PRIX DE SAINT LOUP (HAIES) - Guppy de la Brunie n’attend personne

Courses / 30.11.2019

PRIX DE SAINT LOUP (HAIES) - Guppy de la Brunie n’attend personne

PRIX DE SAINT LOUP (HAIES)

Guppy de la Brunie n’attend personne

Concurrent expérimenté, Guppy de la Brunie (Nicaron) a ouvert son palmarès de bout en bout dans ce Prix de Saint Loup, malgré son statut de top-weight. Le poulain appartient à une association formée par Christian Trecco, Gérôme Salussolia, Catherine Bréand, David Windrif et André Pommier. S’élançant en tête, le futur lauréat s’est rapidement détaché du reste du peloton, menant à une allure régulière et se montrant fluide dans ses sauts. Dans la ligne droite, il a su repartir isolé le long de la corde et s’est imposé d’une longueur trois quarts. Longtemps dernier, Ballarat (Anodin) a très bien conclu en dehors pour venir s’emparer de la deuxième place, précédant Chef d’État (Vision d’État) d’une longueur trois quarts.

Direction le steeple. Anciennement entraîné par Guillaume Macaire, Guppy de la Brunie a été acheté 13.000 € lors de sa cinquième place dans un réclamer sur les gros obstacles de Compiègne, le 1er novembre. Il a ensuite conclu sixième pour le compte de son nouvel entourage, sur les haies de Fontainebleau. David Windrif, entraîneur du cheval, a déclaré au micro d’Equidia : « La dernière fois, il avait terminé sixième sur seize partants, tout en affrontant un lot supérieur. Aujourd’hui, la concurrence n’avait rien à voir, et nous avons changé notre manière de faire en le laissant galoper. C’est un brave cheval et il va désormais retourner sur le steeple. »

Un petit-fils de Nikalie. Élevé par Jacques Crouzillac et Guillaume Macaire, Guppy de la Brunie offre ainsi une huitième victoire chez les sauteurs de 3ans à son père, Nicaron (Acatenango), qui est stationné au haras de la Barbottière. L’étalon occupe actuellement la première place du classement des étalons d’obstacle de première génération en France. Guppy de la Brunie est le premier produit de Kapkalie (Kapgarde), placée sur les haies de Fontainebleau et de Lyon-Parilly. La poulinière a un foal, également issu de Nicaron.

La deuxième mère, Nikalie (Nikos), a remporté dix courses à 4ans en plat, haies et steeple, dont le Prix d’Arles (devenu Listed) à Auteuil et le Prix Roger Saint (devenu Listed) à Enghien. Elle a également conclu deuxième du Prix Christian de Tredern (devenu Gr3) et du Prix Dominique Sartini (devenu Listed). Nikalie a donné deux vainqueurs : Kasbadali (Kahyasi), lauréat à six reprises outre-Manche en plat, sur les claies et le steeple, et Suerte y Exito (Kapgarde), gagnant sur les haies de Lyon-Parilly et sur les gros obstacles de Nort-sur-Erdre. La troisième mère, Dhaucali (Dhaudevi), s’est imposée à trois reprises sur les haies et le steeple palois. Outre Nikalie, elle a notamment donné Dona Cali (Dom Pasquini), lauréate de ses deux premières sorties en haies à 3ans, dont le Prix Bois Rouaud à Auteuil, mais aussi deuxième du Prix Sagan (devenu Gr3).

Surumu

Acatenango

Aggravate

Nicaron

Dunbeath

Nicol’s Girl

Marphousha

GUPPY DE LA BRUNIE (H3)

Garde Royale

Kapgarde

Kaprika

Kapkalie

Nikos

Nikalie

Dhaucali