PRIX LÉON OLRY-ROEDERER (GR2) - Paul’s Saga ** livre sa plus jolie prose

Courses / 24.11.2019

PRIX LÉON OLRY-ROEDERER (GR2) - Paul’s Saga ** livre sa plus jolie prose

AUTEUIL, DIMANCHE

En l’absence du double tenant du titre, Galop Marin (Black Sam Bellamy), Paul’s Saga ** (Martaline) avait la voie libre dans ce Prix Léon Olry-Roederer (Gr2). Elle n’avait en effet trouvé que le champion de la famille Papot pour lui barrer la route dans le Grand Prix d’Automne (Gr1), et a logiquement été installée grande favorite par les parieurs. La représentante de Gérald Laroche n’a pas déçu en s’imposant de toute une classe ce dimanche à Auteuil, remportant un troisième Groupe par la même occasion.

Une course rythmée. L’épreuve a été rythmée sous l’impulsion de Raffles Sun (Poliglote), laquelle a mené avec plusieurs longueurs d’avance sur Bergerac (Spirit One). Paul’s Saga, quant à elle, a longtemps galopé en troisième position avant de gagner un rang en venant à l’extérieur de l’animatrice entre les deux dernières haies de la ligne d’en face. Progressant à l’intérieur de Raffles Sun à l’entrée de la ligne droite, Paul’s Saga a ensuite fait parler sa classe de plat et s’est détachée, ralliant le poteau avec trois quarts de longueur d’avance sur sa rivale. Le jockey de Paul’s Saga, Kévin Nabet, a perdu sa cravache sur le plat, mais sa jument n’en a pas eu besoin car elle était au-dessus du lot. Auteur d’une rentrée victorieuse sur les haies de Moulins, après sept mois d’absence, Srelighonn (Martaline) s’est très bien comporté en prenant la troisième place à une longueur et demie. Quatrième du Grand Prix d’Automne, Agrapart (Martaline) a obtenu le même classement ce dimanche à nette distance, précédant Guaduloup ** (Kapgarde).

Une vraie jument de terrain lourd. Malgré son manque d’expérience, Paul’s Saga a déjà un palmarès bien fourni. Après ses victoires dans la Grande Course de Haies de Printemps et le Prix Carmarthen (Grs3), elle s’impose pour la première fois au niveau Gr2. Tout semble indiquer qu’elle décrochera un jour ou l’autre un succès au plus haut niveau, car elle ne cesse de progresser. Son entraîneur, David Cottin, a déclaré : « La jument a fait une super année et elle la conclut en beauté. Elle a débuté en obstacle il y a un peu plus d’un an et elle est sur la montante, donc il n’est pas encore question du haras pour elle. C’est une vraie jument de terrain lourd et elle l’a encore prouvé aujourd’hui. Elle a bien mérité son repos. » Paul’s Saga est devenue la quatrième femelle à s’imposer dans l’épreuve au cours des quarante dernières années après Apple’s Girl (Le Pontet), en 1997, Royale Athenia (Garde Royale), en 2006, et La Segnora (Turgeon), en 2011.

Raffles Sun battue par meilleure. Lauréate en dernier lieu du Prix de Besançon (L), Raffles Sun a mis son cœur sur la piste pour son retour à Auteuil, alors qu’elle abordait pour la première fois la distance des 4.300m. Malgré le fait qu’elle recevait 1 kilo de Paul’s Saga, cela n’a pas suffi pour la devancer. Son entraîneur, Dominique Bressou, nous a déclaré : « Raffles Sun court très bien. Elle est battue par meilleure. Je ne pense pas qu'elle soit battue par la distance. »

Srelighonn va préparer le Grand Steeple. Plus à l’aise sur les gros obstacles, où il a notamment remporté le Prix Ferdinand Dufaure (Gr1), Srelighonn a néanmoins fourni une belle performance pour sa deuxième course après une longue absence. François Nicolle, entraîneur du cheval, nous a expliqué : « Srelighonn a fait une très belle course et nous allons l'arrêter là-dessus pour cette année. Il n'aura pas eu un automne très dur. Dans le dernier tournant, il m'a donné l'impression de demander un bol d'air en s'appuyant sur un rival. Il a été courageux. Je vais lui concocter un petit programme, alternant les haies et le steeple, afin de préparer le Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). » Le Royannais nous a aussi parlé de son autre pensionnaire, Guaduloup, qui a conclu cinquième : « Quant à Guaduloup, il court bien, mais il est tendre et en-dessous de ces chevaux-là. »

PEDIGREE WEATHERBYS :

http://www.jourdegalop.com/Media/Jdg/Documents/Docutheque/2019/Paul-s-Saga.pdf

La sœur de Siljan’s Saga. Élevée par Philippe Ouvry et l’écurie des Vives Terres, Paul’s Saga est une fille de Martaline (Linamix) et d’Humoriste (Saint Cyrien), gagnante d’une course F pour ses débuts à 3ans sur les 2.200m de Lyon-Parilly. Cette dernière a produit six autres vainqueurs dont la bonne Siljan’s Saga (Sagamix), lauréate du Grand Prix de Deauville et du Prix Corrida (Grs2), deuxième du Grand Prix de Saint-Cloud et du Prix Royal-Oak et quatrième du Prix de l’Arc de Triomphe (Grs1). Paul’s Saga est aussi la sœur de Boston Paris (Kapgarde), lauréate du Prix Guillaume de Pracomtal (L) et troisième du Prix Christian de Tredern (Gr3), et de Springer ** (Sagamix), vainqueur de ses deux premières courses sur les haies d’Auteuil et quatrième du Prix Fondeur (L).

La deuxième mère, Diamond Dove (Bellypha), a gagné deux courses en plat dont une à 3ans sur les 2.000m de Deauville. Elle a notamment donné Yvecrique (Épervier Bleu), gagnante du Prix Fille de l’Air (Gr3). Diamond Dove est l’aïeule de Diamond Cauchois (Crillon), lauréat du Boyne Hurdle et du Tara Handicap Hurdle (Grs2) à Navan.

 

 

 

Mendez

 

 

Linamix

 

 

 

 

Lunadix

 

Martaline

 

 

 

 

 

Sadler’s Wells

 

 

Coraline

 

 

 

 

Bahamian

PAUL’S SAGA ** (F5)

 

 

 

 

 

 

Luthier

 

 

Saint Cyrien

 

 

 

 

Sèvres

 

Humoriste

 

 

 

 

 

Bellypha

 

 

Diamond Dove

 

 

 

 

Dovetail