PRIX DOMINIQUE SARTINI (L) (HAIES) - Flying Startandco se retrouve

Courses / 01.11.2019

PRIX DOMINIQUE SARTINI (L) (HAIES) - Flying Startandco se retrouve

COMPIÈGNE, VENDREDI

Flying Startandco (Cokoriko) n’avait plus trop le choix des engagements après son succès dans le Prix Finot (L) 2018. Il a donc eu des combats durs et l’engagement du Prix Dominique Sartini (L) paraissait être la bonne occasion pour lui de retrouver toute sa verve. Cela a été le cas. Le représentant de Patrick Vandemoortele, François Nicolle, Andrée, Arthur, Fanny et Nicolas Cyprès a renoué avec la victoire en s’imposant courageusement. Attentiste en quatrième position, Flying Startandco a fait une faute à l’amorce du tournant final. Son jockey, Théo Chevillard, l’a laissé se remettre de ses émotions et le poulain est reparti à l’attaque, prenant le meilleur à l’entrée de la ligne droite. Il a bien prolongé son effort en pleine piste pour l’emporter très sûrement. Il a devancé Korevsky (Intello), lequel a fait une remarquable course, patientant à l’arrière-garde pour ne faire que la ligne droite. Fellow Mag (Gris de Gris) a conservé nettement la troisième place devant la favorite, Femme d’Action (Coastal Path), qui semblait aller très facilement en face, mais qui n’a pas eu le même éclat que lors de sa précédente sortie.

Peut-être le Morgex. Entraîneur des deux premiers, François Nicolle nous a dit : « Flying Startandco est un cheval qui est très dur. Théo me disait qu’il était dur comme un bout de bois. C’est parfait. On verra comment il va rentrer, mais il possible qu’il aille sur le Prix Morgex (Gr3), plutôt que sur le Prix Roger Saint (L). Je ne savais plus trop où l’orienter en termes d’engagement, il a eu des combats durs en début de carrière. Korevsky court très bien pour une première sur ce terrain-là. Il a fait une très belle ligne droite, il m’a beaucoup plu. Je suis un peu déçu par Femme d’Action, je pense qu’elle ne fait pas sa valeur. Son jockey a peut-être été chaud. Le terrain ne l’a pas plus gênée que ça. C’est plutôt dû à de mauvaises circonstances de course. Je ne la condamne pas du tout, il faudra la revoir. »

Le premier produit d’une jument sauvée à l’élevage. Les éleveurs du gagnant, qui ont aussi une part du poulain, sont Jacques Cyprès et ses enfants, Nicolas, Fanny et Arthur. Flying Startandco est d’ailleurs devenu le premier gagnant à Auteuil de ce dernier, pour son premier partant. Nicolas, Fanny et Arthur nous avaient raconté après le Finot 2018 : « C’est un petit cheval, mais il est capable de placer un changement de vitesse. Brownie and Co était une des dernières filles d’Expoville (Video Rock), une bonne poulinière de notre élevage. Elle est née trois semaines en avance. Nous avons insisté pour qu’elle soit sauvée et que notre père nous la donne, quitte à la mettre à l’élevage directement. Elle a produit deux chevaux et le premier est donc un vainqueur de Finot ! Brownie and Co est morte au sevrage en mettant au monde son deuxième produit. » Pour l’anecdote, Flying Startandco a été nommé ainsi car Fanny Cyprès effectuait le Darley Flying Start lorsque le poulain est né.

Bon comportement de Fellow Mag. Constamment bien placé, Fellow Mag a fait une faute à la première haie de la ligne d’en face mais, sinon, il a très bien sauté. Dans la ligne droite, il a continué à un bon rythme comme un bon poulain de tenue. Sa troisième place est très bonne. Il a le profil pour devenir un bon steeple-chaser. Son entraîneur, Alain Couétil, nous a déclaré : « C’est un bon cheval, qui court toujours en progrès. Il devrait recourir cette année et ne sera pas arrêté cet hiver. Il est sûr dans ses sauts. Nous verrons, mais il est possible qu’il s’essaye sur le steeple l’année prochaine. »

Le neveu de Vaniteux. Élevé par Jacques, Fanny, Arthur et Nicolas Cyprès, Flying Startandco est un fils de Cokoriko, étalon au haras de Cercy, et de Brownie and Co (Dom Alco), une jument inédite. C’est le premier produit de sa mère. Sa grand-mère, Expoville (Video Rock), a gagné sur les haies d’Auteuil et s’est placée en steeple. Elle a produit Vaniteux (Voix du Nord), qui a fait partie des meilleurs sauteurs anglais sur les claies puis sur les fences. Lauréat du grand-national2016.co.uk Lightning Novices’ Chase (Gr2), il s’est classé troisième du Sky Bet Supreme Novices’ Hurdle (Gr1) à Cheltenham.

Expoville a aussi donné Nashkille (Roi de Rome), mère des bonnes Brishkille (Irish Wells) et Cashkille (Network), Moskoville (Kadalko), génitrice de l’excellent Vieux Morvan (Voix du Nord). Ce dernier a gagné le Prix Wild Risk (L) à Auteuil et s’est classé deuxième des Prix Murat et Georges Courtois (Grs2).

C’est la souche de très bons sauteurs comme Alcaloide (Maiymad), Bilbao V (Bad Conduct), Fujiyama II (Royal Charter), Janville (Kadalko) ou encore Quimbango (Dom Alco).

 

 

 

Garde Royale

 

 

Robin des Champs

 

 

 

 

Relayeuse

 

Cokoriko

 

 

 

 

 

Nikos

 

 

Cardounika

 

 

 

 

Cardoudalle

FLYING STARTANDCO (H4)

 

 

 

 

 

 

Dom Pasquini

 

 

Dom Alco

 

 

 

 

Alconaca

 

Brownie and Co

 

 

 

 

 

Video Rock

 

 

Expoville

 

 

 

 

Séville