PRIX DE SAINT-RAPHAËL (PELOTON A) (HAIES) - Fire Dancer dans un très bon style

Courses / 01.11.2019

PRIX DE SAINT-RAPHAËL (PELOTON A) (HAIES) - Fire Dancer dans un très bon style

COMPIÈGNE, VENDREDI

Favori du Prix de Saint-Raphaël (Peloton A), épreuve pour inédits de 3ans, Fire Dancer (Martaline) a gagné en très bon poulain. Doté d’un modèle harmonieux, bien né, il était l’une des attractions de la course. Sur la piste, le représentant de Génétique Obstacle et Palmyr Racing a été très convaincant et à l’aise sur une piste pénible. Attentiste au centre du peloton, il a laissé passer plusieurs orages durant la course. Dans le tournant final, il a laissé Capodanno (Manduro) et Montbray (Le Havre) se détacher. Sans faire d’effort, Fire Dancer est revenu sur les leaders entre les deux dernières haies. Déboîté à ce moment-là, il a eu un très beau passage. Le pensionnaire de Guillaume Macaire a sauté fort la dernière haie. Capodanno a essayé de le contrer. Il a réussi une première fois à rester à sa hauteur mais, dans les 100 derniers mètres, Fire Dancer s’est détaché dans une belle et grande action pour l’emporter aisément. Il a tous les atouts pour être un bon élément et nous lui attribuons donc une JDG Jumping Star. Son jockey, Bertrand Lestrade, a dit : « Il l’a vraiment fait comme un bon cheval. Il est très facile d’usage, c’est un très bon sauteur et il a bien changé de vitesse. Je n’ai pas trouvé la ligne droite longue, ce qui est bon signe à Compiègne. J’ai vraiment tout le temps été au-dessus. Comme il est pratique, c’est beaucoup plus facile de monter une bonne course comme celle-ci. »

Doté d’un grand modèle, Capodanno a attendu lui aussi avant d’arriver en tête avec beaucoup de ressources en face. À l’aide de son grand braquet, il a fait mal au peloton et il a le profil d’un bon élément. Deuxième, il a devancé Le Huron (Montmartre), bon finisseur après une longue course d’attente, Baxter du Berlais (Saint des Saints), toujours vu en bonne place, et All in Love (No Risk at All), qui a très bien couru d’autant plus qu’il n’a pas très bien sauté.

Le frère de Tzar’s Dancer. Élevé par l’écurie Maulepaire et Marie-Cécile de Saint-Seine, Fire Dancer a été acheté par le haras du Saubouas pour 67.000 € à la vente d’automne Arqana en 2017. C’est un fils de Martaline et de Steel Dancer (Kaldounévées), une jument restée inédite. Fire Dancer est le frère de Tzar’s Dancer (Tzar Rodney), vainqueur des Prix du Président de la République (Gr3), Rigoletto (L), Gaston Desprès (L) et du Grand Steeple-Chase de Bordeaux (L), de Set Dancer (Irish Wells), deuxième du Grand Steeple du Lion (L), et d’Al Dancer (Al Namix), vainqueur de Gr3 sur les obstacles anglais et qui vient de débuter victorieusement en steeple à Cheltenham. Al Dancer est l’un des favoris de l’Arkle Chase (Gr1). Sous la deuxième mère, nous retrouvons le nom de Jarrouse (Great Pretender), troisième du Prix Melanos (L).

 

 

 

Mendez

 

 

Linamix

 

 

 

 

Lunadix

 

Martaline

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Coraline

 

 

 

 

Bahamian

FIRE DANCER (H3)

 

 

 

 

 

 

Kaldoun

 

 

Kaldounévées

 

 

 

 

Safaroa

 

Steel Dancer

 

 

 

 

 

Hero’s Honor

 

 

Hero’s Dancer

 

 

 

 

Disco Dancer