Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

PRIX DU GRAND CAMP (L) - Pontille, l’update parfait !

Courses / 13.11.2019

PRIX DU GRAND CAMP (L) - Pontille, l’update parfait !

LYON-PARILLY, MERCREDI

Proposée à 18/1, Pontille (Whipper) n’était pas attendue à pareille fête dans ce Prix du Grand Camp (L). Il faut dire que la représentante de l’écurie de Montlahuc, de Lucile Falque et de Laurent Benoît restait sur une victoire de bout en bout dans un modeste handicap sur les 2.400m de Chantilly, à la suite de quoi elle a été évaluée en valeur 39. Pontille n’avait, par ailleurs, encore jamais tenté sa chance à ce niveau de compétition, mais elle a réalisé une véritable démonstration ce mercredi à Lyon-Parilly. S’élançant de la stalle la plus à l’extérieur, elle s’est néanmoins rapidement emparée des commandes de la course, Boulevard (Galileo) galopant dans son sillage. Accélérant de plus belle à l’entrée de la ligne droite, la future lauréate s’est mise hors de portée de ses adversaires et n’a jamais été inquiétée, s’imposant en toute quiétude. Cette victoire tombe à pic puisque la jument est inscrite à la vente d’élevage Arqana, où elle sera présentée par The Channel Consignment. La deuxième place est revenue six longueurs et demie plus loin à Good Question (Manduro). La meilleure impression a été laissée par Forever Yours (Motivator), qui a fini fort en dehors à l’issue d’un parcours en dernière position, complétant le podium à deux longueurs et demie. La déception est venue de Silverwave (Silver Frost), qui a complètement cédé dans la ligne d’en face alors qu’il galopait en troisième position ; il termine dernier dans le lointain. Le rapport des commissaires précise que le cheval présentait « une légère arythmie cardiaque » après la course.

Un achat judicieux à réclamer. Pontille avait déjà montré de la qualité à 2ans en décrochant deux succès, notamment dans le Prix des Chrysanthèmes (Classe 1, à l’époque) sur le mile de Lyon-Parilly, en terrain souple. Entraînée à l’époque par Patrick Khozian, elle n’avait pu confirmer durant son année de 3ans. Après la cessation d’activité de l’entraîneur précité, la jument a rejoint les boxes de Jérôme Reynier à l’automne et ce dernier l’a présentée dans une épreuve à réclamer sur 1.400m, où elle a conclu deuxième à une tête du gagnant. Proposée au taux de 22.000 €, elle a été achetée 30.003 € par Laurent Benoît. Ses nouveaux propriétaires l’ont alors placée chez Pierre Sobry, puis chez Elias Mikhalides. Après avoir évolué sur des distances plus courtes, Pontille a enfin trouvé sa voie, puisqu’elle est invaincue sur 2.400m en deux tentatives. Aurélien Lemaître, qui lui était associé, n’était pas surpris de ce succès black type. Il a déclaré au micro d’Equidia : « L’autre jour, elle avait fait une belle performance et m’avait vraiment plu. Elle a l’aptitude au terrain lourd et elle n’a besoin de personne, elle est dure. Elle est un peu généreuse en partant, puis elle se détend en face. Quand je lui demande de réaccélérer à l’entrée de la ligne droite, elle va au-dessus de tout le monde. On a mis un peu de temps à la comprendre, on a essayé auparavant de la canaliser un peu en la faisant courir sur plus court, mais ça n’allait pas. En la rallongeant, on a décidé de la laisser galoper et c’était la bonne option. »

La sœur de Ponte Tresa. Élevée par Jean-Claude Séroul, Pontille est une fille de Whipper (Miesque’s Son), étalon au haras de Treban, et de Ponte Brolla (Highest Honor), gagnante de ses deux premières courses à 3ans, dont le Prix Aricie (course C) sur les 2.400m de Maisons-Laffitte, en terrain lourd, mais aussi deuxième du Prix du Carrousel et troisième du Prix des Tourelles (Ls). Ses trois produits vus en compétition se sont tous imposés, le meilleur d’entre eux étant Ponte Tresa (Sycios), lauréate du Prix Kergorlay (Gr2) en bon terrain et gagnante des Prix Lord Seymour et Belle de Nuit (Ls) en terrain pénible. Ponte Tresa a également conclu troisième du Prix Royal-Oak (Gr1), entre autres. Ponte Brolla a aussi donné Panzella (Kahyasi), laquelle a produit à son tour Pont Alexandre (Dai Jin), vainqueur du Navan Novice Hurdle (Gr1), et Ponte Fortune (Soldier of Fortune), gagnante sur les haies d’Enghien et deuxième du Prix Mélanos (L). Ponte Brolla a une foal par George Vancouver (Henrythenavigator).

La deuxième mère, Pupsi (Matahawk), s’est imposée à cinq reprises sur 2.100 et 2.150m. Outre Ponte Brolla, elle a donné Porlezza (Sycios), gagnante du Prix Maurice de Gheest (Gr1) ainsi que du Prix du Gros-Chêne (Gr2) à deux reprises. Au haras, cette dernière a produit Pontenuovo (Green Tune), lauréate du Prix de Cabourg (Gr3) et troisième du Prix Morny (Gr1), et Ponte Vespucci (Anabaa), deuxième du Prix La Flèche (L). Pupsi est aussi la mère de Porza (Septième Ciel), à qui l’on doit le gagnant de la Doomben Cup (Gr1) Pornichet (Vespone), lequel compte aussi une troisième place dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1). 

 

 

 

Mr Prospector

 

 

Miesque’s Son

 

 

 

 

Miesque

 

Whipper

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Myth to Reality

 

 

 

 

Millième

PONTILLE (F4)

 

 

 

 

 

 

Kenmare

 

 

Highest Honor

 

 

 

 

High River

 

Ponte Brolla

 

 

 

 

 

Matahawk

 

 

Pupsi

 

 

 

 

Poitevine