jument qui a une accélération sèche : elle a 300m ou 400m très vite, donc il faut bien doser son effort. Aujourd’hui, je trouve déjà qu’il est venu un peu tôt. Elle ne fait pas d’effort dans un parcours, donc elle sait s’adapter aux courses anglaises. »

Un bonheur pour son nouvel entourage. Présidente Line décroche un premier succès pour le haras de Montaigu, qui l’a achetée 100.000 € lors de la vente d’été Arqana 2019. C’était sa deuxième sortie pour ses nouvelles couleurs et, pour eux, elle décroche le plus beau succès de sa carrière. Aliette Forien nous a dit : « Elle est très sérieuse, elle saute bien, elle est calme… Nous l’avions achetée au mois de juillet pour en faire une poulinière. Ce n’est que du bonheur ! Pour sa première sortie pour nous, elle est deuxième… Et aujourd’hui elle gagne ! Je pense qu’on va aller à Cheltenham, nous avons vraiment envie d’y aller. Après, elle sera maman : elle peut aller au haras après Cheltenham, ce ne sera pas trop tard. Pour le futur étalon, nous pensons à Doctor Dino… Cela fera un petit blond ! »

Philanthrope vers l'André Michel. L’entourage de Philanthrope peut avoir des regrets car sa faute à la dernière haie lui coûte peut-être la victoire. Il lui a été difficile de se relancer, d’autant plus que Présidente Line a fini vite. François Nicolle nous a dit : « La jument allait facile dans la ligne d'en face, je pense que son jockey aurait dû durcir la course un peu plus tôt. Les autres sont venus très vite sur les deux dernières haies, et c'est compliqué de refaire des longueurs dans ce terrain-là. Elle a fait une faute sur la dernière haie qui lui coûte cher aussi. C'est une jument très dure qui saute très bien ; elle sera beaucoup mieux sur le steeple à l'avenir. Elle va aller sur le Prix André Michel (Gr3). »

[cadre Hêtraie]

La sœur d’Invicter. Élevée par Pierre Goral et le haras du Hoguenet, Présidente Line provient de la bonne famille du premier nommé. Elle a été achetée foal, pour 35.000 €, par l’écurie Cerdeval, lors de la vente d’élevage Arqana, en 2014. Après ses deux premières sorties en haies, où elle a conclu deuxième à chaque fois, elle est passée sur le ring de la vente d’automne Arqana en novembre 2018. Elle a été rachetée pour 135.000 €. En juillet 2019, toujours à Arqana, Paul Nataf a signé le bon à 100.000 € pour la pouliche, laquelle porte désormais les couleurs du haras de Montaigu, où était stationné son père, Martaline, désormais retraité.

C’est une fille de Présidence (Nikos), placée lors de trois de ses six sorties en plat. Elle est la sœur d’Invicter (Sholokhov), gagnant du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2) et deuxième du Prix Cambacérès (Gr1), d’Hanawa (Ballingarry), vainqueur du Premio di Treviso (L), de Netstar (Lavirco), troisième du Prix Melanos (L), et de Shadline (Septième Ciel), à qui l’on doit les bons The Reader (Lando), vainqueur du Grand Prix de la Ville de Nice (Gr3), et Vintage (Nickname), lauréate du Prix Finot (L). Sa deuxième mère, Prodigalité (Saint Andrews), a conclu deuxième d’un Finot. Elle a donné Worldbest (Muhtathir), vainqueur du Prix Camille Duboscq (L), troisième du Grand Prix d’Automne et du Prix Renaud du Vivier (Grs1), de Mood ** (Laveron), lauréate du Prix François de Poncins (L) et troisième du Prix André Michel (Gr3), et d’Orcantara (Villez), troisième du Prix Bournosienne (Gr3), la génitrice de Pindare (Ballingarry).

 

 

 

Mendez

 

 

Linamix

 

 

 

 

Lunadix

 

Martaline

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Coraline

 

 

 

 

Bahamian

PRÉSIDENTE LINE (F5)

 

 

 

 

 

 

Nonoalco

 

 

Nikos

 

 

 

 

No No Nanette

 

Présidence

 

 

 

 

 

Saint Andrews

 

 

Prodigalité

 

 

 

 

Petite Rumeur